Search results

RSS feed for this result

58,008 results

Music score
1 study score (vi, 161 pages) ; 24 cm.
Music Library
Book
xx, 378 pages : illustrations (black and white, and color) ; 26 cm
  • BUILDING BLOCKS Making the Case for a Multi-Use Hall Introduction Short History The Need for Multi-Use Halls Shortfalls Success Stories The Building Block of Reverberation Introduction Defining the Programming Requirements for Excellent Acoustics Introduction Reverberation Time Reflections Clarity or C Spaciousness Envelopment Bass Ratio Diffusion Loudness (G) Stage Sound Noise and Vibration Creating the Acoustic Program Introduction Programming Phase Advocate for Musicians Programming the Stage Orchestra Pit Balconies HVAC and Sound Isolation Site Noise and Vibration Establishing Noise Isolation Criteria Programming Background Noise Levels Preparing the Guide CREATING THE BUILDING Translating Program into Bricks and Mortar Introduction Acoustic Design in Preschematic Phase Myths and New Halls: Schematic Design through Construction Documents Introduction Acoustic Design Myths Myths and Renovations: Transforming Existing Buildings into Multi-Use Halls Introduction Transportation Noise and Vibration on Site Predesign Project Site Inspection Renovation Do's and Don'ts Myths and Misconceptions Running the Acoustic Model Introduction Volume Criteria RT Calculations Myths and Misconceptions ARCHITECTURAL DETAILS Orchestra Pit Introduction Early Pits Modern Pits Pit Dimensions Acoustic Treatments Pit Rail Pit Floor Pit Ventilation The Metropolitan Opera House at Lincoln Center for the Performing Arts as Benchmark Myths and Misconceptions Acoustic Design of the Stage Introduction The Importance of Stage Acoustics Myths and Misconceptions Orchestra Seating, Balconies, Boxes, and Parterres Introduction Volume Proportions and Dimensions Hall Configuration Myths and Misconceptions Wall Shaping Introduction How Wide Should Halls Be? Throat Walls Side Walls Rear Wall Wood Walls Drywall Walls Masonry Walls Concrete Walls Myths and Misconceptions Ceiling Designs Introduction Acoustic Strategy Ceiling Approaches Myths and Misconceptions Seats and Finishes Introduction Seating Floor Materials Sound-Transparent Materials Myths and Misconceptions MEASURING RESULTS Making It Multi-Use Introduction Manipulating Volume Manipulating Absorption Location Absorption Systems Banner Fabric Motors and Control Systems Myths and Misconceptions Electronic Architecture Systems Introduction Technologically Sound Early Use EA System Components Using EA Systems Today Myths and Misconceptions Tuning the Hall Introduction Collaborative Process Preparing for the Tuning What to Do Rehearsal Mode versus Performance Mode Introducing Musicians Tuning with a Piano Mark Holden Journal Entry-November 9, 2011 CASE STUDIES Glossary Appendices.
  • (source: Nielsen Book Data)
Explores the Science and Practice Of Acoustics for Arts Centers Employing the experiences of a world-renowned acoustician celebrated for the successful design of multi-use performing arts centers, Acoustics of Multi-Use Performing Arts Centers examines the complexities of this venue and discusses the challenges and solutions that arise in the concept, design, construction and commissioning phases. This book addresses the various programming needs of a multi-use performing arts center (needs that can range from symphony, opera and ballet to highly-amplified concerts and Broadway productions) and provides instruction from the planning of the initial concept to the final tuning stages. While assuming a basic understanding of the principals of sound, construction and performance, the author includes architectural drawings drawn to scale and presents case studies with in-depth discussion of undocumented halls. He also provides a full chapter on tuning multi-use halls and offers an inside look at design options for adjustable acoustics that include stage, pit and hall design. In addition, the book: * Covers the fundamentals of acoustics as it relates to initial stages of multi-use hall design * Explores the concepts of acoustics in terms of new and renovated spaces * Defines the basic components of the building structure * Examines floors, walls, ceilings, shells, and finishes and how they can be designed to achieve acoustic excellence * Discusses how to use and tune adjustable acoustic systems in a multi-use hall in order to achieve acoustic excellence Designed as a step-by-step guide to achieving outstanding acoustics in multi-use performance spaces, Acoustics of Multi-Use Performing Arts Centers serves students, architects, engineers, designers and acousticians.
(source: Nielsen Book Data)
Music Library
Book
371 pages, 1 unnumbered page : illustrations, charts, facsimiles ; 24 cm.
  • Les espaces du service du roi -- Entre la cour et l'État, le temps long du corps du roi -- Au temps des premières ordonnances de l'Hôtel (Xe-XIVe), naissance de l'Argenterie -- Au temps des fêtes de cour : de l'Argenterie aux Menus, la constitution d'un organe original au service de la Chambre -- Au temps des reformes de la monarchie une organisation entre ordre du monde et ordre administratif -- Entre Chambre et Maison, le détail du spectacle monarchique -- Les Menus Plaisirs, caisse de la Chambre du Roi -- Les Menus Plaisirs, entrepreneurs du spectacle monarchique -- Entre Cour et Ville, la police des Comédies -- Premiers Gentilshommes, Menus et Comédies -- De la police intérieure à la police de la cité -- Instituer par l'écrit -- Des comptes d'ordonnateur aux mémoires engagés : classer et maîtriser les objets de la dépense -- Les états de la dépense: écrire, calculer, ordonnancer -- Écrire et réformer: les "mémoires engagés" des Menus Plaisirs -- Le déploiement bureaucratique de la dépense curiale -- Assurer la traçabilité de la décision et de l'action : enregistrement des ordres et journal de l'intendant -- Vers l'invention de la comptabilité de matières : les registres du Garde-Magasin Général -- La construction documentaire des étapes de l'exécution de la dépense -- Les réformes de la Maison du Roi (1779-1787): une mue des outils comptables -- Du contrôle administratif au contrôle en opportunité ? -- Les archives des Menus Plaisirs : une mémoire fonctionnelle -- Archiver pour administrer -- Passé, présent, futur: compiler pour agir -- L'ordre des livres -- Du monde de l'argent au monde de l'art, les intendants des Menus -- Un portrait de groupe des intendants contrôleurs des Menus Plaisirs : Papillon de La Ferté, "l'exceptionnel normal" -- Officiers et financiers -- Coût financier et gain social de la charge d'intendant des Menus Plaisirs -- Le monde de l'argent du roi -- Amateurs d'art ou administrateurs des arts ? -- Du statut d'amateur à la revendication de compétences spécifiques -- Le collectionneur face à l'administration royale des beaux-arts -- De la critique de l'amateur à la délégitimation des Menus Plaisirs -- Face aux hommes de lettres -- Au coeur et autour des magasins, naissance d'une organisation au service du roi -- Une bureaucratie curiale : les personnes attachées aux Menus -- Un hôtel fonctionnel et son réseau de magasins -- Une liste pour intégrer statuts et métiers : L'État des personnes attachées aux Menus -- Une homogénéisation des procédures de recrutement et des carrières -- Normalisation bureaucratique du travail et résistances -- La rémunération des "personnes attachées aux Menus" : entre uniformisation et individualisation -- Les Menus Plaisirs, leurs magasins et les artisans urbains : une manufacture parisienne -- Paris, foyer d'un approvisionnement de choix -- Fabriquer et faire fabriquer dans les magasins des Menus -- Internalisation et flexibilité -- Politiques du spectacle et métamorphoses du public -- Entre le sacré et le marché, la culture matérielle du spectacle monarchique -- Qualité sociale et qualité matérielle -- Nouveaux consommateurs, nouveaux biens : De la théâtralité du cérémonial à la théâtromanie de la cour
  • La nouvelle esthétique théâtrale au service du faste de cour -- De Colbert à Voltaire, les Menus Plaisirs et la politique monarchique du théâtre -- Voltaire, le théâtre et les Menus Plaisirs -- Le colbertisme théâtral des Menus Plaisirs -- Les Menus Plaisirs et le théâtre au tournant de la guerre de Sept Ans -- Les Menus Plaisirs, agents d'une politique publique des arts -- Un épilogue ambigu:la réunion de l'Opéra aux spectacles de la cour -- Conclusion -- Perspectives: de l'administration curiale à l'administration centrale, de la cour à la ville, de la capitale à l'espace européen -- À l'heure révolutionnaire: des effets politiques de la mutabilité des objets -- Acquis : l'originalité de l'esprit de la monarchie administrative.
"Sacre et couronnement, lever et coucher du souverain, comédies, concerts et autres divertissements de la cour, mariages, funérailles princières... Les Menus Plaisirs du Roi étaient chargés de l'organisation du cérémonial au quotidien, notamment au château de Versailles, comme des rituels d'État. Nous sommes ici au coeur du grand spectacle que la monarchie donne d'elle-même, au coeur de la fabrique de l'image et de l'imaginaire de la souveraineté, pour manifester, mais aussi pour combler le fossé qui sépare le corps mortel du prince de la dignité immortelle et sacrée qu'il incarne. Pour la première fois l'administration des Menus Plaisirs est l'objet d'une étude qui, à partir d'une approche inédite des archives, s'inscrit pleinement dans le renouvellement de l'histoire politique et culturelle de l'État royal. Au siècle des Lumières, cette institution méconnue est d'autant plus importante qu'elle assume à la fois le service du souverain, à Versailles, et celui du public, à Paris, par sa tutelle de la Comédie-Française et de la Comédie-Italienne. Du règne finissant de Louis XIV à celui de Louis XVI, placés au centre de la Maison du Roi, mais aussi de la monarchie dite "administrative", les Menus Plaisirs permettent de mieux comprendre, de l'intérieur en quelque sorte, le fonctionnement de l'État et "l'esprit des institutions" de l'Ancien Régime."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
175 pages : illustrations (chiefly color) ; 26 cm
  • Albert Maignan ressuscité... / Bruno Foucart -- Les sociétés d'artistes / François Legrand -- Au service du grand art / Véronique Alemany -- L'âme discrète du musée de Picardie / Olivia Voisin -- Les décors monumentaux / Véronique Alemany -- Dans l'atelier du peintre.
  • Les artistes aiment les musées -- Avant-propos Alain Gest -- Albert Maignan ressuscité... -- Bruno Foucart -- Les sociétés d'artistes -- François Legrand -- Au service du grand art -- Véronique Alemany -- L'âme discrète du musée de Picardie -- Olivia Voisin -- Les décors monumentaux -- Véronique Alemany -- Le restaurant Le Train Bleu, gare de Lyon -- La salle des fètes de l'Exposition universelle de 1900 -- Le salon des Lettres de l'Hôtel de Ville -- Le grand foyer de l'Opéra-Comique -- La chapelle Notre-Dame-de-Consolation -- La grande galerie du Sénat -- L'hôtel Homberg -- Dans l'atelier du peintre -- Les Voix du tocsin -- La Muse verte -- La Mort de Carpeaux.
"Peintre insaisissable, oscillant entre un naturalisme en vogue à la fin du XIXe siècle et une peinture élégiaque aux accents symbolistes, Albert Maignan (1845-1908) est l'un des grands noms oubliés de cette époque. Remis à l'honneur aujourd'hui par la Fondation Taylor et le musée de Picardie qui se partagent son héritage, il retrouve enfin la place légitime qu'il avait acquise dans le Paris fin de siècle. Formé auprès de Jules Noël et d'Évariste Luminais, il devient dès 1867 un fidèle du Salon des artistes français où il expose jusqu'à sa mort avec un égal succès. Récompensé d'une première médaille en 1879, il trouve la consécration en 1888 avec Les Voix du tocsin oeuvre mythique qui renaît aujourd'hui après avoir été roulée depuis 1918, avant de s'imposer parmi les artistes éternels du musée du Luxembourg en 1892 avec La Mort de Carpeaux, qui lui vaut la médaille d'honneur. Réputé pour sa peinture, qui de l'Histoire évolue vers le grand décor inspiré par ses nombreux voyages en Italie où il découvre les peintres des XVIIe et XVIIIe siècles, Albert Maignan lie son nom aux chantiers monumentaux de son temps. Il laisse une oeuvre magistrale et toujours vivante : murs et plafonds peints au restaurant Le Train Bleu à la gare de Lyon et à l'Opéra-Comique, tapisseries pour le Sénat, écoinçons pour l'Hôtel de Ville de Paris, vitraux pour l'église Saint-Philippe-du-Roule... À la suite de l'incendie du Bazar de la Charité, en 1897, au cours duquel périssent plus de 125 personnes parmi les plus en vue du Paris mondain, il est invité à réaliser deux vitraux et une coupole peinte de 90 mètres carrés pour la chapelle Notre-Dame-de-Consolation, érigée en hommage aux victimes du drame. Nommé en 1905 président de la Fondation Taylor, à laquelle il léguera sa maison-atelier parisienne du 1 rue La Bruyère, Albert Maignan joue un rôle décisif dans la vie artistique du tournant du siècle, oeuvrant avec générosité à la promotion et à la protection des artistes. L'important fonds d'atelier, légué au musée de Picardie avec l'ensemble de sa collection, de même que son journal, conservé à la Bibliothèque nationale de France, permettent de redécouvrir la richesse et l'extraordinaire liberté de cette oeuvre véritable allégorie du goût du tournant du siècle, que son épouse Louise, fille du peintre Charles-Philippe Larivière, a livrée à la postérité en préparant, de la mort de son mari en 1908 à sa propre mort en 1947, le travail qui reste à mener pour qu'Albert Maignan redevienne aux yeux du public l'un des plus grands noms du XIXe siècle."--Page 4 of cover.
Art & Architecture Library (Bowes)
Music score
1 score (v, 31 pages) ; 30 cm.
Music Library
Music score
1 score (viii, 85 pages) ; 30 cm.
Music Library
Music score
1 study score (189 pages).
Music Library
Music score
1 score (viii, 88 pages) ; 30 cm.
Music Library
Book
x, 234 pages : illustrations, music ; 23 cm
  • A female voice : Mary in Bach's Magnificat settings BWV 243 and 10
  • From love song to lullaby : the Christmas oratorio BWV 248
  • Divine glory and human suffering : the St John passion BWV 245
  • The passion and the passions : the St Matthew passion BWV 244
  • Seeing and understanding : the oratorios for Easter and Ascension BWV 249 and 11
  • Between opera and architecture : the B minor mass BWV 232.
Every year, Johann Sebastian Bach's major vocal works are performed to mark liturgical milestones in the Christian calendar. Written by a renowned Bach scholar, this concise and accessible book provides an introduction to the music and cultural contexts of the composer's most beloved masterpieces, including the Magnificat, Christmas Oratorio, and St. John Passion. In addition to providing historical information, each chapter highlights significant aspects-such as the theology of love-of a particular piece. This penetrating volume is the first to treat the vocal works as a whole, showing how the compositions were embedded in their original performative context within the liturgy as well as discussing Bach's musical style, from the detailed level of individual movements to the overarching aspects of each work. Published in the approach to Easter when many of these vocal works are performed, this outstanding volume will appeal to casual concertgoers and scholars alike.
(source: Nielsen Book Data)
Music Library
Book
x, 201 pages : illustrations ; 23 cm
  • An overview of the history of music
  • Sound production
  • Non-fretted string instruments defined
  • The history of non-fretted string instruments
  • How non-fretted instruments work
  • Brass instruments defined
  • The history of brass instruments
  • How brass instruments work
  • Woodwind instruments defined
  • The history of woodwind instruments
  • How woodwind instrument work
  • Percussion instruments defined
  • The history of percussion instruments
  • How percussion instruments work
  • Form in music
  • Music theory
  • Ensembles
  • Anatomy of an opera
  • The role of the conductor
  • Conclusion.
Music Library
Book
xiii, 266 pages : illustration ; 24 cm.
  • Introduction: the Haitian Revolution as refusal and reuse
  • Overture: Haiti against forgetting and the thermidorean present
  • Haitian revolutionary encounters: Eugene O'Neill, Sergei Eisenstein, and Orson Welles
  • Bringing in the chorus: the Haitian Revolution plays of C.L.R. James and Edouard Glissant
  • Tragedy as mediation: the Black Jacobins
  • Tshembe's choice: Lorraine Hansberry's pan-Africanist drama and Haitian revolution opera
  • Conclusion: Malcolm X's enlistment of Hamlet and Spinoza
  • Coda: Black radical tragic propositions.
As the first successful revolution emanating from a slave rebellion, the Haitian Revolution remains an inspired site of investigation for a remarkable range of artists and activist-intellectuals in the African Diaspora.In The Black Radical Tragic, Jeremy Matthew Glick examines twentieth-century performances engaging the revolution as laboratories for political thinking. Asking readers to consider the revolution less a fixed event than an ongoing and open-ended history resonating across the work of Atlantic world intellectuals, Glick argues that these writers use the Haitian Revolution as a watershed to chart their own radical political paths, animating, enriching, and framing their artistic and scholarly projects. Spanning the disciplines of literature, philosophy, and political thought, The Black Radical Tragic explores work from Lorraine Hansberry, Sergei Eisenstein, Edouard Glissant, Malcolm X, and others, ultimately enacting a speculative encounter between Bertolt Brecht and C.L.R. James to reconsider the relationship between tragedy and revolution. In its grand refusal to forget, The Black Radical Tragic demonstrates how the Haitian Revolution has influenced the ideas of freedom and self-determination that have propelled Black radical struggles throughout the modern era.".
(source: Nielsen Book Data)
Green Library
Book
xi, 277 pages : illustrations ; 24 cm
  • Introduction Part I: An Introduction to Adaptation Studies and the Canon Part II: Adapting the Canon 1. Adapting Jane Eyre 1.1 The Classic Treatment 1.2 Revisioning the Text 1.3 Appropriating the Text 2. Adapting Great Expectations 2.1 The Classic Treatment 2.2 Revisioning the Text 2.3 Appropriating the Text 3. Adapting The Turn of the Screw 3.1 The Classic Treatment 3.2 Revisioning the Text 3.3 Appropriating the Text 4. Adapting The Great Gatsby 4.1 The Classic Treatment 4.2 Revisioning the Text 4.3 Appropriating the Text Glossary of Critical Terms Further Reading and Study Resources Index.
  • (source: Nielsen Book Data)
From David Lean's big screen Great Expectations to Alejandro Amenabar's reinvention of The Turn of the Screw as The Others, adaptations of literary classics are a constant feature of popular culture today. The Bloomsbury Introduction to Adaptation Studies helps students master the history, theory and practice of analysing literary adaptations. Following an introductory overview of major debates and concepts, each chapter focuses on a canonical text and features: - Case study readings of adaptations in a variety of media, from film to opera, televised drama to animated comedy show, YA fiction to novel/graphic novel. - Coverage of popular appropriations and re-imaginings of the text. - Discussion questions and creative exercises throughout to guide students through their own analyses. - Annotated guides to further reading and viewing plus online resources. - The book also includes chapter overviews and a glossary of critical terms to give students quick access to key information for further study, reference and revision. The Bloomsbury Introduction to Adaptation Studies covers adaptations of: Jane Eyre; Great Expectations; The Turn of the Screw; The Great Gatsby.
(source: Nielsen Book Data)
Green Library
Book
70 pages : illustrations (some color) ; 19 cm.
Music Library
Music score
1 vocal score (xii, 194 pages) ; 31 cm.
Music Library
Music score
1 vocal score (63 pages) ; 31 cm.
Music Library
Book
1 libretto (71 pages) : 1 facsim. ; 31 cm.
Music Library
Music score
1 full score (xii, 177 pages) ; 31 cm.
Music Library
Book
67 pages ; 17 cm.
Green Library
Book
727 pages, 16 unnumbered pages of plates : illustrations (chiefly color) ; 24 cm
  • Introduction -- Le chant des voix ensevelies -- Le mystère des urnes de l'Opéra -- Un cadavre mis à nu -- Sur les traces d'un fantôme : la civilisation de l'opéra -- Un abrégé des conceptions et représentations de l'opéra Entre cultures savantes et populaires -- Un condensé sophistiqué des littératures et cultures populaires -- La littérature populaire : une notion ambivalente -- L'intrigue et les événements qui l'ont inspirée -- Gaston Leroux : figure charnière, écrivain bifrons -- Le plaisir de la tension narrative -- Entre assurance positiviste et ironie sceptique -- La trace du merveilleux classique -- Une légende moderne : l'héritage du conte -- Monstres et masques -- La filiation hugolienne -- Dans la fabrique du roman policier -- Meurtre à l'Opéra ! Pérennité d'un motif fécond -- Tout un répertoire de genres et de thèmes propres à l'imaginaire musical -- Un monde derrière le rideau -- Le genre des Petits Mystères de l'Opéra -- Une dette de Leroux -- Le roman de la danseuse en régime naturaliste -- Divas et divos, caprices et sacrifices -- La veine baroque de la pièce satirique -- Ironies romantiques -- Caricatures wagnériennes -- Le métathéâtre noir de la modernité -- Le work in progress en mode bouffe -- Variations sur les mystères du chant -- L'oeuvre de Hoffmann, creuset de l'imaginaire musical fantastique -- Le chant, miroir de l'intériorité sensible ? -- Les paradoxes de l'androïde chantant : Verne et Villiers -- L'ombre portée du rousseauisme -- L'imaginaire lyrique mis au service de l'intrigue -- Variations faustiennes -- Orphée aux enfers contre Don Juan triomphant -- L'Ange de la musique -- Le roman du castrat : deux représentations exemplaires -- Voix maudite -- Le chant, le ciel et l'enfer -- Un roman de la chanteuse canonique -- L'infini et l'illusion -- Mythe musical et psychanalyse : l'implicite incestueux -- L'Opéra, monde possible pour oeuvre à faire -- Palais magique, temple parallèle, vaisseau fantôme -- Monde possible -- Vérité de l'artifice -- Plus vrai que la vraie vie -- Un bal masqué -- D'après Poe : horreurs grimaçantes -- Opéras à l'abandon, scènes fantastiques -- Paradis artificiels -- L'Opéra de la psyché -- Opéras futuristes pour modernité effroyable -- Opéras massacres -- Fins de l'Opéra, Opéras de la fin -- Au coeur de la terreur, le kitsch bourgeois -- Le nouvel Opéra et sa relique antique et moderne -- Voyage au centre du XIXe siècle -- Revenant de caractère cherche grand immeuble bourgeois dans ville spectacle -- Initié sous le Second Empire, achevé sous la Troisième République -- Un imaginaire de l'Opéra quand Garnier a vingt ans : l'exemple de Dumas -- L'Opéra selon Garnier, corps social idéal -- Quand l'argent fait merveille -- La nostalgie chatoyante de l'architecte -- Fictions poreuses : l'Opéra, somme de tous les opéras -- Perpétuer l'aura, retour dans la chambre du kitsch -- Passage de l'Opéra : le crépuscule des mystères -- Cathédrales de la modernité marchande -- La ville spectacle : intérieurs bourgeois -- Aboli bibelot à tête de mort -- Les traits effrayants de la fantasmagorie moderne -- Opéra romanesque
  • Une gigantesque "petite maison" -- Le style opéra et le vide des valeurs -- Un salon au fond d'un lac, un Opéra fabuleux, quelques illusions perdues -- Le spectacle social selon Balzac, réminiscences de Laclos -- Le fantôme d'une vénérable aristocrate la Scala de Stendhal -- Spectres de sang bleu, nouveaux riches et terreurs révolutionnaires -- Vestiges de l'Atlantide, espèces rares -- Tous les Voyages extraordinaires -- Mon nom est Personne -- La sécularisation des reliques et des monstres -- L'aristocrate, le communard et le capital : les trois visages du monstre -- Les espaces symboliques de la salle selon Adorno -- Fracture populaire et crépuscule planétaire -- Perpétuation des élites et nouveaux publics -- Dissimuler ou exhiber le politique : Gautier et Brecht -- Contrôler le public -- Le Festival de Bayreuth : utopies et réalités sociales -- Rêves ambigus d'opéras populaires -- Quand l'opéra cessa d'être populaire -- Résidus de la vieille Europe au Nouveau Monde -- Grandir dans la nostalgie de la civilisation de l'opéra -- Les soeurs d'Emma -- Sublimation et sacrifice des femmes à l'Opéra -- Et si le Fantôme était une femme ? -- Un lieu commun incontournable : la rencontre avec une belle inconnue -- Cette belle qui n'était pas inconnue subversions du lieu commun -- L'opéra, autre forme du bovarysme -- Le miroir de Nana -- Natacha et les wagnériennes : les petites soeurs d'Emma -- La civilisation de l'opéra en expansion : États-Unis et Russie -- Folles lyriques, frères de douleur -- Et si le Fantôme était juif ? -- Citoyen universel d'une industrie mondialisée et contestée -- Transmigrations culturelles et médiatiques d'un Phantom aux millions de Phans -- De Paris à Universal City en passant par Londres et Pékin Essor mondial, appropriations et contestations d'un mythe hollywoodien -- Plasticité du roman populaire -- Du texte à l'image : autour des cinq illustrations d'André Castaigne -- De l'opéra au cinéma : portrait du Fantôme en Méliès -- Le Fantôme en tous ses états : repenser l'adaptation -- Contours flous d'un Fantôme aux mille visages : Rupert Julian, 1925 et 1929 -- Expressionnisme opératique, matrice du cinéma d'horreur -- Chants révolutionnaires sous la lune de Pékin : Ma-Xu Weibang, 1937 -- Créer l'enfant chimérique du cinéma d'horreur et de la comédie musicale -- Nouveaux publics, nouvelle économie du divertissement : Terence Fisher, 1962 -- La société du spectacle entre rock et damnation : le nouvel Hollywood de Brian De Palma, 1974 -- Réalisations académiques et expérimentations esthétiques Porosités entre le savant et le populaire à l'heure de la glocalisation -- La culture populaire : un complexe français selon Cocteau, Fernandez et Chéreau -- Bref retour du Fantôme en son Palais, mise en abyme et pas de côté : Roland Petit et Marcel Landowski, 1980 -- Nouveau médium, nouvelles explorations scénaristiques : Robert Markowitz, 1983 -- La rencontre électrique du giallo et du spectaculaire opératique : Dario Argento, 1987 -- L'oeil et l'oreille ensanglantés : punir le spectateur et le faire jouir plus encore -- Massacre maniériste et hommage paradoxal à un art national embourgeoisé --
  • Frère de Freddy Krueger : la surenchère horrifique de Dwight H. Little, 1989 -- Nouvelle greffe faustienne au service d'un néoromantisme frénétique -- Pistes psychanalytiques pour téléfilm académique : Tony Richardson, 1990 -- Postmodernité glocale d'un Fantôme cantopop : Ronny Yu, 1995 -- Vampire gothique, monstruosité sans masque, film malade : Dario Argento, 1998 -- Creuser l'image : geste opératique et volonté de puissance cinématographique -- Fans et femmes du phantom -- Une communauté de Phans pour une fiction parvenue à son stade médiatique -- Succès inégalé, reconfiguration du canon : la comédie musicale d'Andrew Lloyd Webber, 1986 -- Avatars postmodernes du romantisme opératique : la stylisation grandiose et kitsch de Joël Schumacher, 2004 -- Le masque, et la rose : le Phantom et ses cinquante nuances Harlequin -- Mais pourquoi, l'avant-garde musicale est-elle devenue si monstrueuse ? -- La communauté des Phans -- La transfictionnalité à l'ère de la culture médiatique -- Variations infinies d'un monde fictionnel en constante expansion -- Prequels, sequels et paraquels -- Christine est-elle une Marie Sue ou une Lay-Spock ? -- Modèle de fan fiction et prequel type : Phantom de Susan Kay, 1990, et sa foire fin de siècle -- Quand un auteur de best-selkrs s'essaie au sequel : The Phantom of Manhattan de Frederick Forsyth, 1999 et l'intuition du parc à thème -- De l'Opéra au parc d'attraction : continuité et gauchissement de la fantasmagorie -- Dernières péripéties d'une diffusion mondiale -- À travers toutes les formes et strates des cultures populaires -- Conclusion : Opératique -- Le fantôme de notre culture ou l'opéra prolongé par d'autres moyens.
"L'opéra, fait de civilisation majeur dans nos sociétés, est étudié à travers le prisme de ce que Walter Benjamin a appelé l'"un des grands romans sur le XIXe siècle" : Le Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux. De multiples adaptations cinématographiques mêlent grandioses réalisations de studios (Universal, Hammer) et films d'auteur cultes (Brian de Palma, Dario Argento), au risque du kitsch. La comédie musicale d'Andrew Lloyd Webber pulvérise tous les records d'audience et de longévité, parachevant un mythe. Quelles conceptions se fait-on de l'opéra et quelles représentations en donne-t-on quand on passe du roman à son illustration, du cinéma à la comédie musicale et du ballet à la fan fiction ? Mais aussi du grand répertoire lyrique au rock ou au heavy metal, de la féerie à l'horreur, des adultes aux adolescents, des hommes aux femmes, d'un siècle à l'autre ? Ou encore de la France aux États-Unis et à la Chine, et de la Grande-Bretagne à l'Italie et à l'Amérique du Sud ? Cet essai interroge le devenir du divertissement en Occident, de l'essor du spectaculaire romantique au triomphe de l'industrie culturelle mondialisée. Il montre que si l'opéra comme genre et pratique semble s'effacer peu à peu, son esprit perdure sous d'autres formes et par d'autres moyens : l'opéra et ses succédanés prennent en charge des aspirations dont l'homme ne peut se passer et dont eux seuls ont la clef. Plus largement, cet ouvrage s'attache à ce que Nietzsche a nommé la "civilisation de l'opéra" et dont le Palais Garnier, quintessence de "Paris, capitale du XIXe siècle" et de la culture bourgeoise à son âge d'or, apparaît comme la figure de proue. S'appuyant sur les sources les plus diverses, il parcourt tout l'édifice de son imaginaire pour identifier dans le couple formé par l'Opéra fabuleux et son Fantôme monstrueux l'allégorie d'une modernité équivoque. Il traite enfin de notre rapport à cette civilisation, fantôme étonnamment vivace des cultures et sociétés contemporaines."--Page 4 of cover.
Green Library
Book
360 pages : illustrations ; 24 cm
  • The maestros
  • The impresarios
  • The virtuosi
  • The composers
  • The power brokers and patrons.
The past 50 years have seen a tremendous arts boom in Seattle, which has given the city not only internationally recognized classical music institutions but also great performance halls to showcase their work and that of visiting artists. From Igor Stravinsky's presence as guest conductor at the World's Fair in 1962, to Speight Jenkins's masterly production of Wagner's "Ring" cycle, to the work of benefactors such as Jack and Becky Benaroya, Seattle is deservingly well known as a city of the musical arts. In "Classical Seattle, " Melinda Bargreen documents the lives of prominent figures in the local classical music world. Informed by Bargreen's experience as a music critic and drawing on interviews she conducted over several decades, the 35 biographical profiles presented here illuminate the conductors, performing artists, composers, arts organizers, and arts leaders who have shaped Seattle's classical music community and made world-class performances possible. Among the individuals featured are University of Washington virtuosi, Seattle Symphony maestros and musicians, and Seattle Opera directors.
(source: Nielsen Book Data)
Music Library