jump to search box

L'affaire Jean Moulin : trahison ou complot? / Jacques Gelin.

Availability

At the Library

Other libraries

Author/Creator:
Gelin, Jacques.
Language:
French.
Publication date:
2013
Imprint:
[Paris] : Gallimard, c2013.
Format:
  • Book
  • 595 p. ; 24 cm.
Bibliography:
Includes bibliographical references (p. [585]-586) and index.
Contents:
  • Introduction -- Deux acquittements sur le fil -- Une enquête précisément circonscrite -- Prologue -- Une histoire déjà largement écrite -- Un homme d'action plus qu'un historien -- Bastien, agent allemand -- En résumé -- Des procès sur mesure -- Des témoins vite exécutés -- Le commissaire Henri* broyé par l'affaire -- Des dépositions téléguidées -- Un commissaire du gouvernement satisfait -- Une piste fertile -- Un témoin très discret -- Une évasion problématique -- Un nouveau document allemand -- Une résistante prise au piège -- À Annemasse avec Mireille Albrecht -- Des témoignages et des omissions -- Une souricière imaginaire -- Mme Dumoulin prévient Claire* -- Qui était le chef de Deletraz ? -- Tenue par un chantage -- La double vie de Lydie Bastien -- De l'Abwehr au Sicherheitsdienst -- Un soupçon déjà pendant la guerre -- Rencontre à la Gestapo -- Premier contact très convenu -- Un agent allemand peu discret -- Un gestapiste de rien du tout -- De puissants contacts à la Gestapo -- Nouveau coup de théâtre -- Un document difficile à utiliser -- Le "Plan vert" brûle les mains -- Arrestation programmée -- Pléthore de témoins, peu de documents -- Il faut sauver le soldat Hardy -- Le mémoire Barbie-Vergès-Hisard -- Des documents allemands peu nombreux -- Une "prise de position" très curieuse -- Le second rapport Kaltenbrünner -- Les sources du rapport -- Le cas Heilbronn -- Un résistant identifié comme tel -- Le télégramme de Gastaldo -- Quel fil pour tenir Hardy ? -- Des témoins trop bien préparés -- Les faux-semblants de l'affaire Heilbronn -- La fiction du deuxième service -- Un conflit intense sur le "Plan vert" -- Les zones d'ombre de Caluire -- Chien de garde -- Une chronologie difficile à fixer -- Les faux-semblants du pont Morand -- La fiction d'une filature généralisée -- Une évasion rocambolesque -- Les versions se suivent et ne se ressemblent pas -- Une veste à éclipses -- Traitement de faveur à l'hôpital -- Un pot de confiture au cyanure -- Moog, encore -- Le versant militaire de l'affaire -- Autour du rapport Flora -- Une mission dans les Ardennes -- Il y a traître et traître -- Les opérations d'intoxication en 1943 -- Il y a mythomane et mythomane -- Agent du Deuxième Bureau ? -- Un agent de l'Intelligence Service -- Et les Américains dans tout ça ? -- Le plan Hardy -- Plusieurs opérations d'intoxication -- Combat a-t-il participé à l'intoxication ? -- Moulin était-il au courant ? -- Hardy et le "Plan vert" -- Hardy, "spécialiste" du débarquement ? -- Une synthèse provisoire -- Hardy, V-Mann du rapport Kaltenbrünner ? -- Le versant militaire de l'affaire Hardy -- De juin 1943 à juin 1944 -- Il y a complot et complot -- Moulin, cryptocommuniste ? -- Moulin, agent soviétique ? -- Premiers soupçons -- Un certain Joseph Mercier* -- À nouveau, le colonel Groussard -- Une question sensible pour Combat -- Des discussions politiques avec les Allemands ? -- Bénouville et l'arrestation de Hardy -- Difficile aveu -- Un télégramme difficile à interpréter
  • Qui a envoyé Hardy à Caluire ? -- Moulin peut-il avoir été victime d'un complot ? -- Coup de force communiste -- Une crainte largement partagée dans la Résistance -- Un abîme d'infamie -- Le chef de Combat était-il de la partie ? -- Un complot "peau de chagrin" ? -- Une loyauté jamais mise en doute -- Des romans à clés ?
Publisher's Summary:
"Dans la nuit du 4 au 5 février 1983, Klaus Barbie, l'ancien chef de la Gestapo de Lyon, est extradé de la Bolivie vers la France. Son arrivée réveille quelques spectres, dont l'affaire Jean Moulin. Depuis l'arrestation du résistant à Caluire, le 21 juin 1943, la plaie est restée ouverte : "l'unificateur de la Résistance" a-t-il été victime d'une trahison, d'un complot? Deux procès impliquant René Hardy ont échoué à faire la lumière. Le résistant a été acquitté chaque fois sur le fil. Quarante ans plus tard, Me Vergès, l'avocat de Barbie, cria haut et fort que Moulin avait été livré par des membres de Combat, le mouvement d'Henri Frenay, auquel appartenait aussi Hardy et son ami Pierre de Bénouville, parce qu'ils le jugeaient trop proche des communistes. Introduit à cette affaire par une amie de Moulin, Antoinette Sachs, et guidé dans son dédale par un autre membre de Combat, Claude Bourdet, Jacques Gelin a d'abord enquêté en journaliste dans les coulisses du procès Barbie, en 1986 et 1987. Puis il a rencontré tous les acteurs, nombreux à l'époque à être encore en vie. Enfin, il a découvert de nouveaux témoins et des documents inédits. Au terme de ce travail étalé sur plus de vingt ans, il apporte des réponses concluantes sur la culpabilité de Hardy et ses mobiles possibles. Moulin était soupçonné d'être un "cryptocommuniste", voire un agent soviétique, par certains résistants, qui redoutaient une prise de pouvoir des "rouges" à l'occasion du débarquement allié, jugé imminent au printemps de 1943. Les opérations d'intoxication mises en place par les Alliés et leurs relais pour couvrir leurs opérations en Sicile et en Corse avaient convaincu ces résistants de la réalité du débarquement en métropole. Le sacrifice de Moulin a-t-il été la conséquence ultime de cette conjonction? Telle est la grave question que pose l'ouvrage."--P. [4] of cover.
Subjects:
ISBN:
9782070139439
2070139433

powered by Blacklight
© Stanford University. Stanford, California 94305. (650) 725-1064. Terms of Use | Copyright Complaints | Opt Out of Analytics
jump to top