%{search_type} search results

708,243 catalog results

RSS feed for this result
SAL3 (off-campus storage)
Journal/Periodical
v. ; 21 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
228 pages : map ; 23 cm.
  • Al-Andalus et la vallée de l'Èbre au milieu du XIe siècle -- La fin du califat de Cordoue et la naissance des taifas -- Les princes des taifas et les souverains chrétiens -- Les taifas de Saragosse et de Lérida -- L'Espagne chrétienne au milieu du XIe siècle -- Rois, comtes et grands lignages aristocratiques -- Le renouveau monarchique -- La guerre contre les musulmans et les parias -- Ramire Ier, roi d'Aragon -- L'expansion catalane -- La ville de Barbastro au milieu du XIe siècle -- La cité et ses murailles -- Une barrière de forteresses -- Lettrés et juristes de Barbastro -- La papauté et la guerre contre les musulmans -- L'essor d'une idéologie de guerre sainte -- L'intervention pontificale -- Le pape et l'expédition de Barbastro -- L'expédition chrétienne et la prise de la ville -- La bataille de Graus et la mort du roi Ramire Ier (1063) -- La mise en place d'une expédition "internationale" -- La prise de Barbastro et le pillage de la cité -- Le djihâd et la reprise de la ville -- L'écho de la défaite en al-Andalus -- La réaction musulmane -- Ahmad b. Sulaymân al-Muqtadir bi-llâh -- Les conséquences de l'événement -- L'écho de la victoire -- L'attrait du monde andalou -- Rome et le royaume aragonais -- Les Français en Espagne -- Les premiers succès aragonais.
"Barbastro est à l'Espagne médiévale ce qu'est la bataille de Poitiers à l'histoire de France : un fait d'armes - une défaite non décisive de troupes musulmanes - qui, au fil des siècles, fut sublimé par un récit national en une date majeure des Croisades et de la Reconquête. Au printemps 1064, une armée de guerriers franchit les Pyrénées, animés, a-t-on dit, par le désir d'en découdre avec l'Autre, à savoir le musulman. Celui-ci a mérité d'être puni puisque, non seulement hérétique, il vient d'occire le souverain aragonais avec lequel plusieurs lignages nobiliaires d'outre-monts ont tissé des liens d'amitié. Les cavaliers fondent sur une petite cité musulmane de la vallée de l'Ebre appelée Barbastro, qu'ils enlèvent avant de la perdre à nouveau l'année suivante. Il ne s'agit plus d'entreprises individuelles et d'une portée limitée, mais d'une expédition de plusieurs milliers d'hommes venus du nord et rejoints par des guerriers normands d'Italie et des contingents catalans. Ces troupes se seraient mobilisées à l'appel du pape : pour nombre d'historiens c'est ici, au pied des Pyrénées, que serait née la "Croisade". Sans doute quelques puissants, sous l'influence d'abbés ou d'évêques, se sentent-ils porteurs (l'une mission chrétienne, mais quelques décennies plus tôt encore, des comtes s'étaient entendus avec des Arabes pour attaquer Compostelle, le haut-lieu de la chrétienté hispanique; quant aux habitants qui peuplent les campagnes ou les bourgades naissantes, ils n'ont qu'une maigre idée de l'Islam et des musulmans. C'est tout autant l'envie de combattre, de vaincre et de conquérir et le désir de s'emparer d'un butin qui animent les combattants. A la manière de Georges Duby dans Le Dimanche de Bouvines, les auteurs déploient toute la richesse de l'histoire événementielle, tant cette bataille sert (le révélateur des structures, des cultures et des sensibilités. Bien que peu éclairé par les sources, qu'elles soient arabes ou latines, l'épisode de Barbastro fut gravé dans les mentalités pour devenir, à la manière de Bouvines, "un lieu de mémoire"."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
xvi, 236 pages : illustrations ; 22 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
191 pages : illustrations (some color), color maps, charts, plans ; 27 cm
  • 1914: des grandes certitudes aux désillusions -- 1915-1917: la Guerre des Tranchées. Lorsque le feu enterre les hommes et leurs illusions -- Vives ou mortes : histoire d'eaux dans la Grande Guerre -- Percer sous terre : la Grande Guerre des taupes -- Puiser sous terre : le nerf de la Guerre -- Le rideau se baisse sur le théâtre des opérations -- Les géologues face à l'héritage de la Grande Guerre.
"1923 Alors que se sont tus les canons, les sinistrés s'affairent à la reconstruction. La grande grêle métallurgique crachée par les bouches à feu venait de rayer de la surface du globe des millions d'hommes et leurs maisons. Dorgelès laisse alors courir sa plume dans le dédale des ruines et publie Le réveil des Morts décrivant ces quatre ans d'érosion anthropique "comme autant de siècles d'abandon". Un infinitésimal intervalle de temps qui a pourtant marqué de son empreinte les échelles historiques et géologiques. Il revit le chaos de 14-18 et la furie du métal courroucé, les soldats qui ont dû s'enterrer pour survivre, simplement vivre, boire et manger. Ils ignoraient peut-être alors leurs nouveaux et inattendus alliés qui ont su jongler avec les éléments devenus majeurs par la force des choses: la terre, l'eau et le feu. Ce sont les géologues. Sortis des tranchées, ils ont transmis leur savoir et conseillé en quoi le monde souterrain peut être profitable ou préjudiciable aux militaires. Au travers d'une riche collecte archivistique et d'une collaboration transfrontalière, l'auteur invite le lecteur à le suivre dans le récit de pans méconnus de la Grande Guerre, comment pour le première fois, l'environnement souterrain a été intégré dans les actes de guerre mais aussi comment cette guerre a durablement marqué l'environnement. Un héritage, parfois amer, auquel les géologues de notre temps s'affairent. Un document incontournable qui éclaire autant l'histoire que les sciences de la Terre, au-delà des frontières."--Page 4 of cover.
SAL3 (off-campus storage)
Book
147 pages : illustrations ; 22 cm
SAL3 (off-campus storage)
Book
ix, 488 pages ; 24 cm
  • Introduction-- 1. Lamartine, the Girondins and 1848 Jonathan Beecher-- 2. The many revolutions of Pierre-Joseph Proudhon Edward Castleton-- 3. French republicanism after 1848 Thomas C. Jones-- 4. Socialist visions of direct democracy: the mid-century crisis of popular sovereignty, and the constitutional legacy of the Jacobins Anne-Sophie Chambost-- 5. Working-class socialism in 1848 in France Samuel Hayat-- 6. 1848 and British political thought on 'the principle of nationality' Georgios Varouxakis-- 7. Christian socialism, class collaboration and British public life after 1848 Jonathan Parry-- 8. On the 'absence of spirit': the legacy of the abstinence from revolution in Belgium Widukind De Ridder-- 9. German republicans and socialists in the prelude to 1848 Douglas Moggach-- 10. David Friedrich Strauss in 1848: an analysis of his 'theologico-political' speeches Norbert Waszek-- 11. 1848 and German socialism Diana Siclovan-- 12. Post-revolutionary politics: the case of the Prussian Ministry of State Anna Ross-- 13. 'The goal of that pure and noble yearning': Friedrich Meinecke's visions of 1848 Duncan Kelly-- 14. The nationality problem in the Habsburg monarchy and the revolutions of 1848: a reassessment Alan Sked-- 15. National movements against nation states. Bohemia and Lombardy between the Habsburg empire, the German Confederation and Piedmont Axel Koerner-- 16. The political thought of a new constitutional monarchy: Piedmont after 1848 Maurizio Isabella-- 17. Revolution, socialism, and the Slavic question: 1848 and Michael Bakunin Jean-Christophe Angaut-- 18. Elusive signifiers: 1848 and the language of 'class struggle' Gareth Stedman Jones.
  • (source: Nielsen Book Data)9781107154742 20180326
The revolutions that swept across Europe in 1848 marked a turning-point in the history of political and social thought. They raised questions of democracy, nationhood, freedom and social cohesion that have remained among the key issues of modern politics, and still help to define the major ideological currents - liberalism, socialism, republicanism, anarchism, conservatism - in which these questions continue to be debated today. This collection of essays by internationally prominent historians of political thought examines the 1848 Revolutions in a pan-European perspective, and offers research on questions of state power, nationality, religion, the economy, poverty, labour, and freedom. Even where the revolutionary movements failed to achieve their explicit objectives of transforming the state and social relations, they set the agenda for subsequent regimes, and contributed to the shaping of modern European thought and institutions.
(source: Nielsen Book Data)9781107154742 20180326
Green Library
Book
xiii, 231 pages : illustrations ; 24 cm.
  • Section One: Transnational and Comparative Approaches to 1916 Globalising the Easter Rising: 1916 and the Challenge to Empires Enrico Dal Lago, Roisin Healy and Gearoid Barry (NUI Galway) The Easter Rising and the Changing Character of Irregular Warfare Timothy D. Hoyt (U.S. Naval War College, Newport) Section Two: The Atlantic World Echoes of the Rising in Quebec's Conscription Crisis: The French Canadian Press and the Irish Revolution between 1916 and 1918 Charles-Philippe Courtois (Royal Military College Saint-Jean) The Great American Protest: African Americans and the Great Migration Cecelia Hartsell (University College Dublin) Lala Lajpat Rai, Indian Nationalism, and the Irish Revolution: The View from New York, 1914-1920 David Brundage (University of California Santa Cruz) Johannesburg's Green Flag: The Contemporaneity of the Easter Rising and the 1922 Rand Rebellion Jonathan Hyslop (Colgate University and University of Pretoria) ã Section Three: North Africa, Asia and the Pacific 1916 in the Middle East and the Global War for Empire Michael Provence (University of California San Diego) "A Tempest in a British Tea Pot": The Arab Question in Cairo and Delhi Erin O'Halloran (University of Oxford) "Revolutionaries, Renegades and Refugees": Anti-British Allegiances in the Context of World War I Stephen McQuillan (Trinity College Dublin) From Dublin to Turgai: Discourses on Small Nations and Violence in the Russian Muslim Press in 1916 Danielle Ross (Utah State University) "To be avoided at all hazards: rebel Irish and syndicalists coming into office": The Easter Rising, Climatic Conditions and the 1916 Australian Referendum on Conscription Daniel Marc Segesser (University of Bern) Section Four: European Responses and Parallels British Labour and Irish Rebels: "Try and Understand" Geoffrey Bell (independent scholar) The Execution of Cesare Battisti: Loyalty, Citizenship, and Empire in the Trentino in World War I Vanda Wilcox (John Cabot University, Rome) "The Same Thing Could Happen in Finland": The Anti-Imperial Moment in Ireland and Finland, 1916-1917 Andrew Newby (University of Helsinki) Early Risers and Late Sleepers: The Easter Rising and the Poznanian Uprising of 1918/19 Compared Roisin Healy (NUI Galway).
  • (source: Nielsen Book Data)9781138749993 20180514
The year 1916 has recently been identified as "a tipping point for the intensification of protests, riots, uprisings and even revolutions." Many of these constituted a challenge to the international pre-war order of empires, and thus collectively represent a global anti-imperial moment, which was the revolutionary counterpart to the later diplomatic attempt to construct a new world order in the so-called Wilsonian moment. Chief among such events was the Easter Rising in Ireland, an occurrence that took on worldwide significance as a challenge to the established order. This is the first collection of specialist studies that aims at interpreting the global significance of the year 1916 in the decline of empires.
(source: Nielsen Book Data)9781138749993 20180514
Green Library
Book
vii, 189 pages : illustrations, maps ; 25 cm
  • List of Figures List of Tables List of Maps Acknowledgements Chapter 1. Partial History Chapter 2. Representations of Modern Life in 1938 Chapter 3. Glasgow's Empire Exhibition Chapter 4. Big Screen Televisions and Push-button Radios Chapter 5. The Adelphi Building Chapter 6. Picture Post - The Modernity of Everyday Life Chapter 7. Cars, Coaches and Charabancs at the Prospect Inn Chapter 8. Britain's New Airports Chapter 9. Conclusion Notes Bibliography Index.
  • (source: Nielsen Book Data)9781474285018 20180226
In 1938: Modern Britain, Michael John Law demonstrates that our understanding of life in Britain just before the Second World War has been overshadowed by its dramatic political events. 1938 was the last year of normality, and Law shows through a series of case studies that in many ways life in that year was far more modern than might have been thought. By considering topics as diverse as the opening of a new type of pub, the launch of several new magazines, the emergence of push-button radios and large screen televisions sets, and the building of a huge office block, he reveals a Britain, both modern and intrigued by its own modernity, that was stopped in its tracks by war and the austerity that followed. For some, life in Britain was as consumerist, secular, Americanized and modern as it would become for many in the late 1950s and early 1960s. Presenting a fresh perspective on an important year in British social history, illuminated by six engaging case studies, this is a key study for students and scholars of 20th-century Britain.
(source: Nielsen Book Data)9781474285018 20180226
Green Library
Book
299 pages ; 21 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
435 pages, 12 unnumbered pages of plates : illustrations (some color) ; 22 cm.
Green Library
Book
450 pages : illustrations, charts ; 24 cm.
  • L'événement au présent -- en mosaïque -- Sans temps mort -- Troubler l'ordre -- Un internationalisme concret -- Genre de l'événement, genre de l'engagement -- Rêve général -- Que faire ? -- Prologue -- "Glorieuses"? Des années critiques -- États critiques -- Cesser d'hériter -- Changements de temps -- Feux de camps : tensions Ouest-Est et grands ébranlements -- Les fragilités de la prospérité -- "À bientôt, j'espère !" Les mobilisations paysannes et ouvrières -- Paysans en 'colère, liaisons'inivrières -- Caen: "banc d'essai" et rampe de lancement -- La France ne "s'ennuie" pas -- Lignes brisées : quelques recompositions politiques -- Familles recomposées : nouvelles alliances et nouveaux projets -- Étudiants en batailles rangées -- Enragez-vous -- Protagonismes -- Soyons tout -- Étudiants, paysans, ouvriers : rencontres et solidarités -- Ce n'est qu'un début -- Mise en marche -- Les mains fragiles -- Grands soirs. Nuits et jours de solidarité -- Le feu aux poudres -- Des endroits pour une rencontre -- Ouvriers, paysans nous sommes -- Nous sommes tous des étrangers -- Des journées particulières -- Flins, un drapeau contemporain -- Mauvais présages : le spectre du chômage -- Cortège d'anxiétés -- Une situation de génération -- L'esprit des lieux -- Grèves, occupations et subversions -- Sans préavis. Dynamique de la grève -- Entrées en grève : continuités et nouveautés -- La carte et le territoire -- Extension du domaine de la lutte -- Dans la brèche des occupations -- Les symboles de la subversion -- Travail de la grève -- Un défi aux hiérarchies -- De haute lutte. Modalités et modulations, des pratiques grévistes -- L'exceptionnel normal -- Organiser la solidarité -- Lignes de haute tension -- Revendiquer la dignité -- La grève au quotidien: l'exemple de Michelin -- Les travaux et les jours -- Perdre sa vie à la gagner ? -- Conflits intérieurs -- Quelques antagonismes politiques et, stratégiques -- L'ordre du jour: la CGT et le PCF au vif de l'événement -- Une "force tranquille" -- Grenelle : protoéole de désaccord -- Des mots d'ordre: la discipline du Parti -- Ordre, calme, autorité -- La voix de la sagesse -- Passes d'armes -- De "pseudo-révolutionnaires", "étrangers à la classe ouvrière" -- Du sel sur les plaies -- Crochets du gauche 114 -- Lignes de faille : accords et désaccords stratégiques -- Un autre monde -- L'internationalisme comme principe actif -- Près du Vietnam -- FNL vaincra -- Le "Vietnam héroïque" : une solidarité critique -- Le feu à la plaine -- Ni patrie ni frontières : les manières du transfert -- Comptes communs : une comparaison des situations -- Lieux de rencontre, -invitations au voyage -- Une solidarité venue du monde entier -- En circulation: textes, pratiques et expériences critiques -- De Varsovie à Milan: importer les événements -- D'Allemagne: après le nazisme, après le traumatisme -- Lès enjeux présents du Moyen-Orient -- 'Passeurs d'ici et d'ailleurs -- L'internationalisme comme viatique politique -- De l'anticolonialisme à l'anti-impérialisme
  • Prolongements et reprises d'engagement -- De l'autre' côté ! pouvoir, Police et politique -- Que fait la police ? -- Dispositifs stratégiques et violences politiques -- Une police remontée -- Qui-vive : ajuster les dispositifs policiers -- Outrages et "lâchages" -- Exemplaires ou arbitraires ? Maurice Grimaud face aux conduites policières -- Ordres et désordres des forces de l'ordre -- Délits flagrants. -- La mort du commissaire Lacroix : un tournant dans l'événement -- Barricades ! La violence des nuits blanches -- L'institution policière et la violence des adversaires -- Une police politique ? -- La police des "services" -- "Indicateurs" versus "agitateurs" -- Le meilleur ennemi : à la poursuite de "Dany" -- En haut lieu -- Choix et stratégies du pouvoir -- Diviser et mieux régner -- Un général de division -- Lé bon grain et l'ivraie -- Querelle de famille dans la majorité -- Sous contrôle -- La participation : un défi à la "chienlit" ? -- Rencontre au sommet -- Informations d'origine contrôlée -- Faire taire l'adversaire -- 'L'État contre-attaque -- Les préfets mobilisés -- Contre-propagande -- Responsabilités limitées -- Chapitre. VII. Rappels à l'ordre -- Les oppositions à la contestation -- Tirer sur le rouge -- Réaction en chaîne -- L'empire d'Occident -- "La démocratie à la voirie" -- En découdre -- Commandos et sections d'assaut -- Au service de la nation -- L'hommage au Général -- Le communisme, voilà l'ennemi -- Former les bataillons : les Comités de défense de la République -- Manifestants de la patrie -- Le communisme ne passera pas : une obsession des candidats -- L'expérience sensible du politique -- Que la joie demeure -- Expérience sensible et affects mobilisateurs" -- Un heureux événement -- L'art de la joie -- De l'audace -- Gens heureux -- Les raisons de la colère -- Par corps -- Ravages, carnages -- La haine -- Les stratégies du discrédit ou, les usages, de, la pathologie -- Peurs bleues -- Le parti de la peur ? -- Peurs paniques, peurs politiques -- Conjurer la peur -- Temps de paroles et éclats de voix -- Les merles moqueurs où le rire de Mai -- Rire aux larmes et rire au nez -- Gaieté de coeur -- Rire jaune, rire rouge -- Poétique du politique -- Couplets et sonnets -- Fin des lendemains -- Mettre en vers la colère -- De l'art dans la vie -- Pleins chants -- Plutôt la vie -- Féminin-masculin -- Sexe et genre de l'événement -- Mères, ménagères ou mégères : le sexisme ordinaire -- Machisme ambiant, sexisme violent -- Ailleurs ou à côté : places et espaces sexués -- L'intersection des revendications -- Se désassigner, devenir sujet -- Troubler le genre -- L'effraction des "premières fois" -- Debout ! Le retard relatif du féminisme français -- La révolution a-t-elle un sexe -- Le corps du délit -- Sans entraves ? -- La vérité nue dans la rue -- Le temps ravivé -- Conscience historique et temporalités -- Les tâtonnements de l'événement -- Temps de qualité -- Un temps-mouvement -- Les exigences de l'urgence -- Faire histoire. Au secours du présent
  • L'histoire commentaire et l'histoire repère -- Donner suite au passé -- La Commune n'est pas morte -- Référence historique et raisonnement stratégique : l'éclair du Front populaire -- La guerre recommencée ? -- L'Algérie ou l'impossible oubli -- Clôture du temps ou commencement ? -- Fermer le ban, fermer le temps -- L'avenir dure longtemps -- Changer la vie -- Projets et futurs imaginés -- Demander le possible -- Pratiques de la critique et imagination politique -- Les choses de la vie -- L'enfance de l'art -- La ville est à nous -- Lieux communs -- Sens critiques -- Ne pas avaler -- La fin des mandarins ? -- Mises en examen : un enseignement en jugement -- Lettres mortes -- Des savoirs situés ou l'impossible neutralité -- Loin des lycées napoléoniens -- "Dieu n'est pas conservateur" : l'Église aux prises de la critique -- De bonne foi -- Une Église réformée -- À boulets rouges -- Changer de base -- Autonomie, autogestion et émancipation -- Sans estrades ni chaires ? Les, ambiguïtés de l'autonomie universitaire -- L'autonomie ou le manifeste d'une nouvelle ère -- Les antinomies de l'autonomie -- Les faux-semblants du "pouvoir étudiant" ? -- Sous la bannière autogestionnaire -- Les voyages de l'autogestion -- L'oeuvre des travailleurs eux-mêmes -- Une ruse de l'histoire ? Autogestion versus participation -- Autocritique de l'autogestion -- La dissociation capital-travail -- Le rouge et le noir -- Quelques imaginaires révolutionnaires -- Parler d'elle : la révolution désirée -- Un espoir de grand soir ? -- La fin des "comme avant", la nouveauté des commencements -- Tout un programme -- L'espérance révolutionnaire : pouvoir populaire et pouvoir ouvrier -- Révolution et transitions -- La ligne rouge -- Le capitalisme en procès -- Et si... ? Le réel de l'utopie -- Épilogue ? -- Une arrière-saison. Bilans, déceptions, prévisions -- Terminer une grève -- Acquis de conscience -- Négocier pied à pied -- Générosité ou charité ? Les aides publiques aux grévistes -- À moitié vide ou à moitié plein : le dernier verre et la coupe amère -- Le salaire de l'ardeur -- L'amertume et les vexations -- Raison et sentiments : un abîme entre les jugements -- Retour à la normale ? -- Garder les sortants : la conclusion des élections -- Revendications de patrons -- "Le mois dernier tout s'en allait" : l'appel au peuple réactivé -- Influences et inspirations: le monde en ébullition -- Conclusion -- Par-delà le rire et l'oubli -- Les ondes longues du passé -- Dorénavant -- Donner du sens a-t-il un sens ?3
"A partir d'un travail dans les archives de toute la France, pour beaucoup inédites, Ludivine Bantigny restitue l'énergie des luttes, des débats, des émotions et des espoirs portés par les acteurs de 68 : toutes celles et tous ceux ouvriers, étudiants, militants mais aussi danseurs, médecins, paysans, artisans, poètes d'un jour, et les femmes à parts égales avec les hommes qui ont participé au mouvement. Elle s'intéresse aussi à "l'autre côté": la police, le pouvoir et les oppositions à la contestation. Son livre s'attache au vif des événements, à la diversité de leurs protagonistes plus qu'aux seuls porte-parole désignés, à leurs pratiques plus qu'à la rhétorique dont on les a ensuite enveloppés, à la grève qui met le temps en suspens. "Les événements": si la formule est restée vague faute de pouvoir à coup sûr qualifier ce qui s'était passé, du moins a-t-elle le mérite de revenir précisément aux faits, aux projets, à l'inventivité, à tout ce qui a été imaginé, de grand et de petit, pour réellement "changer la vie"."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
263 pages ; 23 cm.
Green Library
Book
167 pages : illustrations ; 21 cm.
Green Library
Book
217 pages, 8 pages of plates : illustrations ; 20 cm.
  • Vorwort
  • Ankommen in der Frontstadt des "Goldenen Westens"
  • Die Sehnsucht nach der Revolution
  • Kleine Anlässe, grosse Wirkung : Protest, Provokation, Revolte
  • Kriegserklärung an die Revolte : der 2. Juni 1967
  • Die provozierte Antwort : Radikale Opposition
  • Die wilde Suche nach dem Glück : Zwischen Theorie und Praxis
  • Der grosse Traum von der Freiheit
  • Das Attentat und seine Folgen
  • Ein letzter Versuch : der Kampf um die konkrete Utopie
  • Das Ende von 68 : Autoritätsgläubiges Sektierertum und anmassende Militanz
  • Der lange Weg zur parlamentarischen Opposition
  • Epilog
  • Literaturhinweise
  • Dank.
SAL3 (off-campus storage)
Book
752 pages : illustrations ; 24 cm.
Green Library
Book
194 pages ; 24 cm.
  • Préface par Laure Lévêque -- Monique Clavel-Lévêque : En l'An 14, le monde d'Auguste allait en paix -- Mathieu Lours : Guerre et mémoire. La bataille de Marignan -- Catherine Mariette : 1814-1815 : entre paix et guerre, dans La Semaine sainte d'Aragon et L'Absent de Patrick Rambaud -- Laure Lévêque : La guerre, stade suprême du progrès ? Le meilleur des mondes de Jules Verne -- Rémy Pech : Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? -- Danièle Paoletti : Histoire et mémoire d'une dette de guerre. La contribution de l'Empire à l'effort de guerre français entre 1914 et 1918 -- Béatrix Pau : Le retour des Biterrois morts pour la France -- Anne-Laure Bonvalot : Mémoires de la guerre d'Espagne et du franquisme : discours, poétiques, représentations -- Christiane Chaulet Achour : Guerre en Algérie (1954-1962). Mémoires des deux rives dans les récits postcoloniaux -- Christopher Hainsworth : La victoire en chantant !
"On discute encore de ce qui serait la traduction la plus pertinente du chef-d'oeuvre de Tolstoï : La guerre et la paix, où l'article défini aiguille vers une application limitée de ces termes, Guerre et paix qui, sans plus de déterminant, maximalise le jeu de ce couple antinomique en étendant l'horizon de son intervention ou, à faire jouer l'homonymie que sollicite la langue russe. La guerre et le inonde, extension de champ terrifiante qui fait de la guerre un universel, donnant au passage la clé des rapports de subordination qui unissent guerre et paix ? Héraclite l'avait déjà dit : "Polémos est le père de toutes choses". Un "monstre cruel" qu'Aristophane dénonce en pleine guerre sur la scène athénienne pour avoir dérobé et emmuré la Paix au fond d'une caverne profonde d'où le choeur des Panhellènes repentis s'employait à la récupérer pour toujours. Sans polémique, mais sans se faire non plus illusion sur l'irénisme, cc volume envisage sur deux millénaires une dialectique de la guerre et de la paix qui prend la forme d'une succession de conflits à peine entrecoupés de paix qui ont la fragilité d'armistices, nonobstant, depuis l'abbé de Saint-Pierre jusqu'à Kant, force projets de paix perpétuelle dont l'esprit a soufflé sur les organismes chargés d'assurer la sécurité collective, de la SDN à l'ONU. Avec plus ou moins de réussite. Loin du bruit des armes, impuissantes à imposer la paix, les auteurs explorent ici d'autres pistes, qui tiennent à la mémoire des conflits, plaidant pour une gestion sans amnistie et sans amnésie de ces enjeux. Les dix contributions ici réunies sont issues d'un cycle de conférences organisé en 2014, 2015 et 2016, dans le cadre du festival annuel Patrimoine en Domitienne à l'initiative du Parc Culturel du Biterrois dont l'activité, en valorisant les ressources patrimoniales, s'attache à diffuser les avancées de la recherche en prise avec les grands enjeux de société."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
269 pages : portraits ; 21 cm
  • Tafel der einundzwanzig koptischen Martyrer
  • Der Kopf des heiligen Kiryollos
  • Worüber ich nicht schreibe und worüber ich schreibe
  • Das Video
  • Ein Gespräch über das Martyrium
  • Der Bischof der Märtyrer
  • Die Wallfahrtskirche der Märtyrer
  • Das Dorf der Märtyrer
  • Die Häuser der Märtyrer
  • Bei den Familien der Märtyrer
  • Das Öl des heiligen Menas
  • Matthew, der Kopte
  • Abuna Bolla und Abuna Timotheus
  • Die Liturgie der Märtyrer
  • Die Flucht nach Ägypten
  • Der Stil der Hierarchie
  • Wallfahrt zu den Klöstern
  • Die alten und die neuen Wunder
  • Bei den Zabbalin von Mokattam
  • Eine koptische Phantasie
  • Neu-Kairo : eine Fata Morgana
  • Die Minorität und die Majorität
  • Die unsichtbare Armee der Märtyrer : Epilog
  • Danksagung.
SAL3 (off-campus storage)
Book
288 pages : illustrations ; 19 cm.
SAL3 (off-campus storage)
Book
94 p. ; 21 cm
SAL3 (off-campus storage)