%{search_type} search results

30 catalog results

RSS feed for this result
Book
lv, 648 pages ; 26 cm
  • Introduction / by Kevin Aquilina
  • Introduction
  • The Republic of Malta
  • Declaration of principles
  • Citizenship
  • Fundamental rights and freedoms of the individual
  • The president
  • Parliament
  • The executive
  • The judiciary
  • Finance
  • The public service
  • Local councils
  • Miscellaneous.
Law Library (Crown)
Book
111 pages ; 20 cm.
Law Library (Crown)
Book
x, 611 pages ; 24 cm
Law Library (Crown)
Book
1108 pages ; 25 cm.
  • La formation du contrat
  • Les effets du contrat.
Manuel de droit luxembourgeois des contrats, conçu dans une approche comparative Luxembourg/France/Belgique visant à mettre en évidence originalité et les possibilités de développement de ce droit au sein des pays du Code civil.
Law Library (Crown)
Book
112 pages : illustrations (some color) ; 22 cm
Green Library
Book
128 pages : illustrations ; 22 cm
SAL3 (off-campus storage)
Book
xcii, 400 pages ; 21 cm
  • Nuclei of norms
  • Maltese law : history
  • Maltese law : legislation in force
  • International education law
  • Education at civil law
  • Conclusion.
Law Library (Crown)
Book
50 p. ; 27 cm.
  • Summary
  • Recommendations
  • To the Government of Malta
  • To the Ministry of Home and Parliamentary Affairs
  • To the Malta Police, Immigration Section
  • To the Detention Services
  • To the Agency for the Welfare of Asylum Seekers
  • To the Office of the Refugee Commissioner
  • To the European Union
  • Methodology
  • I. Migrants and Asylum Seekers in Malta
  • Arduous Journey
  • Flight from Poverty, Persecution, War, and Violence
  • Asylum in Malta and International Burden Sharing
  • Maltese Institutions Responsible for Migrants
  • II. Automatic, Arbitrary Detention
  • Taken from Boats to Prolonged Detention
  • Lack of Capacity to Challenge Detention
  • Inadequate Justification for Detention
  • Detention without Realistic Prospect of Removal
  • III. Treatment of Unaccompanied Migrant Children
  • Detention of Unaccompanied Migrant Children
  • Lengthy and Incomplete Age Determination Procedures That Prolong Detention
  • Lack of Legal Representation in Asylum Proceedings and in Challenging Detention
  • IV. Conclusion
  • Acknowledgements.
"Since 2002, approximately 15,000 migrants have landed on the tiny European island nation of Malta, arriving in the country by boat without permission, or "irregularly." Malta has placed virtually all of these migrants--many of whom are fleeing violence or persecution--in detention. This automated, indiscriminate, and blanket detention policy violates international law at the very border of the European Union. The central Mediterranean migration route--through which migrants from sub-Saharan Africa typically travel from Libya to Malta or to Italy in rickety boats--is a major entrance point to the EU. This report documents the experiences of migrants, including unaccompanied children, who reach Malta by boat, or whose boats are intercepted at sea by the Armed Forces of Malta and taken directly to detention. Under international law migrants who do not have permission to enter or stay in a country may be subject to detention, in certain circumstances, and subject to safeguards. However in Malta, detention is automatic and prolonged, without safeguards. Asylum seekers who arrive by boat are detained for up to 12 months, and migrants who do not apply for asylum (or who are rejected) can be detained for up to 18 months. Even the most vulnerable migrants--such as families with children, elderly people, and people with mental or physical disabilities--are taken to detention. Malta routinely detains unaccompanied migrant children pending age assessment. "Unaccompanied migrant children" are children traveling without parents or other guardians; typically they travel in dangerous conditions for many months before reaching Malta. As the children lack documents proving that they are under 18 years old, Malta detains these children until they have been through a formal age determination procedure. This means children can be detained for months; the average length of time in detention for our interviewees was 3.4 months. During this period, children are detained with unrelated adults without any special provisions for the fact they are minors. Malta should urgently revise their detention policies to detain migrants only in exceptional circumstances in accordance with the law, and should refrain from detaining those requesting age determination until they have been found to be adults."--P. [3] of cover.
Green Library
Book
volumes ; 24 cm
  • Volume I. A general introduction. Introduction to law
  • Legislation
  • The legal profession
  • The organization of the courts
  • Jurisdiction
  • volume II. Constitutional and human rights law. Constitutional law
  • An introduction to human rights law.
Law Library (Crown)
Book
x, 387 p. : maps ; 24 cm.
  • Préface / Gérard Noiriel -- Introduction -- Itinéraire d'une recherche -- Un siècle qui règle l'inclusion et l'exclusion nationales -- Les mots et les faits -- Une histoire luxembourgeoise, nécessairement transnationale -- Le droit de la nationalité en débat : état de l'historiographie -- Nation, nationalisme : l'impact des représentations sur le droit de la nationalité -- Les grands questionnements de l'ouvrage -- Des sources et des méthodes -- Aux sources de l'Etat-nation -- Un cadre politique stabilisé et l'essor industriel (1839-1914) -- Frontières et institutions : un territoire en peau de chagrin et un Etat au statut compliqué -- La genèse d'un "sentiment national" (1839-1945) -- L'évolution politique et l'élargissement de la nation comme groupe social -- 1848 et après : une césure profonde -- Neutralité, indépendance et construction nationale -- L'essor industriel du Grand-Duché ou les bases d'un monde nouveau -- Ruralité et proto-industrialisation -- La mise en place d'une sidérurgie moderne (1870-1886) -- L'ère du grand capitalisme (1886-1914) -- Les acteurs de l'Etat-nation -- Paul Eyschen (1841-1915) : un stratège incontournable -- De l'Etat libéral à l'Etat social : l'interventionnisme croissant du gouvernement -- Les débuts de la législation sociale à la fin du XIXe siècle -- La croissance des administrations publiques -- L'héritage de Paul Eyschen : les "hommes du président" -- Etat social, classe ouvrière et nation (1914-1940) -- La grande césure politique et sociale (1914-1923) -- Le nouveau paysage politique de l'entre-deux-guerres -- L'intégration des ouvriers luxembourgeois dans la nation -- Luxembourg, pays de migrations (1839-1940) -- Le bilan migratoire : des données à manier avec prudence -- Luxembourg, pays d'émigration -- L'émigration vers les pays voisins -- L'émigration à l'aventure -- L'émigration vers l'Amérique du Nord -- Luxembourg, pays d'immigration -- Les migrations internes -- Le lien étroit entre émigration et immigration -- 1890-1914: immigration allemande versus immigration italienne -- Une xénophobie croissante -- 1914-1940 : politique protectionniste et mesures policières -- Stigmatiser les étrangers ou le triomphe de l'"Überfremdung" -- "Nationalité" et naturalisations au service de la formation de l'Etat (1803-1867) -- L'étranger et la qualité de national, de l'Ancien Régime au Code civil -- La rupture du Code civil des Français -- Les implications du partage de 1839 sur les questions de nationalité -- L'impact de 1848 : la naturalisation au service de l'Etat et de la bourgeoisie -- Droit de la nationalité et immigration : le contrôle des "misères étrangères" -- L'ère libérale (1867-1914) -- L'ouverture du droit de la nationalité -- Paul Eyschen et le double droit du sol -- 1878 : l'introduction du double droit du sol -- La loi de 1890 : une ouverture à l'égard des femmes -- La loi de 1905 : l'option dès 18 ans -- Le contre-exemple allemand : le "Reichs- und Staatsangehôrigkeitsgesetz" de 1913 -- Le renforcement du contrôle de l'immigration -- L'entrée dans l'ère de la Nation (1914-1934) -- Vers la fermeture du droit de la nationalité -- L'invention du "Luxemburgertum"
  • L'évolution du concept de nation -- Nicolas Ries et la construction du Luxembourgeois-type -- Un coup d'arrêt donné aux naturalisations -- Le climat antiallemand et la question des naturalisations -- Une exception et une question sous-jacente : la naturalisation de Félix de Bourbon-Parme et la nationalité de la grande-duchesse -- René Blum et la loi sur l'indigénat de 1934 : la tradition libérale en sursis -- Le spectre de la loi Delbrück -- La loi belge de 1922 comme modèle : fidélités et infidélités luxembourgeoises -- Une innovation majeure : les droits de la femme mariée -- La nationalisation du droit de la nationalité (1934-1940) -- Un cocktail explosif : la cohésion nationale et la peur de l'étranger -- Une campagne de révision conservatrice et le relais des médias -- La lutte pour l'abolition du double droit du sol -- La femme mariée à nouveau discriminée -- "Ail animais are equal..." : l'introduction de la déchéance de la nationalité -- La sauvegarde in extremis de l'égalité entre Luxembourgeois et naturalisés -- L'émergence de la question de "l'assimilation suffisante" -- La nationalité en pratique -- Etude des dossiers de naturalisation (1877-1940) -- Le profil des candidats à la naturalisation -- Le pays d'origine -- Le statut socioprofessionnel -- L'âge et la durée de résidence -- Le candidat idéal à la naturalisation -- L'évolution de la procédure de naturalisation -- Les conditions et les étapes de la procédure -- Des nouveautés : absence d'obligations envers le pays d'origine, avis du Conseil d'État et huis clos obligatoire -- Les naturalisations, révélatrices des moeurs politiques du régime censitaire -- Le tour de vis administratif après la Première Guerre mondiale -- Un cas emblématique et tragique : Henri Adam -- L'embellie relative des années trente -- De l'obstruction face aux demandes de naturalisation aux refus de dommages de guerre -- Les motivations des demandeurs -- Une garantie contre les expulsions -- Un réel sentiment d'appartenance -- Des intérêts matériels -- Se libérer d'obligations à l'égard de l'ancienne patrie -- Les critères légaux de la naturalisation -- La situation matérielle -- Moralité et bonne conduite -- Obligations envers le pays d'origine -- Deux discriminations particulières. Les femmes et les juifs -- La discrimination des femmes en matière de nationalité -- Quelles sont les femmes "naturalisables" ? -- Critère de nationalité versus critère de sexe -- Naturalisation et état civil -- La non-discrimination à l'égard des juifs en matière de naturalisations -- La prédominance d'une attitude libérale -- A contre-courant : l'antisémitisme catholique -- La césure de la Première Guerre mondiale -- La nationalité luxembourgeoise entre réalités migratoires et quêtes identitaires (1940-1986) -- Le tour de vis nationaliste de l'immédiat après-guerre -- Etrangers surtaxés et antifascistes humiliés -- Les étrangers exclus de l'indemnisation des dommages de guerre -- La discrimination des travailleurs immigrés -- Une parenthèse libérale : la loi de 1975 -- La loi de 1968 sur la nationalité luxembourgeoise : une loi de transition -- La loi libérale de 1975 sur la nationalité
  • 1970-1980 : la question du "sentiment national" refait surface -- Le Luxembourg se redécouvre pays d'immigration -- 1972 : une année-charnière -- Le rapport Calot et le spectre du "suicide collectif" luxembourgeois -- Un débat qui gagne toute l'Europe -- La thématique identitaire dans les programmes des partis (1974-1984) -- Entre avancées et concessions identitaires : la loi de 1986 -- Le droit de la nationalité aujourd'hui. L'exception luxembourgeoise à la croisée des chemins (1986-2012) -- La convergence européenne dans le droit de la nationalité -- Allemagne, Belgique et France : un aperçu -- Le Luxembourg à l'écart des recommandations européennes -- La loi de 2001 : assouplissement versus barrière linguistique -- La loi de 2008 : double nationalité et double droit du sol versus épreuve de langue -- Conclusions -- Une première phase marquée par l'héritage français et le pragmatisme -- De 1867 à 1914 : l'ère libérale du droit de la nationalité -- 1914-1940 : l'ère de la nation -- 1940-2012: entre réalités migratoires et quêtes identitaires.
"Les Etats modernes ont instauré des mécanismes juridiques complexes pour régler l'appartenance ou non d'un individu à l'Etat-nation. Denis Scuto analyse la construction de la nationalité luxembourgeoise, du Code civil à nos jours, en dégageant les influences des législations belge, française et allemande. Bien loin de se limiter au seul cadre luxembourgeois, une telle approche "enrichit notre réflexion sur les différentes formes prises par la construction de la nationalité en Europe à l'époque contemporaine" (Gérard Noiriel). Mais les questions de nationalité ne se réduisent pas à l'aspect législatif ; elles sont intimement liées aux pratiques et aux discours relatifs aux migrations et aux migrants. Faut-il leur ouvrir ou non l'accès à la nationalité ? Que ressentent "ceux d'en bas", ces étrangers qui ont cherché à obtenir la nationalité luxembourgeoise ? L'étude sociale de centaines de dossiers de naturalisation révèle à la fois leurs motivations et leurs espoirs. La "nationalisation" de la société au XXe siècle politise fortement la question, devenue désormais l'enjeu d'intérêts contradictoires. L'industrialisation, la démocratisation de la vie politique et la mise en place d'une législation sociale y introduisent la question des bénéficiaires de ces droits nouveaux. Les débats sur le droit du sang ou le droit du sol révèlent une dialectique entre ouverture et fermeture, politique identitaire et politique d'intégration, qui souligne l'héritage du passé. Un défi fondamental se pose aujourd'hui aux pays qui, comme le Luxembourg, connaissent une forte immigration depuis la fin du XIXe siècle : comment englober par le droit de la nationalité le plus de personnes possibles dans un projet politique et sociétal d'avenir commun ?
Green Library
Book
lxix, 373 pages ; 24 cm.
Law Library (Crown)
Book
276 p. ; 23 cm.
  • The legal premises and the cultural concepts
  • The nuclei of legal norms
  • The national laws in force
  • The protection of cultural property at international law
  • The trends towards a cultural ideology and an international cultural deontology
  • What follows?
The book, supported jointly with the Maltese Superintendency for Cultural Heritage and Heritage Malta, attempts to bridge the gap between the laws concerning Land Use and Planning with those protecting the Cultural Heritage. This book seeks to bring together Malta's legislation relevant to these matters with the rich international texts in Treaties, Charters and Conventions. The aim is to provide the pabulum for further study and possible legislative elaboration. The book contains a number of quotations from the sources together with the author's comments in the light of his own experience as a lawyer and as a Minister.
(source: Nielsen Book Data)9789993271840 20160527
Law Library (Crown)
Book
77 pages : charts ; 21 cm
Green Library
Book
207 p. ; 25 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
194 p. ; 23 cm.
Law Library (Crown)
Book
410 p. ; 24 cm.
Law Library (Crown)
Book
266 p. ; 23 cm.
Law Library (Crown)
Book
63 p., [5] ; 28 cm.
Law Library (Crown)

19. Doing business in Malta [1983 - ]

Journal/Periodical
v. ; 23 cm.
Law Library (Crown)
Journal/Periodical
v. ; 23 cm.
Law Library (Crown)