Search results

RSS feed for this result

4 results

Book
77 p. ; 20 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
67 p. ; 21 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
xiv, 240 pages ; 23 cm
  • Preface Introduction: What it means to be "Reformed?" 1. 'They Think We Can Manufacture Crops:' Contract Farming and the Non-Traditional Commodity Business 2. 'Everybody is a Petty Trader:' Peri-Urban Trade in Post-Conflict Maputo, Mozambique 3. 'We Now Milk Elephants:' The Community Conservation Business in Rural Kenya 4. 'They are Beating Us Over the Head with Democracy:' Multi-Party Elections in Rural Kenya 5. 'The Government is always telling us what to think:' Narratives of food aid dependence in rural Ethiopia 6. 'Counting the poor:' The politics of pastoralist poverty assessments in Kenya 7. 'A sort of free business:' Stateless Somalia and a hyper-liberalized economy Conclusions: Rethinking encounters and reformist narratives Notes Bibliography Index.
  • (source: Nielsen Book Data)9780253010841 20160612
What are the local effects of major economic and political reforms in Africa? How have globalized pro-market and pro-democracy reforms impacted local economics and communities? Examining case studies from The Gambia, Ghana, Mozambique, Kenya, Ethiopia, and Somalia, Peter D. Little shows how rural farmers and others respond to complex agendas of governments, development agencies, and non-governmental organizations. The book explores the contradictions between what policy reforms were supposed to do and what actually happened in local communities. Little's bold vision of development challenges common narratives of African poverty, dependency, and environmental degradation and suggests that sustainable development in Africa can best be achieved by strengthening local livelihoods, markets, and institutions.
(source: Nielsen Book Data)9780253010841 20160612
Green Library
Book
394 p., [32] p. of plates : ill. ; 23 cm.
  • Lutte pour la terre et le territoire -- La Grande Assemblée -- Vendredi 10 novembre -- Samedi 11 novembre -- Samedi soir -- Qu'est-ce qu'une communauté ? (Entretien avec la communauté d'Ocumazo) -- Qu'est-ce qu'une communauté -- S'organiser pour améliorer le quotidien -- S'assembler au-delà de la communauté -- Partager les responsabilités -- Ocumazo, d'où l'on part, où l'on revient -- Le "retour" des peuples indigènes -- Jeunes: entre optimisme et pessimisme -- Changement social -- Que signifie la Red Punas -- Puna et Quebrada. Premier point d'appui pour agir -- Le lieu du quotidien: triste et chère Puna -- Un territoire en mouvement -- Un long présent de 500 ans -- La terre se dote d'un propriétaire -- Une lutte pour la terre et le territoire qui n'a pas cessé -- La lutte pour le territoire menée par la Red Puna -- Des clichés à remiser -- Conclusion sur le recours à l'histoire -- Les terres communautaires comme horizon de lutte -- Se situer -- Insuffler du politique dans le quotidien -- Fiction 1, le monde est un village -- Éviter les labels simples -- Acculturation et homogénéisation -- Violence de la "civilisation" et discours incantatoires -- Résistances, permanences et territoires -- Résurgence des cultures indigènes -- A-territorialisation versus reterritorialisation -- Le grand partage -- Naviguer entre deux eaux -- Mineur, émigré ou paysan? -- Identité (s) -- Des vies entre ville et campagne -- Les propositions du modèle dominant vues par les compagnons -- Le tourisme dans la Quebrada de Humahuaca -- L'industrie minière dans la Puna -- Séminaire sur l'industrie minière -- Se rassembler pour agir (Entretien avec les référents du Micro-réseau Puna Ouest) -- Tissage d'un réseau -- Les problèmes à affronter -- Histoire d'allers-retours -- Quand l'or attire les prédateurs -- Agir et lutter entre deux eaux -- Que signifie la Red Puna ? -- Le double visage du modèle dominant -- La longue dictature de l'économie coloniale puis capitaliste -- Retour sur le système d'encomienda: aux origines de l'exploitation de la population kolla -- La terre privatisée, source de bénéfices pour la classe dominante -- L'imposition du salariat et d'un système monétaire -- Deux destructurations réussies -- La destruction de l'organisation communautaire -- La dépendance au travail salarié -- Un processus toujours en cours -- L'industrie minière dans la Puna: exploitation et prédation -- Le tourisme dans la Quebrada de Humahuaca -- Une courroie de transmission solide : l'État -- Des effets secondaires : clientélisme et assistancialisme -- Un modèle dominant ambivalent: entre rejet et attraction -- Le pouvoir d'attraction du modèle dominant -- La fragmentation du social -- Comment agir ? -- L'agriculture paysanne: permanence et autonomie -- La Red Puna et l'horizon communautaire -- Fiction 2, l'économie de marché est naturelle -- Faire de toute chose une marchandise -- Faire de la monnaie, de la terre et du travail une marchandise -- Faire de la vie une marchandise -- Construire un arsenal juridique pour perdurer -- Les obsessions du capitalisme -- Toujours plus
  • Le contrôle du temps et son accélération -- Réifier -- Détruire pour s'implanter -- Privatiser la vie pour privatiser l'économie -- L'histoire de la Puna et de la Quebrada de Humahuaca n'est pas une exception -- Ce qui existait avant la société de marché, ce qui existe en même temps qu'elle(ce qui continuera à exister après elle ?) -- Des échanges généralisés et collectifs -- La réciprocité: donner, rendre, recevoir -- Un monde fini -- Du symbolique et de la profondeur du monde -- Pourquoi s'encombrer de ces cultures? -- D'un monde à l'autre -- Les Hautes Terres et les vallées de la Quebrada -- Dans la Quebrada de Humahuaca, une civilisation de l'eau -- Automne et hiver -- Se protéger du rio -- Printemps et été -- Le temps de la récolte -- Sur les hauts-plateaux de la Puna, un peuple transhumant -- Marcher et vivre derrière le troupeau -- Cultiver là où c'est possible -- Faire vivre la culture paysanne indigène -- Le Cambalache -- Samedi 14 avril -- Dimanche 15 avril -- Quelles pratiques pour améliorer le quotidien ? (Entretien avec la Commission Production et commercialisation) -- Améliorer les conditions de vie : une démarche collective -- Les avantages du troc -- L'échange: orienté vers la vie quotidienne et l'avenir -- Alternatives -- Techniques et identités: chercher à s'orienter -- Que signifie la Red Puna; -- Le monde paysan: mode de vie et moyen de résistance -- La diversité, plus qu'un type de production, un mode de vie -- Retour sur la diversité dans la Puna et la Quebrada de Humahuaca -- Retour sur la diversité, celle des savoirs -- La diversité contre la monoculture: deux visions du monde -- Une campagne désertifiée -- Une relation individualisée aux plantes et aux animaux domestiqués -- Habiter le monde et non pas s'en détacher -- Personnification du monde versus sa réification -- Résister -- Quand la Red Puna appuie la diversité -- Au-delà de l'économique -- Refuser l'expertise -- Favoriser l'expérimentation -- Le chant du monde -- Fiction 3, la technologie, nouveau remède aux maux de nos sociétés -- Éviter quelques idées reçues -- Les techniques, un rapport au monde -- Enchanter le monde ou le désenchanter -- L'homme dans le monde ou maître et possesseur de la nature 2 -- La technique, médiation entre l'homme et son environnement -- Les techniques, un rapport aux hommes -- Traitement de la nature, traitement d'autrui -- Le rapport à la culture -- Des contre-tendances discrètes mais profondes -- De la division sociale du travail et de la redistribution des savoirs -- Colonisation, décolonisation et choix sociaux -- Pratique de la liberté -- La Petite École -- Samedi 24 mars, début d'un nouveau cycle -- Dimanche, deuxième journée du regroupement -- Deuxième regroupement du nouveau cycle -- Réveiller les savoirs (Entretien avec la Commission Formation) -- Se connaître, renforcer le réseau -- Réveiller les savoirs -- Une éducation sous la responsabilité de tous -- Des savoirs qui sont autant de questions -- Une éducation en situation -- Incertitudes et prises de risque -- Naviguer entre pratique et théorie -- Une école, pour quels changements?
  • Que signifie la Red Puna; -- La communauté des Égaux -- Une éducation qui relie -- Apprendre, partout et toujours -- Apprendre c'est vivre -- Apprendre ensemble pour rompre la mise sous tutelle -- Quand les questions importent plus que les réponses -- Se réunir, une résistance au quotidien dans une société qui délie -- Retour sur l'hypothèse de James C. Scott -- Contre la fragmentation sociale, contre la production de solitudes -- Un horizon social désiré et partagé: vers des relations égalitaires -- Ce que propose le modèle dominant: une socialisation asociale -- Des femmes et des hommes, des jeunes et des anciens -- L'égalité, un horizon régulateur -- Fiction 4, la démocratie représentative de marché, aboutissement démocratique -- Quelques précisions utiles au voyage -- Du pouvoir et de sa dilution -- Le grand partage : entre pouvoir individualisé et refus socialisé du pouvoir -- Contes des temps passés? -- Les pratiques d'assemblée -- Plaines d'Ukraine et de Russie, contreforts rocheux d'Éthiopie et hauts plateaux boliviens: voyage en assemblées -- Quelques points communs à ces expériences d'assemblées -- Retour sur l'Argentine et les pratiques d'assemblée -- La Red Puna et la pratique d'assemblée -- Délibérer pour pouvoir agir -- Dépasser la violence de la décision majoritaire -- L'assemblée comme moyen de la diversité.
"Nul ne semble pouvoir échapper à la passion de l'inégalité qui s'est emparée du monde : l'horizon qui s'offre à nous est celui d'un paradis privé où les places sont comptées et où tout ce qui relève du bien commun doit disparaître. C'est dans ce contexte qu'agissent les membres de la Red Puna, sans doute le plus important mouvement paysan indigène d'Argentine. Que nous disent-ils de leur lutte? Que nous disent-ils de notre monde? Pas à pas, nous partageons leur quotidien, les débats traversant leurs assemblées, les pratiques venant bouleverser la donne initiale qui les condamnait à subir. Dans ce grand réseau agissant sur plusieurs milliers de kilomètres carrés, les companeras et companeros de la Red Puna s'emparent de tout ce qui façonne la vie : l'économie n'échappe pas aux relations sociales désirées, la volonté d'administrer collectivement les terres et les communautés oriente les rapports au monde, l'éducation est considérée comme un acte de liberté face au pouvoir accaparé par quelques-uns. Métaphore de toute lutte face à un modèle à prétention hégémonique, l'expérience de la Red Puna éclaire l'idéologie de notre temps et ses pratiques inégalitaires, et s'ouvre, par les liens qu'elle tisse avec d'autres mouvements sociaux, sur des manières de construire cet archipel des Égaux."--P. [4] of cover.
SAL3 (off-campus storage)

Looking for different results?

Modify your search: Remove limit(s) Search all fields

Search elsewhere: Search WorldCat Search library website