jump to search box

Le gbofé d'Afounkaha : une forme d'expression musicale de Côte d'Ivoire / Angéline Yégnan-Touré G. ; préface Hugo Zemp.

Availability

At the Library

Other libraries

Author/Creator:
Yégnan-Touré G., Angéline.
Language:
French.
Publication date:
2013
Imprint:
Paris : Harmattan, c2013.
Format:
  • Book
  • 176 p. : ill., maps, music ; 22 cm. + 1 videodisc (4 3/4 in.)
Bibliography:
Includes bibliographical references (p. 165-169).
Contents:
  • Les instruments de musique du Gbofé -- les Trompes traversières ou Gbofé -- Origines mythiques des Gbofé -- Le rituel de fabrication des gbofé -- Extraction des racines pour la fabrication des Gbofé -- La fabrication du gbofé -- Description du gbofé -- Les éléments spécifiques de la qualité sonore des gbofé -- Les tambours ou ping -- Origine mythique des ping -- Rituel de fabrication des ping -- Extraction des troncs d'arbre -- La fabrication des ping -- Description des ping -- Les sonnailles ou Tchotchoro -- Mythe d'origine des Tchotchoro -- Fabrication et mode d'utilisation des Tchotchoro -- Les différents acteurs du Gbofé -- Les chanteuses ou kiele -- Les tambourinaires ou ring hievlin -- Les danseurs ou yoor fehele -- Les joueurs de trompes traversières ou Gbofé hiealln -- L'accomplissement musical du Gbofé -- Les préliminaires à l'exécution du Gbofé -- La réalisation proprement dite du Gbofé -- Les différentes composantes du Gbofé -- Les trompes -- Les chanteuses -- Les tambourinaires -- Analyse des transcriptions du répertoire musical du Gbofé -- Complicité entre tambourinaires et danseurs -- Les danseurs -- Impact de l'accomplissement musical du Gbofé sur la population -- Le jeu des trompes -- Les chants exécutés par le choeur de femmes -- Influence du jeu des tambours sur la population -- Impact du Gbofé yoor -- Après l'accomplissement musical du Gbofé.
Publisher's Summary:
"Entité musico-chorégraphique, le Gbofé est d'abord un sextet de trompes traversières. Le terme désigne également l'instrument qui est fabriqué à partir des racines de l'arbre nangnranhan, le Ptérocarpus erinaceus. Celles-ci sont sculptées, puis habillées d'une peau de boeuf, pour ensuite devenir les gbofé dans lesquelles soufflent les Gbofé hienlin, les joueurs de trompes tiaversières. Chaque gbofé émet un ou deux sons, et c'est de leur jeu en hoquet doublé d'un tuilage collectif que naît une phrase musicale. La performance musicale des gbofé alterne avec celles de plusieurs chanteuses qui, dit-on, traduisent par leurs chants ce que jouent les trompes. Il résulte ainsi un jeu musical entre trompes traversières et chanteuses que soutiennent deux tambours Djomanhan et Pindrè. Leurs formules rythment, à leur tour, les pas de danse exécutés par les Yoorfèhèlè, braves et beaux danseurs habillés de leurs magnifiques vêtements chorégraphiques. Au dire des villageois, ces pas de danse traduisent la bravoure, la beauté, la victoire du guerrier sur un ennemi aujourd'hui virtuel. En tant qu'entité musico-chorégraphique, le Gbofé est exécuté dans diverses circonstances : les remerciements officiels adressés aux autorités, ou les louanges à adresser aux chefs de villages ou aux personnalités. Il est également exécuté pendant les funérailles de hauts dignitaires et lors des grandes fêtes de réjouissance au cours desquelles l'éducation et l'information de la population se font à travers les textes chantés. C'est fort de toutes ces particularités que cette forme d'expression musicochorégraphique a été classée chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l'Unesco le 18 mai 2001."--P. [4] of cover.
Series:
Univers musical
Collection Univers musical.
Subjects:
ISBN:
9782336301037
2336301032

powered by Blacklight
© Stanford University. Stanford, California 94305. (650) 725-1064. Terms of Use | Copyright Complaints | Opt Out of Analytics
jump to top