%{search_type} search results

8,235 catalog results

RSS feed for this result
Book
xx, 301 pages ; 23 cm.
  • Acknowledgments Introduction 1. Varying Shades of Green 2. Green Governmentality 3. Green Scare 4. Fascist Earth 5. Commonism 6. Welcome to the Dark Side of Dignity and Development 7. Urban Clear-Cutting 8. Protest Without People 9. So to Speak Afterword Notes Bibliography Index.
  • (source: Nielsen Book Data)9780231180092 20171211
In response to unprecedented environmental degradation, activists and popular movements have risen up to fight the crisis of climate change and the ongoing devastation of the earth. The environmental movement has undeniably influenced even its adversaries, as the language of sustainability can be found in corporate mission statements, government policy, and national security agendas. However, the price of success has been compromise, prompting soul-searching and questioning of the politics of environmentalism. Is it a revolutionary movement that opposes the current system? Or is it reformist, changing the system by working within it? In Birth of a New Earth, Adrian Parr argues that this is a false choice, calling for a shift from an opposition between revolution and incremental change to a renewed collective imagination. Parr insists that environmental destruction is at its core a problem of democratization and decolonization. It requires reckoning with militarism, market fundamentalism, and global inequality and mobilizing an alternative political vision capable of freeing the collective imagination in order to replace an apocalyptic mindset frozen by the spectacle of violence. Birth of a New Earth locates the emancipatory work of environmental politics in solidarities that can bring together different constituencies, fusing opposing political strategies and paradigms by working both inside and outside the prevailing system. She discusses experiments in food sovereignty, collaborative natural-resource management, and public-interest design initiatives that test new models of economic democratization. Ultimately, Parr proclaims, environmental politics is the refusal to surrender life to the violence of global capitalism, corporate governance, and militarism. This defiance can serve as the source for the birth of a new earth.
(source: Nielsen Book Data)9780231180092 20171211
Green Library
Book
xx, 301 pages ; 23 cm.
  • Varying shades of green
  • Green governmentality
  • Green scare
  • Fascist earth
  • Commonism
  • Welcome to the dark side of dignity and development
  • Urban clear-cutting
  • Protest without people
  • So to speak
  • Afterword.
In response to unprecedented environmental degradation, activists and popular movements have risen up to fight the crisis of climate change and the ongoing devastation of the earth. The environmental movement has undeniably influenced even its adversaries, as the language of sustainability can be found in corporate mission statements, government policy, and national security agendas. However, the price of success has been compromise, prompting soul-searching and questioning of the politics of environmentalism. Is it a revolutionary movement that opposes the current system? Or is it reformist, changing the system by working within it? In Birth of a New Earth, Adrian Parr argues that this is a false choice, calling for a shift from an opposition between revolution and incremental change to a renewed collective imagination. Parr insists that environmental destruction is at its core a problem of democratization and decolonization. It requires reckoning with militarism, market fundamentalism, and global inequality and mobilizing an alternative political vision capable of freeing the collective imagination in order to replace an apocalyptic mindset frozen by the spectacle of violence. Birth of a New Earth locates the emancipatory work of environmental politics in solidarities that can bring together different constituencies, fusing opposing political strategies and paradigms by working both inside and outside the prevailing system. She discusses experiments in food sovereignty, collaborative natural-resource management, and public-interest design initiatives that test new models of economic democratization. Ultimately, Parr proclaims, environmental politics is the refusal to surrender life to the violence of global capitalism, corporate governance, and militarism. This defiance can serve as the source for the birth of a new earth.
(source: Nielsen Book Data)9780231180092 20171211
Law Library (Crown)
Book
ix, 50 pages ; 23 cm
  • Careers in political science
  • Political science as a degree
  • Acing the interview
  • Choosing a graduate school.
SAL3 (off-campus storage)
Book
760 pages ; 25 cm
SAL3 (off-campus storage)
Book
193 pages ; 25 cm
SAL3 (off-campus storage)
Book
xi, 83 pages : illustrations ; 23 cm
  • Preface Acknowledgments About the Author Chapter 1: Knowing Better Doing without Knowing (Everything) The Law of Supply and Demand Making Evidence Speak Chapter 2: Get the Story, Get It Right What Are the Right Questions? What Is a Good Answer? Chapter 3: Tell the Story Filters Seeing Data Making Data Speak Chapter 4: Sell the Story Anecdotes Mediating Information Making the Sale Chapter 5: Speak above the Noise How to Know What We Know Speaking above the Noise Index.
  • (source: Nielsen Book Data)9781506383521 20170522
Little Bites of Big Data for Public Policy brings to life the quest to make better policy with better evidence. This brief book frames the big puzzles and, through lively stories and clear examples, provides a valuable how-to guide for producing analysis that works-that speaks persuasively to policy makers, in the language they can best hear, on the problems for which they most need answers. Author Donald F. Kettl brings together the cutting-edge streams of data analytics and data visualization to frame the big puzzles and find ways to make the pieces fit together. By taking little bites of a wide variety of useful data, and then by analyzing it in ways that decision makers will find most helpful, analysts can be much more effective in shaping solutions to the most important problems governments face.
(source: Nielsen Book Data)9781506383521 20170522
Green Library
Book
257 pages ; 23 cm.
Green Library
Book
xi, 283 pages ; 24 cm
  • Progressive radicalism before the left
  • The French revolution and the original left
  • Thomas Paine and the rights of man
  • Socialism's wrong responses to the right problems
  • Marxism's wrong turnings: class war and wholesale collectivization
  • Down the slippery slope to totalitarianism
  • Keeping left: in defence of democracy and individual rights
  • After Vietnam: the left descends into cultural relativism
  • Final full turn: the left condones reactionary religion
  • Two open letters to friends
  • Capitalism and beyond: toward a new old left.
Green Library
Book
vi, 327 pages ; 22 cm.
From Abraham Lincoln to Nelson Mandela, and from Aristotle to George Orwell, 50 Politics Classics distills the essence of the books, pamphlets, and speeches of the major leaders and great thinkers that drive real-world change. Spanning 2,500 years, left and right, thinkers and doers, Tom Butler-Bowdon's new book covers activists, war strategists, visionary leaders, economists, philosophers of freedom, feminists, conservatives and environmentalists, right up to contemporary classics such as The Spirit Level and No Logo. Whether you consider yourself to be conservative, liberal, socialist, or Marxist, this book gives you greater understanding of the key ideas that matter in our politically charged times.
(source: Nielsen Book Data)9781473655430 20170919
Law Library (Crown)
Book
336 pages : illustrations, map, charts ; 22 cm.
  • Introduction -- 20 années d'ouvertures -- André-Paul Frognier, président 1997-2000 -- Bérengère Marques-Pereira, présidente 2000-2003 -- Pierre Verjans, président 2003-2006 -- Benoît Rihoux, président 2006-2009 -- Corinne Gobin, présidente 2009-2012 -- Geoffroy Matagne, président 2012-2015 -- Min Reuchamps, président 2015-2018 -- La science politique avant l'ABSP (1951-1995) -- L'évolution de la science politique et la place de l'ABSP (1996-2016) -- Perspectives d'avenir : quels enjeux pour la science politique ? -- En guise d'ouverture -- Chapitres transversaux Enseignement -- 1996-2016 : Quelles évolutions dans l'enseignement universitaire de la science politique en Belgique francophone? -- Contexte de départ et objet d'études : enseignement supérieur et science(s) politique(s) en Belgique francophone -- Un cadre général normatif et institutionnel en constante mutation -- Les changements du cadre normatif -- Les changements du paysage universitaire -- L'évolution des programmes -- Vue générale de l'offre -- L'évolution des programmes de premier cycle -- L'évolution des programmes de deuxième cycle -- L'évolution de la population étudiante -- La recherche en science politique en Belgique francophone : regards rétrospectif et prospectif -- Évolution de la recherche en science politique en Belgique francophone (1996-2016) -- La recherche en science politique, une question de ressources -- La recherche en science politique, pour quels résultats? -- Le rayonnement de la recherche en science politique en Belgique francophone -- Enjeux et perspectives pour la recherche en science politique en Belgique francophone (2016-2036) -- Service à la société -- Les politologues belges francophones au service de la société : un rôle démocratique sous-estimé -- Dans les médias : les politologues parlent au grand public -- Quand ? -- Pourquoi ? -- Sous quelle forme ? -- Réseaux sociaux et nouvelles tribunes -- Spectateurs, analystes ou acteurs du débat ? -- Diversité et perspectives -- Conférences, débats, éducation permanente : l'exemple du CRISP -- La coopération universitaire au développement : au Sud et au Nord -- Chapitres groupes de travail -- GT action publique -- Analyse de l'État en action à l'ère post-bureaucratique : diversité des champs d'études et des approches disciplinaires -- Le développement de l'étude de l'action publique depuis les années 1990 -- Du "Management public" à l'"Action publique" : un GT qui suit un champ en mutations -- Quels sont les enjeux pour les 20 prochaines années ? -- En guise de conclusion -- GT démocratie -- Démocratie représentative et participative : état des lieux en Belgique francophone -- Évolution du champ depuis 1996 -- Évolution du GT DÉMOCRATIE à travers ses activités de recherche, d'enseignement et de services à la société -- Les enjeux du champ et du GT pour les 20 prochaines années -- GT élections, partis politiques et opinion publique (EPOP) -- Une longue tradition de recherche, une nouvelle dynamique collective -- La création et le développement du GT EPOP -- Comment le GT s'est-il inscrit dans ce champ en termes d'enseignement, de recherche et de service ? -- Quels sont les enjeux pour les 20 prochaines années ?
  • GT Europe -- Au-delà de lever doser Union : les évolutions des études européennes autour d'un objet en crise -- Comment a évolué le champ couvert par le GT au cours de ces 20 dernières années ? -- Comment le GT s'est-il inscrit dans ce champ en termes d'enseignement, de recherche et de service ? -- Quels sont les enjeux pour les 20 prochaines années? -- GT fédéralismes, régionalismes et décentralisations (Fédéré) -- L'étude comparée des (re)configurations territoriales -- La décentralisation comme phénomène politique et comme objet d'étude -- Le GT FÉDÉRÉ et l'analyse des mécanismes de décentralisation -- La suite -- GT genre et politique -- Heurs et malheurs du genre en science politique -- Évolution du champ "genre et politique" au cours des 20 dernières années -- Inscription du GT dans ce champ en termes d'enseignement, de recherche et de services à la société -- Enjeux pour les prochaines années -- GT méthodes de recherche -- Les méthodes en science politique de 1996 à 2036 : de la segmentation vers un pluralisme informé ? -- Introduction : de vastes débats -- Le Groupe de travail "Méthodes", 2003-... : contribuer activement au pluralisme -- Évolution des méthodes en science politique durant les 20 dernières années -- Enjeux pour la science politique globale - et locale - durant les 20 prochaines années -- GT populations d'origine immigrée et politique en Belgique -- Les immigrés et leurs descendants : sujets et objets du politique -- Comment a évolué le champ couvert par le GT au cours de ces 20 dernières années ? -- Comment le GT s'est-il inscrit dans ce champ en termes d'enseignement, de recherche et de service ? -- Quels sont les enjeux pour les 20 prochaines années ? -- GT questions sociales/conflits sociaux -- Des enjeux démocratiques sous-estimés -- Un objet légitime mais peu traité -- Un travail collectif fécond -- La démocratie comme angle privilégié de l'analyse -- GT réseau d'études sur la globalisation, la gouvernance internationale et les mutations de l'état et des nations (REGIMEN) -- De la gouvernance à l'interdépendance : les défis de et pour l'État -- GT relations internationales -- Le paysage des relations internationales en Belgique francophone -- Une "discipline" des relations internationales aux accents pluriels -- Débat autour des théories des relations internationales -- Politique étrangère et UE comme acteur international -- Puissances et sécurité -- GT théorie politique -- Que répondre à un Martien qui vous demanderait ce qui s'est passé en théorie politique depuis 20 ans? -- Trois courants de pensée -- Rencontres et évolutions des trois courants depuis les 20 dernières années -- Situation institutionnelle, création du GT THÉORIE POLITIQUE et défis pour les 20 prochaines années -- 20 années de défis -- Forces -- Faiblesses -- Opportunités -- Contraintes -- Conclusion : 20 années de défis.
"Depuis 1996, l'Association belge francophone de science politique fédère les chercheur-e-s en science politique dans les différents champs qui l'animent en Belgique francophone et au-delà. Cet ouvrage, 20e volume de la collection "Science politique", marque le 20e anniversaire de l'ABSP. Ces deux décennies ont vu de véritables métamorphoses au niveau politique et de la science politique. Ce livre collectif, mobilisant de nombreuses personnalités de l'enseignement, de la recherche et du service à la société, offre un regard rétrospectif et prospectif sur l'état de la science politique en Belgique francophone.Cet ouvrage collectif a été coordonné par les membres du Bureau élu au sein du Conseil d'administration de I'ABSP."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
213 pages ; 24 cm.
Green Library
Book
v, 170 pages ; 22 cm
  • Table of ContentsChapter 1: "Biopolitics and the Image Obscured" Chapter 2: The Image of Suffering Chapter 3: "Only the Shape of Man" Chapter 4: "Defoe's Catastrophic Prose".
  • (source: Nielsen Book Data)9783319339627 20170911
This book offers an original and interdisciplinary interpretation of the relation between aesthetics and modern liberal democracy, uniting the fields of art theory with the democratic political philosophy and modern liberal economic theory. The central argument of the books offers an explanation of the theoretical limitations of the contemporary discourse concerning "political art, " while at the same time illustrating historically how the European and American discourse of modern democracy and political economy developed an explicit stance against the conflation of art and politics. Exposing the unstated presuppositions about our modern liberal democracy, Craig Carson opens a new field of inquiry concerning the role of art, media, and televisual "theater" central to modern politics.
(source: Nielsen Book Data)9783319339627 20170911
Green Library
Book
124 pages ; 21 cm.
Green Library
Book
444 pages ; 22 cm
  • 1 Troubles politiques -- L'héritage de la Terreur au XIXe siècle -- L'aventure boulangiste -- Quand la gauche inventait l'art de piéger la droite -- Le choc des doctrines -- Proudhon, socialiste ambivalent -- Tocqueville, libéral clairvoyant -- Maurras, réactionnaire utopique -- Le déchaînement du totalitarisme -- La montée aux extrêmes des années 1930 -- La pensée antitotalitaire dans l'entre-deux-guerres -- Comment cerner le fascisme ? -- L'antisémitisme et ses ramifications -- Littérature, racisme et antisémitisme -- Voltaire, Hugo, Zola, héros de la république ? -- Les trois époques de l'antisémitisme de gauche -- Puissance des mots -- Faut-il se fier à l'opinion publique ? -- La sociologie de Raymond Aron -- La critique des intellectuels d'Orwell -- Pouvoir d'influence -- Les billevesées de Bachelard et Bourdieu -- Indépendance d'esprit contre pensée critique -- Redécouverte de la pensée québécoise -- Le tournant du XXIe siècle -- Le référendum de 2005 ou les infortunes d'une rhétorique -- Les élites et le droit européen -- Peut-on débattre de l'identité nationale ?
"Depuis la fin du me siècle en France, l'immobilisme est paradoxalement le grand vainqueur des luttes vives qui ont marqué l'histoire de notre pays. Entre opposition de doctrines, combats de personnes mais aussi subversion des mots et captation d'influences, les dérives historiographiques s'avèrent à tel point impertinentes qu'il est urgent de les dénoncer. Car ce n'est rien de moins que la mutilation de l'histoire qui est ici en jeu. Redessinant le tableau des guerres idéologiques fratricides, de l'héritage de la Terreur au récent débat sur l'identité nationale, Marc Crapez honore autant la vérité historique que la conscience politique des Français si longtemps mise à mal. Du boulangisme à la construction européenne, de Voltaire à Bourdieu en passant par Proudhon, Tocqueville, Maurras, Aron, Bachelard et bien d'autres encore, cet essai jubilatoire nous invite à redécouvrir une pensée antitotalitaire libérale conservatrice. Une incitation à la curiosité intellectuelle, au respect des Anciens et à la reconnaissance des faits."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
x, 177 pages : maps ; 24 cm.
  • 1.Introduction: Legitimation & Authoritarianism 2. The Authoritarian Public Sphere: 'We Always Had Complaints But Only in Our Minds' 3. Authoritarian Power & Legitimating Messages: A Framework for Analysis 4. Manipulating the Public Sphere in North Korea, Burma/Myanmar, and China 5. Unsettling an Authoritarian Public Sphere? Shadow Markets, Independent Journalism, and the Internet 6. Beyond Post-Cold War Asia: Explorations in the Authoritarian Public Sphere 7. Conclusion: The Authoritarian Public Sphere and Contemporary Autocracies.
  • (source: Nielsen Book Data)9781138210356 20170321
Authoritarian regimes craft and disseminate reasons, stories, and explanations for why they are entitled to rule. To shield those legitimating messages from criticism, authoritarian regimes also censor information that they find threatening. While committed opponents of the regime may be violently repressed, this book is about how the authoritarian state keeps the majority of its people quiescent by manipulating the ways in which they talk and think about political processes, the authorities, and political alternatives. Using North Korea, Burma (Myanmar) and China as case studies, this book explains how the authoritarian public sphere shapes political discourse in each context. It also examines three domains of potential subversion of legitimating messages: the shadow markets of North Korea, networks of independent journalists in Burma, and the online sphere in China. In addition to making a theoretical contribution to the study of authoritarianism, the book draws upon unique empirical data from fieldwork conducted in the region, including interviews with North Korean defectors in South Korea, Burmese exiles in Thailand, and Burmese in Myanmar who stayed in the country during the military government. When analyzed alongside state-produced media, speeches, and legislation, the material provides a rich understanding of how autocratic legitimation influences everyday discussions about politics in the authoritarian public sphere. Explaining how autocracies manipulate the ways in which their citizens talk and think about politics, this book will be of interest to students and scholars of Asian politics, comparative politics and authoritarian regimes.
(source: Nielsen Book Data)9781138210356 20170321
SAL3 (off-campus storage)
Book
383 pages : illustrations, charts ; 22 cm
  • Introduction -- 2017 : une année électorale à hauts risques -- Ce qu'ils disent vraiment: l'écume et la vague -- Le corpus : le discours des "présidentiables" -- Perspectives et enjeux -- Anatomie du discours politique : textes et contextes -- Cinq personnages en quête d'auteur -- Parler pour exister -- Quand dire, c'est être : stratégies de présidentiabilité -- Marine Le Pen sur les traces du général de Gaulle -- Nicolas Sarkozy, ou le retour du chef de famille -- Un candidat sans histoire : Alain Juppé -- François Fillon, un messianisme sobre -- La présidentiabilité fugace de François Hollande -- Jean-Luc Mélenchon: devenir président et puis... partir -- Dramatisation et storytelling: fictions politiques -- Récits de crises et crise du récit -- Enjeux politiques du récit: "mise sur agenda" et effets de cadrage -- Risques et bénéfices du negative campaigning -- Thèmes -- Dominantes thématiques -- Les mots-clés de 2014-2016: la pression du contexte -- Discours sur soi: les politiques au miroir d'eux-mêmes -- Le tropisme économique -- Domaines régaliens : Europe, politique internationale et sécurité -- Environnement, éducation, culture, religion: entre indifférence et négligence -- Le sceau de l'Histoire : janvier 2015-novembre 2015 -- Janvier 2015: Liberté, Unité, Sécurité -- Novembre 2015: le tournant sécuritaire -- Paroles de candidats -- Marine Le Pen: une extrême droite normalisée -- Un Front national sans Jean-Marie: la "dédiabolisation" achevée ? -- Le storytelling de la "dédiabolisation" : une fiction utile -- Normalisation externe : les noms -- Le nouveau contexte post-attentats: les choses -- Réarmement sémantique : une radicalité décomplexée -- Mots-fétiches : "immigration", "fondamentalisme", "islamisme" -- Étude de cas : la campagne des régionales de 2015 -- "La France apaisée" -- Apaisement ou "pacification" ? -- Un féminisme de combat -- Un plan de com' peace and love : Marine et ses chats -- Faux amis et retournements sémantiques -- François Fillon: révolution libérale et contre-révolution conservatrice -- Rhétorique de la rupture -- Transgressions stylistiques, transgression politique ? -- "La France crève" : violence des métaphores et violence sociale -- La puissance d'un style viril -- La passion du libéralisme -- "La liberté (d'entreprendre) ou la mort" : une épopée révolutionnaire -- Les ambiguïtés de la liberté -- Le "despotisme de l'égalité" -- Le retour de la droite morale -- Un candidat très catholique -- Une laïcité à géométrie variable -- "Famille, travail, morale" -- Un identitaire calme -- "Je suis français" -- Immigration minimale ; assimilation maximale -- François Hollande, le président qu'on n'écoutait plus -- Où est passé le candidat Hollande ? -- Les abandons -- Reculs et reformulations : du discours des valeurs à la cuisine économique -- Le "travail" -- Le "chômage" -- Espérances et aspirations : le changement, c'est pour quand ? -- L'"avenir" -- L'"espérance" -- Le "changement" -- Du récit passionnel à l'analyse froide -- Un président dans son temps -- L'emprise de l'économie: Lingua oeconomica -- Le président des entreprises
  • L'économie du futur -- Monsieur COP21 : une écologie optimiste -- Un président dans l'Histoire -- Écrire l'Histoire : l'obsession de la trace -- Le chef des armées : terrorisme et sécurité -- Une France unie face au terrorisme -- La sécurité sans l'insécurité: modération ou abstraction du discours ? -- Une parole volubile et inaudible -- Les médias, meilleur ennemi du président Hollande -- Stylistique de l'ennui -- Une parole désincarnée -- Jean-Luc Mélenchon: du tribun révolutionnaire au candidat des Insoumis ? -- Stylistique de la révolution -- Un réseau médiatique alternatif -- Un style insurrectionnel -- Un sociolecte marxiste et altermondialiste -- Critique de la violence et violence de la critique -- L'anticapitalisme -- L'anti-germanisme : la logique de l'ennemi unique -- Une nouvelle utopie révolutionnaire et écologique -- Politique d'abord: la V? République comme acte de naissance du peuple -- "L'humain d'abord" : une Internationale écolo -- Du lecteur à l'électeur: à quel "peuple" s'adresse Jean-Luc Mélenchon ? -- Une langue tiraillée entre populisme et intellectualisme -- Le "je" et le "nous" : entre discrétion et évanescence -- Le "peuple", cet inconnu -- Cartographie des clivages politiques -- Un clivage droite / gauche dépassé ? -- Triangulation et brouillage des lignes de démarcation -- Des clivages structurants pour les électeurs : les valeurs -- À gauche : "égalité", "solidarité" et... "sécurité" ? -- "Ordre", "autorité", "sécurité" : une droite en synchronie avec son électorat -- L'économie: une offre politique confuse -- Clivage culturel : politique des moeurs et identités -- L'ethnocentrisme, marque de fabrique du Front national -- Sur l'immigration, concurrence à droite, silence à gauche -- Libéralisme culturel vs conservatisme sociétal -- François Fillon, fer de lance du combat culturel -- Les équivoques stratégiques de Marine Le Pen -- Ouverture/fermeture: le rapport au monde et à la nation -- La mondialisation -- "Eurosceptiques" et "européistes" -- Cinquante nuances de populismes -- Un populisme nationaliste et ethnicisant : Marine Le Pen -- Nicolas Sarkozy, un populiste opportuniste et identitaire -- Jean-Luc Mélenchon, ou les écueils d'un populisme révolutionnaire -- "Liberté", "laïcité", "sécurité", "peuple", "identité"...
""Les hommes politiques aiment les mots qui claquent ou qui clivent. Mais quel sens précis leur donnent-ils ? À l'aube d'une année électorale à hauts risques, et dans un contexte de montée du Front national et de menace terroriste accrue, il est urgent de clarifier le sens des mots du débat politique. Pour la première fois, une analyse scientifique décode la logique du discours des politiques qui se disputent l'élection présidentielle de 2017 Marine Le Pen, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, etc. et de ceux qu'ils ont peu à peu supplantés François Hollande, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé. À la croisée d'un monde ancien et d'un monde nouveau, c'est la capacité des politiques à lire le monde contemporain et à le dire qui est scrutée. L'auteur passe au crible plus de 1 300 textes 2,5 millions de mots écrits ou prononcés de 2014 à 2016 pour décrypter mots-clés, mots-fétiches et mots-tabous, et cartographier les positions de chacun et la reconfiguration du paysage politique. Cette enquête sémantique, stylistique et rhétorique dévoile derrière l'écume des petites phrases la structure profonde de la vision du monde des politiques. Que disent-ils ? Qui est "de gauche" et "de droite" à l'heure des concepts politiques élastiques ? Les "populismes" des deux bords se ressemblent-ils vraiment ? Et quels sont les angles morts de ces orateurs aguerris qui manient aussi bien silences et non-dits que slogans et mots d'ordre ? Plus que jamais, la bataille des idées passera par celle des mots. Et celui qui imposera son propre sens de la "laïcité" ou de la "République"aura remporté une victoire idéologique, au-delà même des résultats électoraux."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
202 pages ; 21 cm.
  • La communication politique a-t-elle remplacé la propagande ? -- Les médias font-ils l'élection ? -- Les journalistes sont-ils complices des politiques ? -- Les débats sont-ils décisifs ? -- La communication politique s'est-elle accélérée ? -- Les communicants tirent-ils les ficelles ? -- Internet a-t-il révolutionné la communication politique ? -- La communication politique doit-elle tout aux Etats-Unis ? -- Les sondages sont-ils fiables ? -- Faut-il être beau ou belle pour être élue) ?
"Journalistes et chroniqueurs stars, instituts de sondages, débats télévisés : hommes et femmes politiques de tous bords sont accros à ce qui fait et défait leur communication. Souvent décriée ou détestée, la communication politique semble être, sinon un "gros mot", un oxymore. C'est pourtant un point névralgique du monde politique et un outil indispensable pour conquérir le vote des électeurs. Elle est l'objet de fantasmes, de controverses. Communication rime-t-elle avec manipulation? Les médias font-ils l'élection ? Les sondages sont-ils fiables? Les journalistes sont-ils les complices des politiques? À travers une série de dix questions essentielles et d'exemples étonnants tirés de l'actualité et de l'histoire contemporaine, Pierre-Emmanuel Guigo décrypte les grandes tendances de la communication politique en France et aux États-Unis."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
viii, 220 pages ; 22 cm
  • Introduction: Theory's Landscapes"The Abbasid `Circle of Justice':Re-reading Ibn al-Muqaffa`'s Letter on Companionship""Buddhism and International Law"Proclaiming Sovereignty: Some Reflections from the Eighteenth-Century PhilippinesBurke and Paine on the Origins of British Imperialism in IndiaStrategic Deployments: The Universal/Local Nexus in the Work of Jose Carlos The Jewish Gandhi Question orIch and Swa: Martin Buber and the Five Minute MahatmaRadical Restorative Justice and the Practice of Listening: Lessons from South Africa.
  • (source: Nielsen Book Data)9781137533203 20171017
This book explores comparative political theory through the study of a range of places and periods with contributions from a diverse group of scholars. The volume builds on recent work in political theory, seeking to focus scholarly attention on non-Western thought in order to contribute to both political theory and our understanding of the modern globalized world. Featuring discussions of international law and imperialism, regions such as South Asia and Latin America, religions such as Buddhism and Islam, along with imperialism and revolution, the volume also includes an overview of comparative political theory. Contributing scholars deploy a variety of methodological and interpretive approaches, ranging from archival research to fieldwork to close studies of texts in the original language. The volume elucidates the pluralism and dissensus that characterizes both cross-national and intra-national political thought.
(source: Nielsen Book Data)9781137533203 20171017
Green Library
Book
273 pages : illustrations ; 24 cm
  • Introduction. Competing Responsibilities: Reckoning Personal Responsibility, Care for the Other, and the Social Contract in Contemporary Life / Susanna Trnka and Catherine Trundle 1 Part I. Theoretical Departures 1. Making Us Resilient: Responsible Citizens for Uncertain Times / Nikolas Rose and Filippa Lentzos 27 2. Attunement: Rethinking Responsibility / Jarrett Zigon 49 Part II. States, Companies, and Communities 3. Reciprocal Responsibilities: Struggles over (New and Old) Social Contracts, Environmental Pollution, and Childhood Asthma in the Czech Republic / Susanna Trnka 71 4. Audit Culture and the Politics of Responsibility: Beyond Neoliberal Responsibilization? / Cris Shore 96 5. From Corporate Social Responsibility to Creating Shared Value: Contesting Responsibilization and the Mining Industry / Jessica M. Smith 118 Part III. Violence 6. "The Information Is Out There": Transparency, Responsibility, and the Missing in Cyprus / Elizabeth Anne Davis 135 7. Justice and Its Doubles: Producing Postwar Responsibilities in Sierra Leone / Rosalind Shaw 156 Part IV. Intimate Ties 8. The Politics of Responsibility in HIV / Barry D. Adam 181 9. Responsibilities of the Third Age and the Intimate Politics of Sociality in Poland / Jessica Robbins-Ruszowski 193 10. Genetic Bystanders: Familial Responsibility and the State's Accountability to Veterans of Nuclear Tests / Catherine Trundle 213 References 233 Contributors 263 Index 267.
  • (source: Nielsen Book Data)9780822363750 20170522
Noting the pervasiveness of the adoption of "responsibility" as a core ideal of neoliberal governance, the contributors to Competing Responsibilities challenge contemporary understandings and critiques of that concept in political, social, and ethical life. They reveal that neoliberalism's reification of the responsible subject masks the myriad forms of individual and collective responsibility that people engage with in their everyday lives, from accountability, self-sufficiency, and prudence to care, obligation, and culpability. The essays-which combine social theory with ethnographic research from Europe, North America, Africa, and New Zealand-address a wide range of topics, including critiques of corporate social responsibility practices; the relationships between public and private responsibilities in the context of state violence; the tension between calls on individuals and imperatives to groups to prevent the transmission of HIV; audit culture; and how health is cast as a citizenship issue. Competing Responsibilities allows for the examination of modes of responsibility that extend, challenge, or coexist with the neoliberal focus on the individual cultivation of the self. Contributors Barry D. Adam, Elizabeth Anne Davis, Filippa Lentzos, Jessica Robbins-Ruszkowski, Nikolas Rose, Rosalind Shaw, Cris Shore, Jessica M. Smith, Susanna Trnka, Catherine Trundle, Jarrett Zigon.
(source: Nielsen Book Data)9780822363750 20170522
Green Library
Book
231 pages : color illustrations ; 21 cm
SAL3 (off-campus storage)