Search results

RSS feed for this result

1,018 results

1. Albert Camus [2017]

Book
109 pages ; 19 cm.
  • "Non pas choisir sa vie, mais l'étendre" -- Mouvements -- Elan -- "Puisque je ne pouvais voir le théâtre que j'aimais" -- "Copeau, seul maître" ... ou presque -- Cycles -- "Je ne crois pas [...] aux livres isolés" -- "Quand j'adapte, c'est le metteur en scène qui travaille" -- Voix -- Echos -- "Deux ou trois choses, souvent les mêmes" -- "Au milieu du désastre français et européen" -- Silences -- "Une passion exclusive qui vous sépare de tout" -- "Une des manières les plus généreuses de ne pas être seul" -- Pièces originales et adaptations d'Albert Camus -- Chronologie des créations -- Bibliographie sélective.
""J'échappe par le théâtre à ce qui m'ennuie dans mon métier d'écrivain", disait Camus à la fin de sa vie, opposant la camaraderie, la solidarité des gens de théâtre à "l'encombrement frivole" et à "l'abstraction qui menace tout écrivain". Sans doute avait-il pressenti dès ses jeunes années la nécessité vitale de cette échappatoire, vécue paradoxalement comme un ancrage dans la communauté des hommes et dans une certaine forme d'action, puisqu'il fonde dès 1935, à Alger, le Théâtre du Travail, puis bientôt le Théâtre de l'Equipe. A la fois auteur, traducteur, adaptateur, metteur en scène, comédien, machiniste, il se donne sans compter à ces projets, amorçant une longue trajectoire théâtrale placée sous le signe de la passion et de la fraternité. Ce livre s'attache à retracer cette trajectoire qui se fracassa au bord d'une route nationale un jour de janvier 1960. Il s'efforce de percevoir et donner à voir les mouvements, les voix du théâtre de Camus : un univers en soi, mû par une dynamique propre, mais peuplé d'échos et de reflets qui évoquent vivement ou sourdement l'oeuvre du romancier, de l'essayiste, du journaliste - et l'engagement d'un homme."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
192 pages ; 23 cm
The temptation to resort to violence runs like a thread through Albert Camus works, and can be viewed as an additional key to understanding his literary productions and philosophical writings. His short life and intellectual attitudes were almost all connected with brutality and cruel circumstance. At the age of one he lost his father, who was killed as a soldier of the French army at the outbreak of the First World War. He passed his childhood and youth in colonial Algeria, no doubt experiencing degrees of inhumanity of that difficult period; and in his first years in conquered France he was editor of an underground newspaper that opposed the Nazi occupation. In the years following the Liberation, he denounced the Bolshevist tyranny and was witness to the dirty war between the land of his birth and his country of living, France. Camus preoccupation with violence was expressed in all facets of his work as a philosopher, as a political thinker, as an author, as a man of the theatre, as a journalist, as an intellectual, and especially as a man doomed to live in an absurd world of hangmen and victims, binders and bound, sacrificers and sacrificed, crucifiers and crucified. Three main metaphors of western culture can assist in understanding Camus thinking about violence: the bound Prometheus, a hero of Greek mythology; the sacrifice of Isaac, one of the chief dramas of Jewish monotheism; and the crucifixion of Jesus, the founding event of Christianity. The bound, the sacrificed and the crucified represent three perspectives through which David Ohana examines the place of ideological violence and its limits in the works of Albert Camus.
(source: Nielsen Book Data)9781845198220 20170123
Green Library
Book
xi, 320 pages : illustrations ; 25 cm.
  • Introduction : modernist studies at the crossroads of classical reception, Seferis Reads Eliot and Cavafy / Adam J. Goldwyn and James Nikopoulos
  • The female colossus in the new world : innovations on a classical motif in José Marti's Modernismo / Tyler Fisher and Jenni Lehtinen
  • Educating the "perfect imagist" : Greek literature and classical scholarship in the poetry of H.D. / Bryan Brinkman and Bartholomew Brinkman
  • Creating the modern rhapsode : the classics as world literature as in Ezra Pound's Cantos / Adam J. Goldwyn
  • From ithaca to Magna Graecia, Icaria and Hyperborea : some aspects of the classical tradition in the Serbian avant-garde / Bojan Jović
  • Gods, heroes, and myths : the use of classical imagery in Spanish avant-garde prose / Juan Herrero-Senés
  • The classical ideal in Fernando Pessoa / Kenneth David Jackson
  • "Ulysses' island" : nóstos as exile in Salvatore Quasimodo's poetry / Ernesto Livorni
  • Jean Cocteau, Orphée, and the shock of the old / David Hammerbeck
  • The classical past and "the history of ourselves" : Laura Riding's Trojan woman / Anett Jessop
  • Platonic eros and "soul-leading" in C. S. Lewis / Samuel Baker
  • The Heideggerian origins of a post-Platonist Plato / William H.F. Altman
  • Albert Camus' Hellenic heart, between Saint Augustine and Hegel / Matthew Sharpe
  • A modernist poet alludes to an ancient historian : George Seferis and Thucydides / Polina Tambakaki
  • The Wisdom of Myth : Eliot's "Ulysses, Order, and Myth" / James Nikopoulos.
Brill's Companion to the Reception of Classics in International Modernism and the Avant-Garde examines how the writers and artists who lived from roughly the last quarter of the nineteenth century to the middle of the twentieth sought to build a new world from the ashes of one marked by two world wars, global economic depression, the rise of nationalism, and the collapse of empires. By surveying the modernist appropriation of Ancient Greece and Rome, the fourteen chapters in this volume demonstrate how the Classics, as foundational texts of the old order, were nevertheless adapted to suit the stylistic innovation and formal experimentation that characterized modernist and avant-garde literature and art.
(source: Nielsen Book Data)9789004276505 20170206
SAL3 (off-campus storage)

4. Buzzard [2015]

Video
1 online resource (streaming video file) (98 minutes) : digital, .flv file, sound
Marty is a caustic, small-time con artist drifting from one scam to the next. When his latest ruse goes awry, mounting paranoia forces him from his lousy small town temp job to the desolate streets of Detroit with nothing more than a pocket full of bogus checks, a dangerously altered Nintendo Power Glove, and a bad temper. Albert Camus meets Freddy Krueger in BUZZARD, a hellish and hilarious riff on the struggles of the American working class...Festivals:.AFI Fest.Chicago International Film Festival.SXSW Film Festival
Book
394 pages ; 21 cm
  • "Le goût de la justice" -- Une comédie des erreurs -- Compagnonnages -- Initiatives -- Fractures -- "Tenir les yeux ouverts" -- Supplément d'enquête -- "Dans la peau d'un colonisé" -- Correspondance entre Amar Ouzegane et Charles Poncet (1976), extraits -- Albert Camus, réponses à un questionnaire de Carl A. Viggiani (janvier-juin 1958), extraits -- Lettre d'Albert Camus à Jean Grenier, 21 août 1935, extrait -- Lettre d'Albert Camus à Jean Grenier, 18 septembre 1951, extrait -- Albert Camus, Le Premier Homme, extrait des Annexes -- Amar Ouzegane, autobiographie militante, octobre 1937 -- Amar Ouzegane, autobiographie militante, octobre 1938, extrait -- Robert Deloche, rapport sur la situation du PCA, [janvier 1938], extrait relatif à Albert Camus -- Robert Deloche, rapport sur la situation du PCA, [mai 1938], extrait relatif à Amar Ouzegane -- Amar Ouzegane, autobiographie, septembre 1976, extrait.
Green Library
Book
866 pages : illustrations ; 20 cm.
  • Abacost -- Abbas (Ferhat) -- Abd el-Kader (l'Algérien) -- Abomey -- Agence France-Presse (AFP) -- Africa N°1 -- Africa Remix -- Africanismes -- Africanistes -- Afrikaners -- Ahidjo (Hadj Ahmadou) -- Aït Ahmed (Hocine) -- Alger -- Algérie -- Al-Azhar (Le Caire) Université -- Ali (Mohamed) -- Allah -- Allégret (Marc) -- Ancêtres -- Animistes -- Annan (Kofi) -- Apartheid -- Arabes -- Archives -- Augustin (saint) -- Authenticité -- Awadi (Didier) -- Bandolo (Henri) -- Bantou -- Bantoustan -- Ben Bella (Ahmed) -- Ben Yahmed (Béchir) -- Berlin (partage de) -- Bières -- Biya (Paul) -- Blédi -- Boko Haram -- Bolloré (Vincent) -- Bongo (Omar) -- Boubou -- Boudiaf (Mohamed) -- Boumaza (Bachir) -- Bournédiène (Houari) -- Bourguiba (Habib) -- Bouteflika (Abdelaziz) -- Boutros-Ghali (Boutros) -- Camus (Albert) -- Chahine (Youssef) -- Chinafrique -- Chirac (Jacques) -- Climat -- Coeur des ténèbres (Au) -- Compaoré (Blaise) -- Congo (Brazzaville) -- Congo (ex-Zaïre) -- Courbe du fleuve (À la) -- Crocodile -- Cuisines -- Daoud (Kamel) -- Dette -- Dibango (Manu) -- Diop (Alioune) -- Diop (Birago) -- Diop (Cheikh Anta) -- Diouf (Abdou) -- Djemila -- Ebola -- Éducation -- Égypte -- Éléphant -- Esclavage -- Éthiopie et Érythrée -- Ethnies -- Évian (accords d') -- Fauves -- Fela (Anikulapo Kuti) -- FESPACO -- Festival panafricain d'Alger -- Foccart (Jacques) -- Football, Afrique, terre de foot -- Françafrique -- France 24 -- Francophonie -- Frères musulmans (société des) -- Gabon -- Gao -- Gary (Romain) -- Génocide -- Géographie -- Griots -- Guerres (en général) -- Hampâté Bâ (Amadou) -- Hollywood -- Houphouët-Boigny (Félix) -- Humour -- Hussein (Mahmoud) -- Hussein (Taha) -- Idir -- Îles (Éparses et autres) -- Indigénat (Code de 1') -- Internet -- Islam -- Ivoire -- Jeux olympiques (JO) -- Kabyles -- Keïta (Salif) -- Keïta (Soundiata) -- Kidjo (Angélique) -- Kilimandjaro -- Kirikou -- Koufra -- La Baule -- Lakhdar-Hamina (Mohammed) -- Libye -- Ligue arabe -- Lion -- Lomé -- Lomidine -- Lucy -- Mahfouz (Naguib) -- Makeba (Miriam) -- Mali -- Mandela (Nelson) -- Maquis -- Marabout -- Marigot -- Maroc -- Matières premières -- M'Bow (Amadou-Mahtar) -- Messali Hadj -- Migrations -- Milla (Roger) -- Milliard (le) -- Mines du roi Salomon (Les) -- Mitterrand (François) -- Mobutu (Sese Seko) -- Moubarak (Hosni) -- Mourides -- Mugabe (Robert) -- Musées (parisiens) -- Musique(s) africaines(s) : retour aux sources -- Namibie -- Nanas Benz -- Nasser (Gamal Abdel) -- N'Dour (Youssou) -- Négritude -- Négus -- Ngouabi (Marien) -- Nigeria -- Nil -- Noah (Yannick) -- Nouchi -- Nyerere (Julius) -- Organisation internationale de la francophonie (OIF) -- ONG -- Organisation de l'unité africaine (OUA)
  • Ouandié (Ernest) -- Ouganda -- Oum Kalthoum -- Oyono (Ferdinand) -- Palabres (arbre à) -- Palabres mauritaniennes -- Paludisme -- Pharaons -- Pluies (saison des) -- Ports -- Presse (quotidienne) -- Printemps arabes -- Pygmées -- Pyramides -- Rabemananjara (Jacques) -- Radio France Internationale (RFI) -- Ramadan -- Rouch (Jean) -- Rwanda -- Sadate (Anouar el-) -- Sahel -- Sapeurs -- Sembène (Ousmane) -- Sénéfrançais -- Senghor (Léopold Sédar) -- Simone (Nina) -- Sorciers -- Soufisme -- Sow (Ousmane) -- Soyinka (Wole) -- Sport -- Statut coranique -- Suez (canal de) -- Supermarchés -- Swahili -- Tassili -- Tahrir -- Taxi-brousse -- Tchad -- Téléphone (portable) -- Thiam (Tidjane) -- Tirailleurs (sénégalais mais pas seulement) -- Touaregs -- Toubab (en verlan : babtou) -- Touré (Sékou) -- Tourisme -- Traditions -- Traite négrière -- Tunisie -- Tutu (Desmond) -- TV5 -- Union africaine -- Vaudou -- Végétation -- Yaoundé -- Wahab (Abdel) -- Zao -- Ziboulateur -- Zidane (Zinédine) -- Zone (seconde).
"Ce livre nous propose de pénétrer en Afrique par ses climats, ses villes, ses forêts ou ses déserts, mais surtout de rencontrer des hommes et des femmes, puissants, opposants ou simples citoyens qui en construisent le quotidien et en incarnent le génie propre. Rien n'échappe à son regard à la fois chaleureux et sans complaisance : l'évasion est toujours attentive et précise, la description est rigoureuse et les conclusions engagées. C'est une vision personnelle de l'Afrique, des plages méditerranéennes aux jungles équatoriales, des sables brûlants des déserts aux mangroves humides des estuaires des grands fleuves, qui apparaît ici, vivante et réaliste. Et tout autant l'aventure politique d'un continent recouvrant son indépendance et donc ses cultures, sa diversité, ses traditions et sa puissance de création inépuisable longtemps occultées dans le regard occidental. Ce dictionnaire amoureux prête idéalement sa forme à une découverte qui ressemble tantôt à une enquête, tantôt à un récit d'aventures, et qui fourmille de surprises."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
317 pages ; 21 cm
  • Définition(s) du fait divers -- Le fait divers avant le fait divers -- Aux origines' de la littérature populaire -- Paul Féval, Ponson du Terrail, Alexandre Dumas, Eugène Sue -- L'esthétisation du crime ou la naissance du roman policier -- Émile Gaboriau, Edgar Poe, Maurice Leblanc, Gaston Leroux, Pierre Souvestre et Marcel Allain, Georges Simenon -- Modèle et rival du roman réaliste -- Honoré de Balzac, Stendhal, Gustave Flaubert, Émile Zola, Les frères Goncourt, Guy de Maupassant -- Quelques poètes du XIXe siècle -- Théophile Gautier, Paul Verlaine, Baudelaire, Mallarmé, Lautréamont. Félix Fénéon, Alphonse Allais -- Fascination surréaliste -- André Breton, Louis Aragon, Robert Desnos, Paul Éluard, Blaise Cendrars, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Jean Genet -- La cour d'assises comme laboratoire -- Michel Foucault, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Jean Giono, Marguerite Duras -- Poser des mots sur le silence -- François Bon, Truman Capote, Emmanuel Carrère, Didier Daeninckx, Didier Decoin, Ivan Jablonka, Régis Jauffret, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Laurent Mauvignier, Patrick Modiano, Georges Perec, Danièle Sallenave, Leïla Slimani, Michel Tournier, Michel Vinaver.
"Du fait divers, on dit souvent que c'est une réalité qui dépasse la fiction. Ce qui ne saurait s'inventer. Alors, comme pour se venger, c'est la fiction qui, sans cesse, est allée puiser dans les faits divers sa matière même. Du Comte de Monte-Cristo à L'Adversaire en passant par Le Rouge et le Noir et la poésie surréaliste, la littérature française s'est construite à la fois avec et contre ces récits effroyables ou insolites, révélant un monde dominé par l'étrange, l'excessif, le transgressif. Lecteurs de La Gazette des Tribunaux ou de Détective, les Flaubert, Zola, Breton, Mauriac, Camus et autres Duras se sont emparés de ces affaires petites et grandes qui fascinent l'opinion et tendent un miroir à la société. Obsédés par les silences des criminels et des victimes, ils se sont donné pour mission de faire la lumière sur ce que chroniqueurs, détectives et juges laissaient dans l'ombre, et ont érigé la cour d'assises en laboratoire... Fourmillant d'anecdotes, ce récit, à la frontière entre l'essai et l'enquête personnelle, se passionne et nous passionne pour l'amour parfois contrarié que les écrivains ont conçu pour le fait divers au fil des siècles."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
xii, 243 pages ; 23 cm
  • Contents Introduction: How Could They Do It? What Were They Thinking? What About Us? PART I: EVIL-THINKING THE UNTHINKABLE Chapter 1: Fiction Can Speak Where Facts Repel: Albert Camus' Novel, The Plague Chapter 2: Comprehending Massive Historical Evils Chapter 3: Changing Minds Chapter 4: Defining-- Thinking the Unthinkable Chapter 5: Meaning, Truth, Rationality, Knowledge, and Thinking Chapter 6: Romanticizing Evil Chapter 7: Crucial Distinctions: Intensive Evil, Extensive Evil Chapter 8: The Ordinary PART II: GOODNESS: WHAT IS TO BE DONE? Chapter 9: It Takes a Village Chapter 10: How Do We Prepare for Extensive Goodness? Chapter 11: Looking for Good Beyond Le Chamban Chapter 12: The Banality of Goodness? PART III: FERTILE GROUNDS FOR EXTENSIVE EVIL Chapter 13: Seeding Prepared Ground Chapter 14: Large-Scale Enclosures: Meaning Systems Chapter 15: Physical Enclosures of Bodies, Minds Chapter 16: A Summary Weave of the Ways It Is Done, or "Genocide in Slow Motion".
  • (source: Nielsen Book Data)9781442275959 20170313
Asking, How could they do it? about the many ordinary people who have been perpetrators and those who resist extensive evils - genocide, human trafficking, endemic sexualized violations of females, economic exploitation -- the book delves into historic, contemporary, national, and international examples. The author, a moral philosopher, draws also on literature, psychology, economics, journalism, pop culture. Reversing Arendt's banality of evil, she finds that mind-deadening banality, thoughtless conventionality, ambition, greed, status-seeking enable the evil of banality.
(source: Nielsen Book Data)9781442275959 20170313
Green Library
Book
xvi, 105 pages ; 24 cm
  • Foreword by Fred Dallmayr Introduction Chapter I: Gadfly on Trial: Socrates as Philosopher- Citizen Chapter II: Mahatma Gandhi: A Nonviolent Gadfly Chapter III: Henry David Thoreau: An American Gadfly Chapter IV: Martin Luther King Jr.: A Gadfly in Montgomery Chapter V: Albert Camus: A Gadfly in Purgatory Conclusion: Gadflies Against the Tide.
  • (source: Nielsen Book Data)9781498541459 20170220
The concept of disobedient consciousness and the rebellious Socratic mind that grows out of this book is, above all, a product of Ramin Jahanbegloo's life meetings with the two apparently contradictory worlds of philosophy and politics. More precisely, it is the result of approaching the public realm in terms of a philosophical quest for truth and justice. This restless quest for truth and justice has a history that continues to bear upon us, however much we choose to ignore it. We can think about the current situation of philosophy by exploring that history. The image of Socrates represents a mid-point between politics and philosophy; the Socratic mind, exemplified by the presence of the public gadfly in history, finds itself at the beginning of a new struggle for truth. The journey to this struggle started with the trial of Socrates, followed by the experiences of Henry David Thoreau, Mahatma Gandhi, Martin Luther King Jr., and Albert Camus. But the forging of the rebellious mind and the sustaining of the civic task of philosophy are goals which impose themselves to each of us whenever we are reminded by the urgency of critical thinking in our own dark times. The future of humankind necessarily requires convictions and commitments, but it also requires Socratic rebels, of the mind and of action, who have the courage to swim against the tide. Examining dissent in the history of philosophy, this book will appeal to scholars of political theory and political philosophy and to scholars and students of political and intellectual history.
(source: Nielsen Book Data)9781498541459 20170220
Green Library
Book
227 pages ; 22 cm.
  • Préface de Michel Hastings -- La conception antinomique de la société et de l'individu -- Section 1 : De la difficulté de lire un auteur méconnu -- Les problèmes de la méthode et de l'économie de l'ouvrage -- Une anthropologie "sur le fait" -- Une pensée descriptive ou normative ? Une volonté didactique -- Section 2 : L'opposition antinomique de l'individu et de la société -- Qu'est-ce qu'une antinomie ? -- La question du dualisme -- La nature conflictuelle de la société -- Section 3 : La conception de l'individu -- La place des déterminismes sociaux -- Le primat de la sensibilité -- Le refus des idoles : l'athéisme social -- Une sociologie de l'individu -- L'éthique aristique : la réponse révoltée -- Section 1 : La lutte contre l'esprit grégaire et ses avatars -- L'esprit de corps et l'esprit grégaire -- Moralisme et immoralisme -- La figure du Satisfait -- Section 2 : L'individu comme vecteur de l'émancipation -- La critique de l'individualisme stirnérien -- L'anomie comme opportunité d'émancipation -- L'appel à la révolte -- Section 3 : La figure de l'Ariste -- L'individualisme palantien -- Au delà d'une morale aristocratique pour une éthique aristique -- Le pessimisme social ou l'échec immanquable de la révolte -- Section 1 : Le pessimisme social -- Le pessimisme ontologique de Schopenhauer -- Le pessimisme social de Palante -- Un pessimisme relatif : l'avenir de la révolte -- Section 2 : La révolte principielle -- La révolte tragique -- La révolte indomptée -- La révolte principielle -- Section 3 : Le pessimisme comme force pour la révolte -- Retour au mécanisme des antinomies -- Le pessimisme comme moteur de la révolte -- Un combat pour l'individu.
"Georges Palante, figure oubliée de la sociologie naissante, fut le théoricien d'une révolte intransigeante de l'individu face aux mécanismes oppressifs déployés par la société. Lecteur de Nietzsche et de Schopenhauer, ennemi déclaré des durkheimiens, socialiste non marxiste, farouche défenseur de l'individu, Georges Palante est un penseur iconoclaste qui n'a eu de cesse de développer une éthique individualiste et libertaire en vue du plein épanouissement des facultés et des potentialités individuelles. Cependant, par un étrange paradoxe, l'éthique palantienne prend sa source dans une philosophie pessimiste qui offre à la révolte un caractère tragique et indompté : elle doit avoir lieu et ce, malgré la certitude de sa défaite. C'est précisément ce paradoxe que cet ouvrage entend questionner tout en offrant une introduction à l'oeuvre de Georges Palante. Interroger la possibilité d'une révolte pessimiste, c'est interroger ce moment de l'insoumission et de la désobéissance propre à la condition humaine. Palante ouvre la voie qui inscrit la révolte et le mouvement du refus dans la constitution même de l'homme. Avec Albert Camus, Palante pourrait affirmer : "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non. Mais s'il refuse, il ne renonce pas : c'est aussi un homme qui dit oui dès son premier mouvement.""--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
xiii, 271 pages ; 23 cm.
  • Series Editor's Introduction Acknowledgments Introduction. Wallace and the World Chapter One. Wallace and World Literature Chapter Two. Wallace and Latin America Chapter Three. Wallace and Russia Chapter Four. Wallace and Eastern Europe: Kafka and Others Chapter Five. French Existentialism's Afterlives: Wallace and the Fiction of the U.S. South Chapter Six. African-American Appropriations: Race, Hip-Hop, and Popular Anthropology Conclusion. "It's a Small Continent After All"? Wallace and the World Bibliography Index.
  • (source: Nielsen Book Data)9781501320668 20170130
David Foster Wallace is invariably seen as an emphatically American figure. Lucas Thompson challenges this consensus, arguing that Wallace's investments in various international literary traditions are central to both his artistic practice and his critique of US culture. Thompson shows how, time and again, Wallace's fiction draws on a diverse range of global texts, appropriating various forms of world literature in the attempt to craft fiction that critiques US culture from oblique and unexpected vantage points. Using a wide range of comparative case studies, and drawing on extensive archival research, Global Wallace reveals David Foster Wallace's substantial debts to such unexpected figures as Jamaica Kincaid, Julio Cortazar, Jean Rhys, Octavio Paz, Leo Tolstoy, Zbigniew Herbert, and Albert Camus, among many others. It also offers a more comprehensive account of the key influences that Wallace scholars have already perceived, such as Fyodor Dostoevsky, Franz Kafka, and Manuel Puig. By reassessing Wallace's body of work in relation to five broadly construed geographic territories -- Latin America, Russia, Eastern Europe, France, and Africa -- the book reveals the mechanisms with which Wallace played particular literary traditions off one another, showing how he appropriated vastly different global texts within his own fiction. By expanding the geographic coordinates of Wallace's work in this way, Global Wallace reconceptualizes contemporary American fiction, as being embedded within a global exchange of texts and ideas.
(source: Nielsen Book Data)9781501320668 20170130
SAL3 (off-campus storage)
Book
395 pages : illustrations ; 24 cm
  • Du musulman à l'écrivain (1945-1956) -- La Zone -- Klein -- Appartenir -- Frasques d'après-guerre -- "J'étais Ernei Szép. " -- "Cafés-catastrophes", jazz et camions -- L'armée ou Kertész au lieu du bourreau -- Albina, ou la solidarité carcérale -- Vingt-huit mètres carrés -- Réveil existentiel dans un "couloir en L" -- 1956 : émigration intérieure contre exil -- La double vie (1954-1973) -- La défaite du premier roman : Moi, le bourreau -- Du nihilisme contre la soupe marxiste -- Kcillai et le bourricot -- Modeste contribution à la terreur -- Soumettre le talent à la nécessité -- Albert Camus, maître de la situation -- Mémoire et histoire sous Kidà -- Contre Semprun -- La "mémoire créative" -- La tyrannie du Père : Gyuri et Caïn -- Créer la langue d'Auschwitz -- Du bonheur en camp socialiste (1973-1989) -- "Fiasco" -- Un coup de pied dans la fourmilière -- Un écrivain toléré -- L'îlot dans la prison : Szigliget -- Pilinszky et "l'irréparable réalité" -- Un arpenteur à Buchenwald -- Un livre mal aimé -- De la traduction comme narcotique -- Imaginer Sisyphe heureux : Le Refus -- Incognito : de la nécessité de l'échec -- "Mais Kaddish... c'est de la pure fiction" -- Kertész l'européen (1990-1999) -- Kertész inédit : l'espoir, ou l'affaire Cso6ri -- Écrire sans contrainte ? -- Aranka et les grands rêves -- "Procès-Verbal" ou le triomphe du malentendu -- "Monter dans la galère du temps" -- Herr Kertész -- Scènes européennes -- Triste Hongrie -- La serveuse au grand coeur -- Un "écrivain allemand de langue hongroise" -- Identité négative, langue de la Galut -- Liquidation : la radicalité perdue? -- Le survivant (2000-2016) -- S'adapter, encore : Parkinson -- L'adieu à Salzbourg -- Sauver Liquidation -- Unseld -- La "catastrophe du bonheur" -- Réjouissances et rattrapages -- Deux histoires de jalousie -- Cabales -- "On ne peut pas faire un film d'Être sans destin" -- Comment fait-on (encore) une oeuvre? L'Ultime Auberge -- Jusqu'au bout.
""Vivre et écrire le même roman" : Imre Kertész vécut l'écriture comme un acte existentiel et personnel, une expérience de transformation qui lui permettait de liquider son passé, créer une oeuvre et différer la mort. C'est dans la Hongrie communiste, et sous couvert d'une carrière d'auteur de comédies musicales que, dans les années 1960, l'ancien déporté fit de son écriture une activité clandestine à la marge, pour construire l'une des oeuvres majeures du siècle. Nourri de littérature européenne, cet auteur incontournable déploie une méditation sans compromis sur l'Europe, dont la portée fut reconnue, à partir des années 1990, en Allemagne puis en France. Avec le prix Nobel, qui lui valut autant de gloire que de souffrances, et la maladie qui l'entrava à la fin de sa vie : Imre Kertész engagea jusqu'au bout une lutte pour l'écriture que Clara Royer met en lumière dans la première biographie en français qui lui soit consacrée. Fondé sur une vingtaine d'entretiens menés en hongrois par Clara Royer entre 2013 et 2015, jusqu'à ce que la mort frappe Imre Kertész le 31 mars 2016, cet essai biographique utilise aussi des sources totalement inédites : l'écrivain a mis à la disposition de Clara Royer ses documents privés et l'a autorisée à consulter ses archives à l'Académie des arts de Berlin, où elle a eu accès à ses journaux personnels."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
150 pages ; 21 cm
"My heroes are Ahmet Hamdi Tanpinar, Oguz Atay, and Yusuf Atilgan. I have become a novelist by following their footsteps ...I love Yusuf Atilgan; he manages to remain local although he benefits from Faulkner's works and the Western traditions."--Orhan Pamuk "Motherland Hotel is a startling masterpiece, a perfect existential nightmare, the portrait of a soul lost on the threshold of an ever-postponed Eden."--Alberto Manguel "This moving and unsettling portrait of obsession run amok might have been written in 1970s Turkey, when social mores after Ataturk were still evolving, but it stays as relevant as the country struggles to save the very democratic ideals on which the Republic was rebirthed...brilliant writing ..."--Poornima Apte, Booklist, Starred Review "Turkish writer Atilgan's classic 1973 novel about alienation, obsession, and precipitous decline, nimbly translated by Stark...An unsettling study of a mind, steeped in violence, dropping off the edge of reason." --Kirkus Reviews "A maladroit loner who runs the seen-better-days Motherland Hotel in a backwater Turkish town, Zeberjet has become obsessed with a female guest who stayed there briefly and frantically anticipates her presumed return...as Zeberjet becomes increasingly unhinged, we're drawn into his dark interior life while coming to understand Turkey's post--Ottoman uncertainty. Sophisticated readers will understand why Atilgan is called the father of Turkish modernism, while those who enjoy dark psychological novels can also appreciate."--Barbara Hoffert, Library Journal "Yusuf Atilgan gives us a wonderful, timeless novel about obsession, with an anti-hero who is both victim and perpetrator, living out a life 'neither dead nor alive' in a sleepy Aegean city. Motherland Hotel is an absolute gem of Turkish literature."--Esmahan Aykol, author of Divorce Turkish Style "Yusuf Atilgan, like Patrick Modiano, demonstrates how the everyday can reflect larger passions and catastrophes. Beautifully written and translated, Motherland Hotel can finally find the wider audience in the west that it deserves." --Susan Daitch, author of The Lost Civilization of Suolucidir "The freedom that Atilgan articulates isn't the freedom of Lord Byron or Milton Friedman. It's more like the sense of freedom that comes with finally having a diagnoses. It's the freedom that comes from understanding that you're imprisoned in other people's' ideas of freedom. But there's a consolation and a quiet wisdom that comes from understanding that these definitions will pass in turn, like guests checking out of a hotel."--Scott Beauchamp, Full Stop Zeberjet, the last surviving member of a once prosperous Ottoman family, is the owner of the Motherland Hotel, a run-down establishment a rundown establishment near the railroad station. A lonely, middle-aged introvert, his simple life is structured by daily administrative tasks and regular, routine sex with the hotel's maid. One day, a beautiful woman from the capital comes to spend the night, promising to return "next week, " and suddenly Zeberjet's insular, mechanical existence is dramatically and irrevocably changed. The mysterious woman's presence has tantalized him, and he begins to live his days in fevered anticipation of her return. But the week passes, and then another, and as his fantasies become more and more obsessive, Zeberjet gradually loses his grip on reality. Motherland Hotel was hailed as the novel of the year when it was published in 1973, astonishing critics with its experimental style, its intense psychological depth and its audacious description of sexual obsession. Zeberjet was compared to such memorable characters as Quentin Compson in Faulkner's The Sound and the Fury and Meursault in Albert Camus' The Stranger. While author Yusuf Atilgan had already achieved considerable literary fame, Motherland Hotel cemented his reputation as one of Turkey's premier modernists.
(source: Nielsen Book Data)9780872867116 20170220
Green Library
Book
603 pages : illustrations ; 23 cm.
  • Introduction par Pierre-Marc de Biasi et Anne Herschberg Pierrot -- Session 1 Histoire, concepts, théorie -- Présentation, Daniel Ferrer -- La modélisation en critique génétique, Daniel Ferrer -- L'approche des processus à l'âge numérique, Pierre-Marc de Biasi -- La critique génétique à l'épreuve de l'échelle : Nouvelles perspectives sur les grands corpus (Le cas Zola), Olivier Lumbroso -- Genèse de la génétique : Valéry, Duchamp et les économistes, William Marx -- Génétique et herméneutique l'exemple de "la dernière visite de Madame Arnoux dans L'Éducation sentimentale de Gustave Flaubert, Kazuhiro Matsuzawa -- Session 2 Esthétique du manuscrit -- Présentation, Jacques Neefi -- Genèse et interprétation : le double attrait de l'oeuvre (Balzac, Stendhal, Flaubert), Jacques Neefi -- Aux origines de la critique génétique : la figure de Henri Massis, Alain Pagès -- L'autographie littéraire au XVIIIe siècle : le cas Rousseau, Nathalie Ferrand -- Approches génétiques de l'écriture de soi, Catherine Viollet -- Session 3 Style et genèse -- Présentation, Anne Herschberg Pierrot -- Style et genèse des oeuvres (Flaubert, Proust, Barthes), Anne Herschberg Pierrot -- Genèse et mise en variation de la langue dans le(s) texte(s). Unités et paliers de traitement (Albert Camus), Jean-Michel Adam -- Opérations d'écriture et profils syntaxiques de scripteurs (Michel Leiris), Sabine Pétillon -- La variante comme observatoire de la norme stylistique (Antoine Albalat), Gilles Philippe -- Recherches doctorales et postdoctorales -- Les perdrix de Saint Julien l'Hospitalier de Gustave Flaubert, une genèse transopérale, Lac Windels -- Précis de (dé)composition : les papiers de travail d'Alejandra Pizarnik, Mariana Di Cid -- Exemples d'exogenèse picturale dans Maîtres et serviteurs de Pierre Michon, Amel Jegham -- Session 4 Linguistique de l'écriture -- Présentation, Almuth Grésillon -- Fonds d'archives linguistiques. Processus d'écriture et genèse de concepts (Emile Benveniste), Irène Fenoglio -- Psychologie cognitive et critique génétique, Jean-Louis Lebrave -- Une idée derrière la tête ? Intention et production écrite, Rude Mahrer -- Recherches doctorales et postdoctorales -- Archives de linguistes : processus d'écriture théorique en sciences du langage. Apport de la correspondance scientifique (fonds Lucien Tesnière), Valentin Chepiga -- Session 5 Génétique du manuscrit francophone -- Présentation, Pierre-Marc de Biasi -- La génétique-textuelle pour la littérature d'expression française. La collection "Planète libre", Marc Cheymol -- La critique génétique appliquée au Cahier d'un retour au pays natal et à Et les chiens se taisaient d'Aimé Césaire, Albert James Arnold et Alex Gill -- Pour une approche génétique des textes littéraires francophones. Le cas du poète malgache J.-J. Rabearivelo, Claire Riffard -- Situation du manuscrit en Afrique, Daniel Delas -- Génétique et anthropologie : processus scriptural et prophétisme scripturaire chez Sony Labou Tansi, Nicolas Martin Granel -- Session 6 Génétique des arts et des sciences -- Présentation, Pierre-Marc de Biasi -- Pour une génétique généralisée : l'approche des processus dans les arts et les sciences, Pierre-Marc de Biasi
  • Traces d'écriture et genèse de l'oeuvre en histoire de l'art : la question du titre (Gauguin, Picasso, Magritte), Mariane Jakobi -- Séparation et résonance : peinture et écriture en Occident et en Extrême-Orient - deux Japonaiseries de Vincent van Gogh, Atsushi Miura -- Le style : pour une approche génétique de l'architecture, Olfa Meziou Baccour -- Pour une génétique de la photographie, Monique Sicard -- La science comme profession : une approche génétique (François Arago), Marco Segala -- Recherches doctorales et postdoctorales -- Matisse et "le Mallarmé". Genèse de son premier livre illustré : le cas du poème "Éventail", Ximena Vengoechea -- Session 7 Archiver, publier les manuscrits -- Conserver et valoriser -- Présentation, Marie Odile Germain -- La BnF et la recherche : entre patrimoine et modernité ?, Marie Odile Germain -- La Bibliothèque littéraire Jacques Doucet ou la bibliothèque idéale selon Gide, Sabine Coron et Marie-Dominique Nobécourt Mutarelli -- Analyser et publier -- Présentation, Pierre-Marc de Biasi -- Voltaire et le don du manuscrit, Nicholas Cronk -- Essai de critique épigénétique, Dirk Van Hulle -- Horizons mouvants : à propos de la transcription cinétique des manuscrits modernes (Marcel Proust), Nathalie Mauriac Dyer -- Recherches doctorales et postdoctorales -- L'Éducation sentimentale de Gustave Flaubert : le texte à la lumière de l'avant-texte, Déborah Boltz -- Le Cahier 46 de Marcel Proust : transcription et interprétation, Julie André -- Session 8 Génétique et numérique -- Présentation, Pierre-Marc de Biasi -- L'outil numérique -- Lectures de brouillons à voix haute, expérience d'un a priori non lisible, Aurèle Crasson -- Du manuscrit moderne au brouillon numérique : un nouveau défi pour la critique génétique ?, Serge Linkès -- Un nouveau module de la TEI pour l'encodage des manuscrits modernes et les éditions génétiques, Elena Pierazzo -- Numérique -- Qu'est-ce qu'une édition génétique numérique ? (F. Nietzsche), Paolo D'Iorio -- Édition en ligne de fac-similés et de transcriptions, Christophe Fouqueré et Lionel Falempe -- Édition et visualisation de transcriptions ultra-diplomatiques (Flaubert, Proust), Thierry Paquet, Thomas Paffiay et Stéphane Nicolas -- Recherches doctorales et postdoctorales -- Réévaluation et mise en valeur de l'oeuvre d'un réformateur des Lumières par l'édition numérique (Bernardin de Saint-Pierre), Subha Sree Pasupathy -- Session 9 Aperçus de la génetique dans le monde -- Présentation, Pierre-Marc de Biasi et Anne Herschberg Pierrot -- - Hongrie - État présent, Ildikà Liirinszky -- L'édition de manuscrits hispaniques contemporains en Espagne : un premier état des lieux, Bénédicte Vauthier -- La critique génétique en Amérique latine. Quelques pistes..., Fernando Colla et Sylvie Josserand Colla -- État présent de la critique génétique au Brésil, Claudia Amigo Pino -- Écriture du rythme, les manuscrits de l'écrivain taïwanais Wang Weng-hsing, Sandrine Marchand.
"Discipline jeune, née du "moment théorique" des années 1970, la génétique constitue l'une des principales innovations des trente dernières années dans les méthodes d'approche de la littérature et de la création. Après avoir défini sa démarche et ses outils d'analyse dans le champ des études littéraires, la critique génétique élargit son horizon à de nouveaux domaines, textuels ou non, relevant notamment de l'histoire de l'art et de l'histoire des sciences. Dans le prolongement des deux précédents congrès de critique génétique, les Actes de cette rencontre (Cerisy, 2010) qui a réuni une soixantaine de chercheurs et une douzaine de nationalités, offrent une image complète et détaillée des avancées de la discipline et de ses enjeux majeurs: théorie et terminologie de la génétique, relations aux méthodes critiques et à l'esthétique, grands corpus et nouveaux champs d'investigation (littératures francophones, peinture, photographie, architecture, cognition, informatique), édition en ligne des manuscrits, liens entre conservation et recherche, archive numérique, diffusion de la discipline dans le monde, recherches doctorales en cours. Un "état de l'art" indispensable pour découvrir les avancées et les potentialités surprenantes de cette approche scientifique qui renouvelle notre connaissance de l'oeuvre à partir de ses archives de travail et de ses processus de création."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
541 pages : illustrations ; 24 cm
  • Prelude : Paris, 1949
  • Introduction : the origins of cool
  • Lester Young and the birth of cool
  • Humphrey Bogart and the birth of noir cool from the Great Depression
  • Albert Camus and the birth of existential cool from the idea of rebellion (and the blues)
  • Billie Holiday and Simone de Beauvoir : toward a postwar cool for women
  • Cool convergences, 1950 : jazz, noir, existentialism
  • A generational interlude : postwar II (1953-1963) and the shift in cool
  • Kerouac and the cool mind : jazz and zen
  • From noir cool to Vegas cool : swinging into prosperity with Frank Sinatra
  • American rebel cool : Brando, Dean, Elvis
  • Sonny Rollins and Miles Davis sound out cool individuality
  • Hip versus cool in the Fugitive kind (1960) and Paris blues
  • Lorraine Hansberry and the end of postwar cool
  • Epilogue : the many lives of postwar cool.
Cool'. It was a new word and a new way to be, and in a single generation, it became the supreme compliment of American culture. 'The Origins of Cool in Postwar America' uncovers the hidden history of this concept and its new set of codes that came to define a global attitude and style. As Joel Dinerstein reveals in this dynamic book, cool began as a stylish defiance of racism, a challenge to suppressed sexuality, a philosophy of individual rebellion, and a youthful search for social change. Through eye-opening portraits of iconic figures, Dinerstein illuminates the cultural connections and artistic innovations among Lester Young, Humphrey Bogart, Robert Mitchum, Billie Holiday, Frank Sinatra, Jack Kerouac, Albert Camus, Marlon Brando, and James Dean, among others. We eavesdrop on conversations among John-Paul Sartre, Simone De Beauvoir, and Miles Davis, and on a forgotten debate between Lorraine Hansberry and Norman Mailer over the "white negro" and Black cool. We come to understand how the cool worlds of Beat writers and Method actors emerged from the intersections of film noir, jazz, and existentialism. Out of this mix, Dinerstein sketches nuanced definitions of cool that unite concepts from African-American and Euro-American culture: the stylish stoicism of the ethical rebel loner; the relaxed intensity of the improvising jazz musician; the effortless, physical grace of the Method actor. To be cool is not to be hip and to be hot is definitely not to be cool.
Green Library

16. The plague [2017]

Book
67 pages ; 21 cm.
First published in 1947, The Plague was an immediate best-seller, striking a powerful chord with readers who were struggling to understand the fascist 'plague' that had just overwhelmed Europe. Seventy years later, author and director Neil Bartlett has adapted Camus' classic for our own dangerous times. Using just five actors, his frank and gripping new stage version uses Camus' original words to put chaos under the microscope and to find hope in the power of our common humanity.
(source: Nielsen Book Data)9781786821928 20170612
SAL3 (off-campus storage)
Book
177 pages ; 23 cm
  • La pensée de midi et l'au-delà du nihilisme -- Némésis bi-frons : pensée de midi et pensées du "Midi" chez Albert Camus et Jean Giono -- La pensée de minuit ? C'est midi ! -- "Cet esprit qui mesure la vie" ou le terrorisme malheureux des Justes -- Cet "étrange amour" qui aide à vivre et à mourir : la pensée de midi comme style de vie -- Pour une éthique solaire : la pensée de midi à la lumière de la philosophie de José Ortega y Gasset -- Pensée du midi et juste mesure aristotélicienne : une dette grecque -- La pensée de midi à l'oeuvre dans Le Premier Homme Anne Prouteau -- La pensée de midi et l'esprit des lois -- Le syndicalisme révolutionnaire : une indéniable pensée de midi.
"Ainsi, au-dessus des nuages gris, il y a le soleil et, sous le soleil joyeux et chaleureux, la splendeur du corps et la beauté de l'esprit. Certitude d'un côté, de l'autre immédiat visible. En cela se tient la révolution : à chaque jour suffit sa peine, sa joie aussi et surtout, car au jour succède le jour. Cette régularité ne nie pas la violence, elle nous impose de tout faire pour la supprimer. Ce sont ces "utopies différentes [de l'utopie et de la réalité] qui cherchent à s'insérer dans le réel et entre lesquelles il ne s'agit plus que de choisir les moins coûteuses", écrivait Camus dans Ni victimes ni bourreaux. La pensée de midi : à midi, le choix est entre l'immobile et ré-mouvant. À chacun de se penser responsable. Difficile ? Oui. Possible ? Oui."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
284 pages : illustrations ; 22 cm
  • Réifier pour mieux dominer -- Le manichéisme à l'oeuvre -- L'Autre n'est pas le Même -- Déploiement du colonialisme -- Éclairage méthodologique -- Exposé thématique démarche de la pensée -- La déconstruction du discours impérial -- Les précurseurs francophones du postcolonialisme -- Contribution et pertinence -- Albert Camus, un humaniste ? -- Un passé colonial douloureux -- Une Kabylie hideuse -- Albert Camus s'indigne -- Colonialisme de bonne volonté -- L'Autre n'est pas le même -- Mouloud Feraoun remet les pendules à l'heure -- Raconter versus rapporter -- Mouloud Feraoun, écrivain du terroir -- Le subalterne prend la parole -- Mouloud Feraoun corrige Albert Camus.
"L'auteur soumet le rapport de presse de l'icône de la littérature française au jugement de la postérité, avec une analyse approfondie contrepointée de son texte. Il démantèle le prisme orientaliste de la pensée de Camus au contact des Kabyles et décrypte sa représentation du colonisé. Le texte révèle comment l'essai de Camus n'a pas contribué à restituer aux Kabyles leur identité spoliée et leur juste place dans l'universalité. Le travail du Dr Allouche va sûrement contribuer au débat sur l'engagement social et politique d'Albert Camus. Ce livre a enrichi ma connaissance de la littérature francophone et du colonialisme. Il s'adresse aussi bien aux spécialistes des sciences humaines et sociales qu'au grand public. C'est un exercice magistral, écrit dans un style fluide et soutenu, à la croisée de plusieurs disciplines, avec un contenu soigneusement documenté. Le livre renferme de précieuses références et une bibliographie riche et diversifiée. Cet ouvrage est une invitation à repenser notre vision de l'altérité et notre approche du complexe thème du rapport à l'Autre. Dr Allouche démystifie le débat sur l'humanisme colonial et aboutit à la conclusion que notre admiration d'Albert Camus devrait être repensée."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
154 pages : illustrations (chiefly color) ; 19 cm
  • Sous les lampes flottantes, par Jacques Perry-Salkow -- La langue et ses baisers, par Raphaël Enthoven -- L'espérance -- La matière -- Albert Camus -- L'amour, un instant de bave -- L'épreuve de philo du bac -- "Être, ou ne pas être, c'est là la question" -- Le dépassement de soi -- Le sens de la vie -- Les actes manqués -- Rêve et réalité -- L'allégorie de la caverne, Platon -- Clément Rosset -- La chose -- Carpe diem -- René Descartes -- Le baiser du soir -- La cérémonie du thé -- Montaigne-La Boétie -- L'avoir ou l'être -- Salon de madame Verdurin -- Autres temps, autres moeurs -- La messe de minuit -- "L'homme n'est qu'un roseau..." -- Penser contre soi-même -- Vision de la tolérance -- La solidarité -- Le sectarisme -- Averroès, dit le Commentateur -- Emil Cioran -- Le réel est silencieux -- Maître Lao-tseu -- Un maître à penser -- "Cueille le jour sans te soucier du lendemain" -- La superstition -- Polisseur de lentilles -- De l'entremangerie universelle -- Le populisme -- Le Front national -- La Terre est une charogne cosmique -- La fin du monde est pour demain -- "La nature imite l'art" -- L'Étranger d'Albert Camus -- Le virus Ebola -- Question sans réponse -- La révolution industrielle -- Perdre sa vie à la gagner -- La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix -- Du contrat social -- Critique de la raison pure -- Michel de Montaigne -- "La morale a toujours le dernier mot" -- Antigone -- Paris est une fête -- Hadès -- Le nombril du monde -- Le fanatisme -- La vraie vie est ailleurs -- La grande muraille de Chine -- Entre la solitude et la vulgarité -- Maurice Ravel, Jeux d'eau -- Qu'est-ce que le moi ? -- L'inconscient est un lac obscur -- Le réchauffement climatique -- Les armes de destruction massive -- La minute de silence -- Le rêve américain -- Le paradis terrestre -- La vieillesse est un naufrage -- On se suicide toujours trop tard -- Monsieur Blaise Pascal -- "On ne voit bien qu'avec le coeur..." -- Le Misanthrope -- La jalousie -- La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde -- Le Journal du séducteur -- Les Chants de Maldoror -- "Dieu est mort!" -- Qui attise le mal? -- La propriété, source de l'inégalité -- L'Ancien Régime et la Révolution -- La révolution d'Octobre -- La fonction crée l'organe -- Monsieur Tout-le-monde -- De l'idée du libre arbitre -- "Et si le ciel était vide..." -- Une brève de comptoir -- Monseigneur Bossuet, l'Aigle de Meaux -- De la démocratie -- Mort de Socrate -- Connais-toi toi-même -- Taedium vitae -- Les poilus de la Grande Guerre -- République française -- Intouchable -- L'argent roi -- Liberté, égalité, fraternité -- Le Portrait de Dorian Gray -- La peur de la mort -- La crise de l'autorité -- Le travail, la famille, la patrie -- Mouvement des Femen -- On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve -- Cogito ergo sum -- Benedictus de Spinoza -- "Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre" -- Ondes gravitationnelles
  • Et la mort n'est rien pour nous -- Notes.
"Le monde est renversant, le sens est réversible, enseigne l'anagramme. Un art combinatoire qui consiste à déplacer les lettres d'?iin mot pour en former un autre. Un art de l'étonnement. Avec lui, l'espérance devient la présence, l'avoir ou l'être se change en l'or ou la vérité, et il arrive qu'un maître à penser soit un ami à présenter... Mais une anagramme, c'est beaucoup plus qu'une anagramme. Chaque trouvaille est une aventure pour l'esprit. Quel chemin mène de la démocratie à l'art de la comédie ? Quel autre conduit Antigone jusqu'à sa négation ? Et que reste-t-il d'une question sans réponse ? Raphaël Enthoven et Jacques Perry-Salkow, le professeur et l'artiste, nous emmènent dans les paysages buissonniers du langage et de la pensée."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)

20. Athens & Jerusalem [2016]

Book
vii, 363 pages ; 23 cm
For more than two thousand years, philosophers and theologians have wrestled with the irreconcilable opposition between Greek rationality (Athens) and biblical revelation (Jerusalem). In Athens and Jersusalem, Lev Shestov?-?an inspiration for the French existentialists and the foremost interlocutor of Edmund Husserl, Martin Heidegger, and Martin Buber during the interwar years?-?makes the gripping confrontation between these symbolic poles of ancient wisdom his philosophical testament, an argumentative and stylistic tour de force.Although the Russian-born Shestov is little known in the Anglophone world today, his writings influenced many twentieth-century European thinkers, such as Albert Camus, D. H. Lawrence, Thomas Mann, Czeslaw Milosz, and Joseph Brodsky. Athens and Jerusalem is Shestov's final, groundbreaking work on the philosophy of religion from an existential perspective. This new, annotated edition of Bernard Martin's classic translation adds references to the cited works as well as glosses of passages from the original Greek, Latin, German, and French. Athens and Jerusalem is Shestov at his most profound and most eloquent and is the clearest expression of his thought that shaped the evolution of continental philosophy and European literature in the twentieth century.
(source: Nielsen Book Data)9780821422205 20170313
Green Library

Looking for different results?

Search elsewhere: Search WorldCat Search library website