Search results

RSS feed for this result

484,745 results

SAL3 (off-campus storage)
Journal/Periodical
v. : ill. ; 30 cm.
SAL3 (off-campus storage)

3. Benelux newsletter [ - 2019]

Journal/Periodical
volumes : color illustrations ; 30 cm
Green Library
Journal/Periodical
v. : ill. ; 21-28 cm.
Green Library
SAL3 (off-campus storage)
SAL1&2 (on-campus shelving)
SAL3 (off-campus storage)
SAL3 (off-campus storage)

9. Rapport d'activites [ - 2019]

Journal/Periodical
volumes
Green Library
Journal/Periodical
volumes ; 30 cm
SAL3 (off-campus storage)
Education Library (Cubberley)
Journal/Periodical
v. : ill. ; 28-30 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Journal/Periodical
v. : ill. ; 29 cm.
SAL3 (off-campus storage)

14. 17 [2017]

Book
137 pages ; 21 cm
"J'en étais là, à ces échos assourdis et assourdissants des mitrailleuses au Chemin des Dames et des canons autour du Palais d'Hiver, quand je me suis avisé que 17 était advenu chaque siècle, au moins depuis le premier de notre ère. Et je me suis souvenu que 17 c'était aussi XVII, le "j'ai vécu" des Romains dont la puissance fatale n'avait échappé ni aux auteurs latins ni aux pilotes automobile. Mon amoureuse m'a rappelé que Jack London venait de mourir en novembre dernier. C'était une raison suffisante sinon nécessaire pour donner l'accolade à la grande armée des vaincus et pour nous offrir un petit tour de manège avant qu'il ne soit trop tard. Alors j'ai décidé de tracer ces 17 vies brèves de personnes plus ou moins célèbres, nées ou mortes en 17. Par vie brève, je n'entends pas que la vie soit plus ou moins courte ou écourtée, mais la brièveté à quoi nous sommes habitués à la résumer. C'est le "fait de dire en peu de mots", ramasser à ce qui est considéré, à tort ou à raison, comme l'essentiel. Abréger toute une existence, parfois en six dates, quand deux sont déjà prises par la naissance et la mort. En bref, c'est donc écrire en résumé.""--Page 4 of cover.
Green Library
Book
300 pages ; 22 cm.
  • Rôles militaires des chevaux et des mulets au début du XXe siècle -- Rôle et importance des effectifs équins à la mobilisation -- Évolution du rôle des effectifs équins au cours de la guerre -- Recrutement et gestion des effectifs équins -- Évolution quantitative des effectifs équins au cours de la guerre -- Recrutement des effectifs équins: aspects historiques -- Achats sur le territoire national -- Achats à l'étranger -- Organisation des réquisitions, leçons des exercices de mobilisation -- Première vague de réquisitions : 1er août 1914-24 août 1915 -- Seconde vague de réquisitions : 20 avril 1918-10 août 1918 -- Organisation du ravitaillement en chevaux et mulets : la remonte des unités -- Entretien des effectifs équins -- Principes d'alimentation du cheval de guerre -- Alimentation des chevaux et des mulets pendant la Grande Guerre -- Hygiène générale en campagne -- Cantonnements et bivouacs -- Gestion du potentiel physique des chevaux et des mulets -- Maréchalerie -- Organisation des soins vétérinaires -- Les vétérinaires -- Les services vétérinaires d'unités -- 1914 : organisation improvisée des dépôts de chevaux malades ou blessés -- 1915-1917 : les DCM -- 1917-1919 : réorganisations du service des remontes et des soins vétérinaires -- Premier temps : la création d'hôpitaux vétérinaires -- Deuxième temps : la réorganisation des soins vétérinaires -- Troisième temps : la création de structures d'évacuation -- Contribution des associations privées aux soins des équidés malades ou blessés -- Pathologie des effectifs équins militaires -- Pathologie contagieuse -- La morve -- La gale -- La lymphangite épizootique -- La gourme -- Pathologie externe -- Les blessures par projectiles -- Les blessures de harnachement -- La pathologie de la boue -- Les gaz de combat -- Les gaz vésicants -- Les gaz suffocants -- Les protections -- Pathologie interne -- Les maladies de l'appareil digestif -- Le surmenage et la misère physiologique -- Conclusion. A l'origine de l'hécatombe -- Rappel des faits -- Interprétation des faits -- Une guerre bien plus longue que prévu -- Une illusion : les achats à l'étranger -- Le vécu des équidés: trop souvent oublié -- Un siècle plus tard.
"Au hasard d'une lecture, Claude Milhaud est surpris par les pertes impressionnantes en chevaux et mulets de l'armée française pendant la Grande Guerre. Sa curiosité professionnelle aiguisée, il constate que la question des effectifs équins et de leur "conservation" est totalement ignorée des ouvrages historiques généraux. Or, malgré le développement spectaculaire de la motorisation, l'insuffisance de ces effectifs a constitué une menace permanente sur la capacité opérationnelle des armées, en particulier durant le dernier trimestre de la guerre. Les textes réglementaires et les échanges de correspondances entre les armées et les organes ministériels, puisés dans les archives du Service historique de la Défense, constituent l'essentiel de sa documentation. Cette base factuelle, étudiée à travers le double prisme de l'hippotechnie et de la médecine vétérinaire, lui permet d'identifier, puis d'expliquer les causes immédiates des pertes en chevaux et mulets enregistrées au cours des cinquante-deux mois du conflit: l'imprégnation de l'organisation des armées par le concept de guerre courte, l'illusion induite par la compensation des pertes par des achats à l'étranger, les négligences et abus constatés tout au long de la guerre dans l'utilisation et l'entretien des équidés."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
277 pages : illustrations (chiefly color) ; 26 cm
  • Préface / Bruno Monnier -- Galerie du monde / Willy Demeyer et Jean Pierre Hupkens -- Une exposition d'art et d'histoire / Elie Barnavi et Benoît Remiche -- L'enchaînement des hasards / Anne Sinclair -- L'exposition -- La naissance d'une galerie -- Passeur de modernité -- Le "système" Rosenberg -- L'assaut contre "l'art dégénéré" -- L'occupation et l'exil, 1940-1945 -- La lutte pour la restitution -- Épilogue -- Éclairages -- Sur le marché de l'art / Krzysztof Pomian -- Paul Rosenberg et Picasso / Vincent Delvaux -- La vente dite "de Lucerne" / Jean-Patrick Duchesne -- Emil Bührle et Paul Rosenberg : une relation d'affaires au lendemain de la guerre / Lukas Gloor -- Itinéraire d'un tableau : Profil bleu devant la cheminée de Henri Matisse / Tone Hansen -- L'exposition, une arme de guerre ? / Isabelle Benoit -- Notices d'oeuvres / Patrick Amine, Isabelle Benoit, Vincent Delvaux et Stéphane Guégan -- Notes et bibliographie -- Notes des textes du parcours -- Notes des essais -- Bibliographie -- Crédits.
"L'exposition "21 rue La Boétie" retrace le parcours singulier et exceptionnel de Paul Rosenberg (1881-1959), qui fut l'un des plus grands marchands d'art de la première moitié du XXe siècle. Elle rassemble plus de soixante chefs-d'oeuvre de l'art moderne (Pablo Picasso, Fernand Léger, Georges Braque, Henri Matisse, Marie Laurencin...), pour certains inédits en France et provenant de collections publiques de premier plan telles que le Centre Pompidou, le musée d'Orsay, le Musée Picasso à Paris, ou encore le Deutsches Historisches Museum à Berlin, mais aussi d'importantes collections particulières comme celle de David Nahmad. De nombreuses oeuvres sont directement liées au marchand, pour avoir transité par ses galeries, à Paris ou à New York, alors que d'autres renvoient au contexte historique et artistique de l'époque. Conçue par Tempora et produite par Culturespaces au musée Maillol à Paris, cette exposition bénéficie du soutien actif d'Anne Sinclair, petite-fille de Paul Rosenberg, auteur de l'ouvrage éponyme 21 rue La Boétie (paru aux éditions Grasset & Fasquelle en 2012)."--Page 4 of cover.
Art & Architecture Library (Bowes)
Book
282 pages ; 21 cm
  • Prologue : L'Europe n'est pas une belle idée "en soi" -- Pour en finir avec la propagande : ce que l'Europe n'est pas -- L'Europe contre les peuples n'est pas une nouveauté -- Le mensonge européen sur la nation -- L'Europe n'est pas la paix... -- L'Europe n'est pas européenne, c'est une création de guerre froide -- L'Europe n'est pas la paix, c'est la guerre froide à perpétuité -- Big is not beauel : l'Europe n'est pas un surcroît de puissance -- Le "couple franco-allemand" n'est qu'une fable -- L'euro n'est pas une monnaie européenne -- L'euro n'est pas une monnaie : c'est un carcan idéologique -- L'euro n'est pas viable: l'exemple grec -- Ce que l'Europe est en réalité -- Les drôles de Pères de l'Église européenne -- L'Union européenne, ou le coup d'État permanent -- L'Union européenne, ou la fin de la démocratie -- L'Union européenne, ou comment réinventer l'oligarchie -- Le "parlement européen": une imposture -- La Commission, ou Ubu chez Kafka -- Au paradis des lobbys -- En attendant Godot... et l'Europe sociale -- Une des fabriques du terrorisme -- Hiérarchie des peuples et cécité géostratégique -- Pourquoi et comment en sortir -- Cliquet et carcan -- L'impossible réforme de l'euro -- En sortir au plus vite -- Sortir de l'euro, pour quoi faire? -- Vessies et lanternes -- Sortir pour repartir de l'avant : un nouveau programme du CNR -- Redonner du sens au politique -- Reprendre le contrôle de nos lois -- Sortir de l'UE pour bâtir une autre Europe -- Et si l'Union européenne était déjà morte ?
"Dans les médias dominants, le débat sur la construction européenne se réduit le plus souvent à des lieux communs ou à des anathèmes: "L'Europe, c'est la paix et la prospérité pour tous, parce qu'ensemble on est plus fort." "Quitter l'Union européenne serait une catastrophe économique, entraînerait le repli sur soi et le triomphe du nationalisme"... Mais qu'en est-il vraiment ? L'Europe est-elle une "belle idée en soi" ? La "construction européenne" a-t-elle, comme on le proclame depuis tant d'années, rapproché les peuples d'Europe et garanti la paix ? Le fonctionnement de l'Union est-il démocratique? Ses institutions sont-elles réformables? C'est à toutes ces questions qu'Olivier Delorme répond en trente (et un) chapitres courts, argumentés et accessibles à tous, même lorsqu'il s'agit d'économie et de monnaie (deux domaines bien trop sérieux pour les abandonner aux idéologues de l'économie libérale). Pour lui, il est temps de rompre avec 60 ans de mensonges et d'enfumage ! Car le "déficit démocratique" que concèdent certains europhiles n'est pas le résultat d'une dérive du projet initial, mais bien celui de l'idéologie qui le sous-tend depuis l'origine, une idéologie qui vise à saper jour après jour l'État social et la démocratie que les combats des générations passées nous ont légués. Comme tous les empires, l'Union européenne s'effondrera un jour. Mais faut-il attendre ce naufrage ? Ou redonner des perspectives d'avenir à notre pays ne suppose-t-il pas d'en sortir au plus vite ? Alors qu'approchent des scrutins majeurs, chaque citoyen doit être conscient que la "question européenne" détermine aujourd'hui la plupart des choix politiques."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)

18. 9797030793071 [2017]

SAL3 (off-campus storage)
Book
170 pages : maps ; 24 cm.
  • Introduction. Le temps retrouvé de l'événement -- "À bas les Belges !" : une infra-politique de l'expulsion -- Lens-Liévin, fin de siècle : territorialités de la mine -- Une constellation de concessions -- Les rails du progrès -- L'espace-temps minier -- Territoires et temporalités de la violence -- La grève "contagieuse" -- Micro-géographie de l'émeute -- La colère a ses lieux... et ses jours -- La communauté à l'épreuve de la justice -- La machine judiciaire... et ses luddites -- Composition sociologique des inculpés : un tableau complet? -- "E" comme "Expulsion" : violence et répertoire de l'action collective -- Un siècle d'expulsions -- Août-septembre 1892: un conflit du travail? -- Limites de cette approche : l'appartenance collective à l'épreuve de la nation -- Échelles et temporalités de la réparation : le politique face à la crise -- Le syndicat au coeur de la cité -- La question des ouvriers congédiés -- Le champ de bataille municipal -- Un syndicalisme mis à mal par l'immigration? -- Y a-t-il des Belges dans la salle? -- Le "protectionnisme ouvrier" ou la tentation du national -- Des chefs étrangers -- Élèves du protectionnisme et enfants de la Nation -- Belges et Chinois -- L'épineuse "Internationale" -- Le spectre de la guerre -- Les mineurs, internationalistes ? -- Un transnationalisme en action : le manifeste du 21 septembre -- De retour à Ithaque -- Partir -- Faire ses valises -- Recompter les migrant.e.s -- Des chemins de traverse -- Revenir -- OEil pour oeil, dent pour dent -- Les carabiniers d'Offenbach -- Repartir ? -- La presse et l'affaire "Marquilly" -- Retrouver une place en Belgique -- ... ou retourner en France ? -- Épilogue. La grâce collective, la nation, l'oubli -- Conclusion. Un an plus tard, Aigues-Mortes.
"À la fin du XIXe siècle, les mines du Nord de la France se sont imposées comme une polarité nouvelle, attirant et agrégeant une main-d'oeuvre tant locale que transfrontalière. Mais si ce maelstrom satisfait les puissantes compagnies, il n'en va pas de même pour les mineurs, dont l'engagement dans la lutte syndicale peine à se départir de ses récents échecs. Entre rancoeur et lassitude, la base ouvrière décide de dépasser les cadres politiques, en se tournant non pas vers les chefs, cible attendue, mais vers l'Étranger : du 15 août au 20 septembre 1892, plus d'un millier d'ouvriers belges sont violemment traqués, attaqués puis chassés du bassin minier du Pas-de-Calais, sans autre issue que le retour vers la terre d'où ils étaient partis, quelques mois ou décennies plus tôt. Si cette expulsion collective épouse des formes anciennes de la contestation, toute explication semble se dérober à l'enquête, réduite au seul rôle répressif. La parole des mineurs ressemble à ce réel qui résiste, face aux mises en récits développées "par le haut" : est-ce la faute au nationalisme ? au protectionnisme ? au socialisme ? La concordance des temps de l'émeute, de la presse et du politique semble vaine. Pour l'historien, la vérité de ces obscures semaines erre dans le même ban que celui de ces ouvriers : conduits au silence, pour des raisons de paix sociale, suite à l'acquittement des inculpés français ; ou bien, condition de survie de toute nation selon Renan, à l'oubli suite à la naturalisation massive des Belges. Peu connus, ces événements mettent pourtant en avant une ambiguïté fondamentale de la gauche : la distorsion entre les actes des ouvriers et les espoirs qu'elle plaçait en eux. Cette gêne qui ne cesse de ressurgir est au coeur de cet ouvrage. Cet ouvrage est issu d'une recherche lauréate du prix de la Fondation Jean Jaurès en 2015."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
143 pages : illustrations ; 24 cm
  • Le chaudron : Quels Ancêtres pour le Graal ? -- Chez les Gaëls -- Chez les Gallois -- Chez les Gaulois -- L'hostie : Quelle hostie dans le Graal 2 -- Le Cratère -- L'Hostie -- La Victime -- L'élucidation - D'Amangon à Amorgen -- A.Le Félon Amangon -- Le Renégat Amorgen -- Le Retour des Dieux -- Le héros - De Perceval à Gauvain -- Défis et Tournois -- Au Pays de Galvoie -- Au-delà du Fleuve -- La naissance du mythe -- Les sources -- La transmission -- Le Proto-Graal.
"Ceci est un testament, le résultat d'années de recherches et de réflexions. Elles rompent souvent avec les idées reçues sur le sujet : sur l'hostie du graal, sur l'Élucidation, sur Gauvain. Elles ne peuvent être prises à la légère. Car on ne fréquente pas assidûment pendant des années et des années un même thème littéraire sans finir par s'en faire une idée assez précise sur sa nature, sa valeur et ses origines. C'est un peu ce qui m'est arrivé depuis que, lors d'un Congrès arthurien de Rennes dans les années 70, j'ai abordé l'étude du Conte du Graal de CHRÉTIEN DE TROYES. Et je n'ai cessé depuis de m'intéresser à cette oeuvre énigmatique et à toutes celles qui ensuite au long des siècles s'en sont inspirées, jusqu'à GRACQ et WAGNER, jusqu'au Da Vinci Code. Sur ces vieux textes j'ai voulu jeté un oeil neuf, dégagé de la patine des commentaires savants, certes ? mais dont les strates superposées en voile parfois la tonalité réelle. Une telle relecture affranchie des idées reçues ne va pas sans amener normalement çà et là à quelques réinterprétations : on ne s'en étonnera pas. Je n'ai pas voulu rajouter, à tant d'autres déjà écrites, de nouvelles belles phrases de rêverie mystico-ésotérique autour d'un prétendu "saint-graal" (qui n'a peut-être sans doute jamais existé). Mon propos est tout autre. J'ai cherché à trouver, dans un souci résolument scientifique, quelle fut, quelle a pu être, si humble fût-elle, la forme primitive de ce mythe fameux. La question des origines notamment m'a en effet particulièrement intrigué : d'où CHRÉTIEN a-t-il puisé les fortes images de son roman ? Toujours d'ailleurs au cours de ma carrière j'ai été fasciné par le mystère des origines. J'ai cherché l'origine du Beau, l'origine de l'Art, la source du Chant. Et je me suis fait esthéticien. J'ai cherché l'origine des contes, l'ancêtre des légendes, la cause du merveilleux, de l'émerveillement. Et j'en ai fait un traité (inédit). Et j'ai cherché aussi l'origine du Graal, de son cortège et de son réceptacle. C'est toujours la recherche du Beau et de l'émerveillement."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)