Search results

454,194 results

View results as:
Number of results to display per page
Book
174 p. : ill. (some col.) ; 24 cm
"Au début de la Grande Guerre, la nation devient une valeur supérieure aux classes sociales comme aux religions. Partout, le curé, le pasteur, le rabbin et l'iman des colonies bénissent ensemble les troupes mobilisées. Tant et si bien que la guerre va opposer les juifs des deux camps. Patriotes en chacun des pays belligérants, ils n'expriment pas de pensée propre sur la guerre. Ils ne se distinguent que dans les pays où ils subissent des persécutions. Néanmoins, l'antisémitisme que les unions sacrées avaient relégué au second plan revient rapidement tandis qu'en Russie, et surtout en Ukraine, la guerre civile qui annonce la révolution d'Octobre 1917 s'accompagne de pogroms. En Allemagne et dans la petite Autriche réduite à elle-même, la défaite et les convulsions qui en découlent préparent directement le nazisme. Le Parlement allemand réuni à Weimar proclame la République et celui de Vienne fait le même choix. Dans les deux nations germaniques, les juifs placent leurs espoirs en ces nouveaux régimes fondés sur la démocratie. Ils accèdent à des responsabilités politiques. Il s'en trouve, aussi, à la tête des mouvements révolutionnaires qui tentent d'établir une jonction entre la révolution russe, la révolution allemande et les insurrections qui éclatent dans l'Empire austro-hongrois. Les conséquences seront tragiques. Radicalisés par la défaite, des officiers et sous officiers forment des Corps Francs. Ils enlèvent et assassinent Rosa Luxemburg à Berlin et se chargent à Munich de liquider Kurt Eisner, président d'une éphémère République des Soviets de Bavière. Ces Corps Francs, tolérés par les dirigeants sociaux démocrates et libéraux de la République de Weimar préfigurent l'avenir. On y trouve le capitaine Rhiim, fondateur du parti nazi, Rudolf Hess, Reinard Heydrich et Martin Borman."--P. [4] of cover.
"Au début de la Grande Guerre, la nation devient une valeur supérieure aux classes sociales comme aux religions. Partout, le curé, le pasteur, le rabbin et l'iman des colonies bénissent ensemble les troupes mobilisées. Tant et si bien que la guerre va opposer les juifs des deux camps. Patriotes en chacun des pays belligérants, ils n'expriment pas de pensée propre sur la guerre. Ils ne se distinguent que dans les pays où ils subissent des persécutions. Néanmoins, l'antisémitisme que les unions sacrées avaient relégué au second plan revient rapidement tandis qu'en Russie, et surtout en Ukraine, la guerre civile qui annonce la révolution d'Octobre 1917 s'accompagne de pogroms. En Allemagne et dans la petite Autriche réduite à elle-même, la défaite et les convulsions qui en découlent préparent directement le nazisme. Le Parlement allemand réuni à Weimar proclame la République et celui de Vienne fait le même choix. Dans les deux nations germaniques, les juifs placent leurs espoirs en ces nouveaux régimes fondés sur la démocratie. Ils accèdent à des responsabilités politiques. Il s'en trouve, aussi, à la tête des mouvements révolutionnaires qui tentent d'établir une jonction entre la révolution russe, la révolution allemande et les insurrections qui éclatent dans l'Empire austro-hongrois. Les conséquences seront tragiques. Radicalisés par la défaite, des officiers et sous officiers forment des Corps Francs. Ils enlèvent et assassinent Rosa Luxemburg à Berlin et se chargent à Munich de liquider Kurt Eisner, président d'une éphémère République des Soviets de Bavière. Ces Corps Francs, tolérés par les dirigeants sociaux démocrates et libéraux de la République de Weimar préfigurent l'avenir. On y trouve le capitaine Rhiim, fondateur du parti nazi, Rudolf Hess, Reinard Heydrich et Martin Borman."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
D639 .J4 S55 2015 Unavailable At bindery Request
Book
215 p. ; 22 cm.
"L'âme à l'envers ou l'amour perdu d'un photographe beaucoup trop littéraire pour voir les choses et les êtres comme ils sont, à moins qu'il ne soit trop impressionné par la rencontre au temps de sa jeunesse avec Stanislas Rodanski Stan le poète aimé, approché de si près, pour jamais. Une histoire d'amour dont la tristesse se perd entre Paris et les ruelles de Lyon, face aux images de la vie, du passé, celles de son attachement pour Elma bel et bien partie avec un autre et qui pourtant ne cesse de revenir par le biais des messages pixélisés sur un petit écran noyé de larmes. Dans la ville aux deux fleuves, le photographe amoureux renoue les liens de sa jeunesse perdue, se confronte à l'envers du désir dans des boîtes SM où vibre encore au contact des corps, au souvenir des mains tendues et des mots insensés l'âme des amants tourmentés. Un roman d'amour comme un voyage dans l'histoire d'Elma pour enfin repartir le regard en maraude, et sans plus de larmes, vers une autre vie."--P. [4] of cover.
"L'âme à l'envers ou l'amour perdu d'un photographe beaucoup trop littéraire pour voir les choses et les êtres comme ils sont, à moins qu'il ne soit trop impressionné par la rencontre au temps de sa jeunesse avec Stanislas Rodanski Stan le poète aimé, approché de si près, pour jamais. Une histoire d'amour dont la tristesse se perd entre Paris et les ruelles de Lyon, face aux images de la vie, du passé, celles de son attachement pour Elma bel et bien partie avec un autre et qui pourtant ne cesse de revenir par le biais des messages pixélisés sur un petit écran noyé de larmes. Dans la ville aux deux fleuves, le photographe amoureux renoue les liens de sa jeunesse perdue, se confronte à l'envers du désir dans des boîtes SM où vibre encore au contact des corps, au souvenir des mains tendues et des mots insensés l'âme des amants tourmentés. Un roman d'amour comme un voyage dans l'histoire d'Elma pour enfin repartir le regard en maraude, et sans plus de larmes, vers une autre vie."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2664 .U6778 A81 2015 Unavailable On order Request

3. Amours : roman [2015]

Book
276 p. ; 19 cm.
"Amours. Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d'une maison bourgeoise, dans un bourg cossu du Cher, pour laisser s'épanouir le sentiment amoureux le plus pur et le plus inattendu. Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant. Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un notaire, à prendre en mains sa destinée. Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l'héritier Boisvaillant tant espéré. Comme elle l'a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s'apprête à enfouir le secret de famille. Mais Victoire n'a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit dans le couffin glissé sous le piano dont elle martèle inlassablement les touches. Céleste, mue par son instinct, décide de porter secours à l'enfant à qui elle a donné le jour. Quand une nuit Victoire s'éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre sous les combles... Les barrières sociales et les convenances explosent alors, laissant la place à la ferveur d'un sentiment qui balayera tout."--P. [4] of cover.
"Amours. Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d'une maison bourgeoise, dans un bourg cossu du Cher, pour laisser s'épanouir le sentiment amoureux le plus pur et le plus inattendu. Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant. Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un notaire, à prendre en mains sa destinée. Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l'héritier Boisvaillant tant espéré. Comme elle l'a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s'apprête à enfouir le secret de famille. Mais Victoire n'a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit dans le couffin glissé sous le piano dont elle martèle inlassablement les touches. Céleste, mue par son instinct, décide de porter secours à l'enfant à qui elle a donné le jour. Quand une nuit Victoire s'éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre sous les combles... Les barrières sociales et les convenances explosent alors, laissant la place à la ferveur d'un sentiment qui balayera tout."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2718 .E24 A666 2015 Unavailable On order Request
Book
201 p. ; 21 cm.
"La traque des étudiants se poursuivait boulevard Saint-Germain et rue Saint-Jacques. Des groupes de jeunes, garçons et filles mélangés, se battaient à mains nues contre les matraques des policiers, d'autres lançaient différents objets ramassés sur les trottoirs. Parfois, des fumées m'empêchaient de distinguer qui attaquait qui. Nous apprendrions plus tard qu'il s'agissait de gaz lacrymogènes. Le téléphone sonna. C'était Jean-Luc, très inquiet, qui craignait que je n'aie pas eu le temps de regagner notre appartement. "Écoute Europe numéro 1, ça barde au Quartier latin !" Nous étions le 3 mai 1968."--P. [4] of cover.
"La traque des étudiants se poursuivait boulevard Saint-Germain et rue Saint-Jacques. Des groupes de jeunes, garçons et filles mélangés, se battaient à mains nues contre les matraques des policiers, d'autres lançaient différents objets ramassés sur les trottoirs. Parfois, des fumées m'empêchaient de distinguer qui attaquait qui. Nous apprendrions plus tard qu'il s'agissait de gaz lacrymogènes. Le téléphone sonna. C'était Jean-Luc, très inquiet, qui craignait que je n'aie pas eu le temps de regagner notre appartement. "Écoute Europe numéro 1, ça barde au Quartier latin !" Nous étions le 3 mai 1968."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2683 .I2 A63 2015 Unavailable On order Request

5. Barcelona : roman [2015]

Book
478 p. ; 21 cm.
"Une théorie prétend qu'il suffit de six poignées de main pour relier une personne à une autre, où qu'elles soient dans le monde. Appliquant cette théorie au roman, Grégoire Polet représente Barcelone à travers une vingtaine de personnages, dont les destins se croisent, se tressent, se perdent et se retrouvent. De 2008 à 2012, alors que les Espagnols s'enlisent dans la crise économique, que les indignés se lèvent et que l'indépendantisme commence sa grande remontée, nous suivons la vie privée des personnages, leurs points de vue, leurs soucis et leurs aventures, leurs ambitions, leurs croyances, bien souvent contradictoires. Au centre de cet écheveau d'intrigues, Barcelone en majesté : son architecture, son histoire, son fonctionnement politique, ses atmosphères. Dans la veine de Madrid ne dort pas et de Leurs vies éclatantes, une veine à la fois lyrique et précise, étincelante de vie, Grégoire Polet déploie son art du récit et des dialogues pour rendre à Barcelone toute la joie et la passion qu'elle lui inspire."--P. [4] of cover.
"Une théorie prétend qu'il suffit de six poignées de main pour relier une personne à une autre, où qu'elles soient dans le monde. Appliquant cette théorie au roman, Grégoire Polet représente Barcelone à travers une vingtaine de personnages, dont les destins se croisent, se tressent, se perdent et se retrouvent. De 2008 à 2012, alors que les Espagnols s'enlisent dans la crise économique, que les indignés se lèvent et que l'indépendantisme commence sa grande remontée, nous suivons la vie privée des personnages, leurs points de vue, leurs soucis et leurs aventures, leurs ambitions, leurs croyances, bien souvent contradictoires. Au centre de cet écheveau d'intrigues, Barcelone en majesté : son architecture, son histoire, son fonctionnement politique, ses atmosphères. Dans la veine de Madrid ne dort pas et de Leurs vies éclatantes, une veine à la fois lyrique et précise, étincelante de vie, Grégoire Polet déploie son art du récit et des dialogues pour rendre à Barcelone toute la joie et la passion qu'elle lui inspire."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2716 .O44 B37 2015 Unavailable On order Request

6. Berlinoise : roman [2015]

Book
171 p. ; 22 cm.
"30 décembre 1989. Stan et Pascal arrivent à Berlin pour y passer le réveillon. Au pied du mur, que Berlinois et visiteurs sont occupés à détruire dans la liesse générale, ils rencontrent une fille à la peau brune et aux yeux vairons, Maya, qui subjugue immédiatement Stan. Déjà installés tous deux dans des vies grises malgré leur âge, Stan et Pascal sont conquis par la ferveur d'un peuple vivant une formidable réconciliation nationale. Ils décident de rester dans cette ville où tout paraît possible. Texte solaire et sensuel, Berlinoise est un hymne au désordre, à la poésie des corps, à l'ardeur et à la candeur, dans lequel Maya la femme et Berlin la ville sont comme deux incarnations jumelles de l'utopie. Porté par un air de blues qui raconterait l'apprentissage de la désillusion, ce roman d'une éducation politique et sentimentale compose tout à la fois une déclaration d'amour et une lettre d'adieu à la folle jeunesse."--P. [4] of cover.
"30 décembre 1989. Stan et Pascal arrivent à Berlin pour y passer le réveillon. Au pied du mur, que Berlinois et visiteurs sont occupés à détruire dans la liesse générale, ils rencontrent une fille à la peau brune et aux yeux vairons, Maya, qui subjugue immédiatement Stan. Déjà installés tous deux dans des vies grises malgré leur âge, Stan et Pascal sont conquis par la ferveur d'un peuple vivant une formidable réconciliation nationale. Ils décident de rester dans cette ville où tout paraît possible. Texte solaire et sensuel, Berlinoise est un hymne au désordre, à la poésie des corps, à l'ardeur et à la candeur, dans lequel Maya la femme et Berlin la ville sont comme deux incarnations jumelles de l'utopie. Porté par un air de blues qui raconterait l'apprentissage de la désillusion, ce roman d'une éducation politique et sentimentale compose tout à la fois une déclaration d'amour et une lettre d'adieu à la folle jeunesse."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ3989.3 .N76 B47 2015 Unavailable On order Request
Book
181 p. ; 22 cm.
"L'histoire nous apprend que Hendrickje Stoffels (1626-1663), entrée au service de Rembrandt après la mort de Saskia et l'internement de Geertjhe, devint la maîtresse du peintre. Elle fut sa dernière compagne, son modèle de prédilection et la nourrice de son fils Titus. Tous les biographes la présentent comme une femme entièrement dévouée à son maitre dont elle fut le principal soutien dans les années noires qui suivirent sa faillite et la liquidation de ses biens. Dans ce livre, le narrateur, qui est tout sauf un historien, s'applique à composer l'image mythique du couple d'amants impliqués ensemble dans la création de l'oeuvre comme dans celle de leur vie. Le lien qui les unit s'enracine, d'essentielle façon, dans la part la plus obscure de leur être, dans cette ombre dont Rembrandt déploie la matière en ses toiles, et qui sans cesse enfante la seule lumière nécessaire - expansive, chaleureuse, mystérieuse, pure révélation de l'intériorité."--P. [4] of cover.
"L'histoire nous apprend que Hendrickje Stoffels (1626-1663), entrée au service de Rembrandt après la mort de Saskia et l'internement de Geertjhe, devint la maîtresse du peintre. Elle fut sa dernière compagne, son modèle de prédilection et la nourrice de son fils Titus. Tous les biographes la présentent comme une femme entièrement dévouée à son maitre dont elle fut le principal soutien dans les années noires qui suivirent sa faillite et la liquidation de ses biens. Dans ce livre, le narrateur, qui est tout sauf un historien, s'applique à composer l'image mythique du couple d'amants impliqués ensemble dans la création de l'oeuvre comme dans celle de leur vie. Le lien qui les unit s'enracine, d'essentielle façon, dans la part la plus obscure de leur être, dans cette ombre dont Rembrandt déploie la matière en ses toiles, et qui sans cesse enfante la seule lumière nécessaire - expansive, chaleureuse, mystérieuse, pure révélation de l'intériorité."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2672 .O788 B47 2015 Unavailable On order Request

8. Clockwork orange [1993]

Video
1 videodisc (136 min.) : sound, color ; 4 3/4 in. Sound: digital; optical; surround. Video: NTSC. Digital: video file; DVD video; all regions.
Futuristic play about a young hoodlum who is imprisoned for rape and thereupon "conditioned" against violence and sex. With his free will gone, all his former victims have a chance for retaliation after his release.
Futuristic play about a young hoodlum who is imprisoned for rape and thereupon "conditioned" against violence and sex. With his free will gone, all his former victims have a chance for retaliation after his release.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Media & Microtext Center (Lower level) Find it
ZDVD 34396 Unknown

9. Le consul : roman [2015]

Book
177 p. ; 21 cm.
"En juin 1940, en pleine débâcle, Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, sauva la vie de milliers de personnes en désobéissant à son gouvernement. Entre trente mille et cinquante mille réfugiés de toutes nationalités et religions bénéficièrent d'un visa signé de sa main qui leur permit de fuir la menace nazie. Plus de dix mille juifs échappèrent à une mort certaine dans les camps. Relevé de ses fonctions, exilé dans son propre pays, oublié de tous, Aristides de Sousa Mendes paya jusqu'à la fin de sa vie le prix fort pour ses actes de courage. Salim Bachi retrace, dans ce roman en forme de confession, le destin exceptionnel d'un homme mystérieux et tourmenté, croyant épris de liberté et père de quatorze enfants que l'amour d'une femme et de l'humanité vont transfigurer."--P. [4] of cover.
"En juin 1940, en pleine débâcle, Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, sauva la vie de milliers de personnes en désobéissant à son gouvernement. Entre trente mille et cinquante mille réfugiés de toutes nationalités et religions bénéficièrent d'un visa signé de sa main qui leur permit de fuir la menace nazie. Plus de dix mille juifs échappèrent à une mort certaine dans les camps. Relevé de ses fonctions, exilé dans son propre pays, oublié de tous, Aristides de Sousa Mendes paya jusqu'à la fin de sa vie le prix fort pour ses actes de courage. Salim Bachi retrace, dans ce roman en forme de confession, le destin exceptionnel d'un homme mystérieux et tourmenté, croyant épris de liberté et père de quatorze enfants que l'amour d'une femme et de l'humanité vont transfigurer."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2702 .A24 C66 2015 Unavailable On order Request
Book
236 p. ; 21 cm.
"Une farandole silencieuse au clair de lune accueille Fennella pour son arrivée à Wannock Manor, cette vaste demeure aristocratique où elle débutera dès le lendemain matin, à six heures, comme domestique. Pendant ce temps, Jeanette pleure rageusement sur le cadavre d'une mouche dans une suite du Grand Hôtel de Brighton, où elle est femme de chambre. Deux scènes de la vie quotidienne, en Angleterre, en 1947. Deux existences que tout semble séparer, dans ce pays où les différences de classe sont encore un obstacle infranchissable entre les êtres. Fennella a perdu la parole à la suite d'un traumatisme. Jeanette est une jeune veuve de guerre qui a perdu tout espoir dans la vie. Une lettre mal adressée et une passion commune pour l'opéra vont provoquer leur rencontre et bouleverser leurs destins. Le cheminement intérieur de deux femmes en quête d'absolu et d'émancipation, c'est ce que raconte ce roman sombre comme le monde dans lequel elles semblent enfermées, et lumineux comme l'amour qui les pousse à s'en libérer."--P. [4] of cover.
"Une farandole silencieuse au clair de lune accueille Fennella pour son arrivée à Wannock Manor, cette vaste demeure aristocratique où elle débutera dès le lendemain matin, à six heures, comme domestique. Pendant ce temps, Jeanette pleure rageusement sur le cadavre d'une mouche dans une suite du Grand Hôtel de Brighton, où elle est femme de chambre. Deux scènes de la vie quotidienne, en Angleterre, en 1947. Deux existences que tout semble séparer, dans ce pays où les différences de classe sont encore un obstacle infranchissable entre les êtres. Fennella a perdu la parole à la suite d'un traumatisme. Jeanette est une jeune veuve de guerre qui a perdu tout espoir dans la vie. Une lettre mal adressée et une passion commune pour l'opéra vont provoquer leur rencontre et bouleverser leurs destins. Le cheminement intérieur de deux femmes en quête d'absolu et d'émancipation, c'est ce que raconte ce roman sombre comme le monde dans lequel elles semblent enfermées, et lumineux comme l'amour qui les pousse à s'en libérer."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2703 .H49 D36 2015 Unavailable On order Request
Book
249 p. ; 22 cm.
  • Portail Léogâne -- La maison Kénol -- Chez Fessou -- Le Vieux Testament -- La nuit de Pestel -- Et la terre -- La montagne morte -- Réplique -- Première nuit blanche -- Lucine et Saul -- Le pays dans les yeux -- Le cadeau de Valentine -- La chaise à bascule -- Dame Petite.
"En ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu'elle ne partira plus, qu'elle est revenue construire ici l'avenir qui l'attendait. Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d'un groupe d'amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne l'envie d'aimer et d'accomplir sa vie. Mais, le lendemain, la terre qui tremble redistribue les cartes de toute existence... Pour rendre hommage à Haïti, l'île des hommes libres, Danser les ombres tisse un lien entre le passé et l'instant, les ombres et les vivants, les corps et les âmes. D'une plume tendre et fervente, Laurent Gaudé trace au milieu des décombres une cartographie de la fraternité, qui seule peut sauver les hommes de la peur et les morts de l'oubli."--P. [4] of cover.
  • Portail Léogâne -- La maison Kénol -- Chez Fessou -- Le Vieux Testament -- La nuit de Pestel -- Et la terre -- La montagne morte -- Réplique -- Première nuit blanche -- Lucine et Saul -- Le pays dans les yeux -- Le cadeau de Valentine -- La chaise à bascule -- Dame Petite.
"En ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu'elle ne partira plus, qu'elle est revenue construire ici l'avenir qui l'attendait. Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d'un groupe d'amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne l'envie d'aimer et d'accomplir sa vie. Mais, le lendemain, la terre qui tremble redistribue les cartes de toute existence... Pour rendre hommage à Haïti, l'île des hommes libres, Danser les ombres tisse un lien entre le passé et l'instant, les ombres et les vivants, les corps et les âmes. D'une plume tendre et fervente, Laurent Gaudé trace au milieu des décombres une cartographie de la fraternité, qui seule peut sauver les hommes de la peur et les morts de l'oubli."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2667 .A873 D36 2015 Unavailable On order Request
Book
375 p. ; 24 cm.
"1870. Alors que le Second Empire meurt à Sedan, Villelongue, hameau d'une vallée reculée du Rouergue, vit un événement étrange avec l'accouchement d'une femme que nul, pas même son mari, ne savait enceinte. Rejetée par sa mère, l'enfant est baptisée Marie par sa grand-mère, Céleste Bonal, qui décide contre toute raison de la garder en vie. Il faudra de fait l'obstination de tous les villageois pour sauver l'enfant chétive d'un terrible hiver, le plus froid de mémoire d'homme. De cette histoire qui commence comme un conte, avec ses mauvaises fées et ses âmes charitables, Roger Béteille tire une magnifique saga qui nous emporte dans le pas des migrants, fuyant des campagnes ravagées par la maladie de l'encre et le phylloxéra, les uns pour les villes où ils s'emploient aux plus dures besognes, les autres au-delà de l'Atlantique vers des pays à inventer. À la même époque, dans le Ségala aveyronnais où est née Marie, des paysans conquérants défrichent des terres nouvelles qui, amendées de chaux, seront leur eldorado. Dans ces grands espaces, en France et autour de Pigüé en Argentine, Roger Béteille fait vivre une splendide héroïne, farouchement indépendante et moderne, grandie dans l'amour d'une paysanne qui rêvait pour elle l'instruction, la liberté, la dignité, en un siècle peu clément avec les femmes. Le destin de Marie, l'enfant miraculée, se dessinera parmi les défricheurs de nouveaux mondes où naîtront et mûriront ses passions."--P. [4] of cover.
"1870. Alors que le Second Empire meurt à Sedan, Villelongue, hameau d'une vallée reculée du Rouergue, vit un événement étrange avec l'accouchement d'une femme que nul, pas même son mari, ne savait enceinte. Rejetée par sa mère, l'enfant est baptisée Marie par sa grand-mère, Céleste Bonal, qui décide contre toute raison de la garder en vie. Il faudra de fait l'obstination de tous les villageois pour sauver l'enfant chétive d'un terrible hiver, le plus froid de mémoire d'homme. De cette histoire qui commence comme un conte, avec ses mauvaises fées et ses âmes charitables, Roger Béteille tire une magnifique saga qui nous emporte dans le pas des migrants, fuyant des campagnes ravagées par la maladie de l'encre et le phylloxéra, les uns pour les villes où ils s'emploient aux plus dures besognes, les autres au-delà de l'Atlantique vers des pays à inventer. À la même époque, dans le Ségala aveyronnais où est née Marie, des paysans conquérants défrichent des terres nouvelles qui, amendées de chaux, seront leur eldorado. Dans ces grands espaces, en France et autour de Pigüé en Argentine, Roger Béteille fait vivre une splendide héroïne, farouchement indépendante et moderne, grandie dans l'amour d'une paysanne qui rêvait pour elle l'instruction, la liberté, la dignité, en un siècle peu clément avec les femmes. Le destin de Marie, l'enfant miraculée, se dessinera parmi les défricheurs de nouveaux mondes où naîtront et mûriront ses passions."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2662 .E8636 D44 2015 Unavailable On order Request
Book
409 p. ; 24 cm.
"Si l'Europe est désormais une réalité incontournable, elle reste malheureusement trop souvent appréhendée à travers ses institutions, qu'il s'agisse de celles de l'Union européenne (Commission européenne, Parlement européen, Cour de Justice de l'UE, Banque centrale européenne...) ou de celles du Conseil de l'Europe (Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe Cour européenne des droits de l'homme...). L'originalité de ce dictionnaire est de donner à voir l'Europe à travers ses acteurs, ceux qui travaillent au sein de ses institutions ou en constantes relations avec elles, ceux qui sont les destinataires des actions européennes, ceux au nom de qui des réformes sont menées, ceux qui promeuvent l'Europ ou encore ceux qui la combattent. Pour ce faire, il adopte une perspective large, interdisciplinaire, tenant ensemble ce qui est classiquement séparé, l'Union européenne et le Conseil de l'Europe. Ce dictionnaire réunit les meilleurs spécialistes sur chacune des entrées du dictionnaire qui livre un état des connaissances et des questionnements les plus actuels sur les acteurs de l'Europe. 11 s'adresse aux étudiants, enseignants et chercheurs intéressés par l'Europe qui trouveront avec ce dictionnaire un précieux outil de référence et de réflexion pour apprendre sur l'Europe et sortir des routines de pensée sur cet objet. Il s'adresse aussi aux "professionnels de l'Europe" qui trouveront un ouvrage indispensable à la compréhension de leur environnement européen et plus largement à tout lecteur soucieux de comprendre l'Europe à travers ses acteurs."--P. [4] of cover.
"Si l'Europe est désormais une réalité incontournable, elle reste malheureusement trop souvent appréhendée à travers ses institutions, qu'il s'agisse de celles de l'Union européenne (Commission européenne, Parlement européen, Cour de Justice de l'UE, Banque centrale européenne...) ou de celles du Conseil de l'Europe (Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe Cour européenne des droits de l'homme...). L'originalité de ce dictionnaire est de donner à voir l'Europe à travers ses acteurs, ceux qui travaillent au sein de ses institutions ou en constantes relations avec elles, ceux qui sont les destinataires des actions européennes, ceux au nom de qui des réformes sont menées, ceux qui promeuvent l'Europ ou encore ceux qui la combattent. Pour ce faire, il adopte une perspective large, interdisciplinaire, tenant ensemble ce qui est classiquement séparé, l'Union européenne et le Conseil de l'Europe. Ce dictionnaire réunit les meilleurs spécialistes sur chacune des entrées du dictionnaire qui livre un état des connaissances et des questionnements les plus actuels sur les acteurs de l'Europe. 11 s'adresse aux étudiants, enseignants et chercheurs intéressés par l'Europe qui trouveront avec ce dictionnaire un précieux outil de référence et de réflexion pour apprendre sur l'Europe et sortir des routines de pensée sur cet objet. Il s'adresse aussi aux "professionnels de l'Europe" qui trouveront un ouvrage indispensable à la compréhension de leur environnement européen et plus largement à tout lecteur soucieux de comprendre l'Europe à travers ses acteurs."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
JN30 .D4887 2015 Unavailable On order Request

14. Dis-moi oui : roman [2015]

Book
322 p. ; 21 cm.
""Ça commence par un interdit. L'une de ces choses que l'on ne veut jamais raconter, parce que l'on a honte. Honte d'avoir trompé, fait souffrir à ce point la personne aimée. Honte de s'être égarée, d'avoir été naïve, perdue au point de penser en finir. On peut mourir d'être toujours en vie. C'est ce qui m'est arrivé." En amour, une seconde chance est-elle possible ? Après avoir trompé sa compagne, une femme s'interroge. Entre Paris, Montréal et Las Vegas, elle va tout mettre en oeuvre pour trouver la réponse."--P. [4] of cover.
""Ça commence par un interdit. L'une de ces choses que l'on ne veut jamais raconter, parce que l'on a honte. Honte d'avoir trompé, fait souffrir à ce point la personne aimée. Honte de s'être égarée, d'avoir été naïve, perdue au point de penser en finir. On peut mourir d'être toujours en vie. C'est ce qui m'est arrivé." En amour, une seconde chance est-elle possible ? Après avoir trompé sa compagne, une femme s'interroge. Entre Paris, Montréal et Las Vegas, elle va tout mettre en oeuvre pour trouver la réponse."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2671 .E6935 D57 2015 Unavailable On order Request
Book
253 p. ; 22 cm.
  • Préambule / Philippe Estèbe, Nathalie Leroux -- Introduction. La politique de la ville ou les infortunes de l'égalité républicaine / Thomas Kirszbaum -- La banlieue aux marges de la ville, au coeur de la question sociale -- Les métamorphoses de l'habitat populaire : la genèse des grands ensembles, Danièle Voldman -- De la normalisation des grands ensembles à la constitution d'une politique spécifique: genèse de la politique de la ville, Thibault Tellier -- La tolérance s'arrête au seuil. Traitements spécifiques et pratiques ségrégatives du logement des immigrés (1950-1970), Fatiha Belmessous -- Des "métallos" de l'entre-deux-guerres aux "jeunes des cités", Éric Marlière -- Le passage au politique, une voie sans issue ? Les jeunes issus de l'immigration et la gauche dans les années 1980, Adèle Momméja -- Contre la crise des banlieues, on a tout essayé ! -- Démocratiser la gestion des quartiers populaires. Le pari de la Commission nationale pour le développement social des quartiers, entretien avec Dominique Figeat -- La politique de la ville à la bonne échelle ? L'introuvable solidarité d'agglomération, Philippe Estèbe -- "Casser le ghetto, chasser les pauvres" ? Les effets paradoxaux de la rénovation urbaine, Christine Lelévrier 130 La petite fabrique de la ville. Maillage politique de la participation à Saint-Denis, Élise Roche -- La "nouvelle" politique de la ville au prisme des évaluations du passé, Renaud Epstein -- Variations européennes -- Entre État et marché : une brève histoire de la régénération urbaine en Angleterre, Stephen Hall -- L'empowerment entre contre-pouvoir et justification du retrait de l'État: de London Citizen à la Big Society, Hélène Balazard -- Une politique de la ville sans l'État: le programme Soziale Stadt en Allemagne, Maurice Blanc -- Gérer la diversité par la politique urbaine: la voie allemande, Florian Weber -- La politique de la ville après le multiculturalisme: les Pays-Bas, Gideon Bolt, Anouk Tersteeg, Ronald van Kempen -- Postface. La politique de la ville : effets et... méfaits ?, Agnès Villechaise.
"Parler de la "crise" des banlieues suggère que nous ferions face à un problème provisoire dont il serait possible de venir à bout par un traitement adapté. Pourtant la leçon des historiens est claire : les banlieues sont depuis toujours aux marges de la ville, mais au coeur d'une question sociale, urbaine et politique en perpétuelle recomposition. Ce livre mêle des réflexions de jeunes chercheurs novateurs et de personnalités incontournables sur la question des banlieues. Dans une perspective à la fois historique et comparative avec d'autres pays européens, il essaie de faire évoluer un débat bloqué depuis trop longtemps. Car la croyance française d'une crise passagère alimente une constante désillusion sur l'efficacité de la politique de la ville."--P. [4] of cover.
  • Préambule / Philippe Estèbe, Nathalie Leroux -- Introduction. La politique de la ville ou les infortunes de l'égalité républicaine / Thomas Kirszbaum -- La banlieue aux marges de la ville, au coeur de la question sociale -- Les métamorphoses de l'habitat populaire : la genèse des grands ensembles, Danièle Voldman -- De la normalisation des grands ensembles à la constitution d'une politique spécifique: genèse de la politique de la ville, Thibault Tellier -- La tolérance s'arrête au seuil. Traitements spécifiques et pratiques ségrégatives du logement des immigrés (1950-1970), Fatiha Belmessous -- Des "métallos" de l'entre-deux-guerres aux "jeunes des cités", Éric Marlière -- Le passage au politique, une voie sans issue ? Les jeunes issus de l'immigration et la gauche dans les années 1980, Adèle Momméja -- Contre la crise des banlieues, on a tout essayé ! -- Démocratiser la gestion des quartiers populaires. Le pari de la Commission nationale pour le développement social des quartiers, entretien avec Dominique Figeat -- La politique de la ville à la bonne échelle ? L'introuvable solidarité d'agglomération, Philippe Estèbe -- "Casser le ghetto, chasser les pauvres" ? Les effets paradoxaux de la rénovation urbaine, Christine Lelévrier 130 La petite fabrique de la ville. Maillage politique de la participation à Saint-Denis, Élise Roche -- La "nouvelle" politique de la ville au prisme des évaluations du passé, Renaud Epstein -- Variations européennes -- Entre État et marché : une brève histoire de la régénération urbaine en Angleterre, Stephen Hall -- L'empowerment entre contre-pouvoir et justification du retrait de l'État: de London Citizen à la Big Society, Hélène Balazard -- Une politique de la ville sans l'État: le programme Soziale Stadt en Allemagne, Maurice Blanc -- Gérer la diversité par la politique urbaine: la voie allemande, Florian Weber -- La politique de la ville après le multiculturalisme: les Pays-Bas, Gideon Bolt, Anouk Tersteeg, Ronald van Kempen -- Postface. La politique de la ville : effets et... méfaits ?, Agnès Villechaise.
"Parler de la "crise" des banlieues suggère que nous ferions face à un problème provisoire dont il serait possible de venir à bout par un traitement adapté. Pourtant la leçon des historiens est claire : les banlieues sont depuis toujours aux marges de la ville, mais au coeur d'une question sociale, urbaine et politique en perpétuelle recomposition. Ce livre mêle des réflexions de jeunes chercheurs novateurs et de personnalités incontournables sur la question des banlieues. Dans une perspective à la fois historique et comparative avec d'autres pays européens, il essaie de faire évoluer un débat bloqué depuis trop longtemps. Car la croyance française d'une crise passagère alimente une constante désillusion sur l'efficacité de la politique de la ville."--P. [4] of cover.
SAL1&2 (on-campus shelving)
Status of items at SAL1&2 (on-campus shelving)
SAL1&2 (on-campus shelving) Status
Stacks Request
HT352 .F8 E6 2015 Unavailable On order
Book
606 p. : ill. (some col.), col. maps ; 24 cm.
  • Introduction : Explorer les paysages culturels d'une rive à l'autre de la Méditerranée -- Des enfants d'Athéna aux enfants de Cadmos -- Le "travail culturel"au sein de la Phénicie hellénistique -- L'hellénisation en question -- Un terrain d'enquête particulier -- Paysages -- Espaces et temps -- Un détour par le Mexique et le Canada -- L'itinéraire -- La colonisation de l'imaginaire -- Dans les pas d'Alexandre en Phénicie : ta mémoire des vainqueurs, le silence des vaincus -- Le projet d'Alexandre et ses enjeux mémoriels -- La Phénicie : une longue histoire entre pragmatisme et aspiration à l'autonomie -- La conquête et ses récits -- Tyr, le fier rocher de Melqart, une nouvelle Troie ? -- La solidarité Tyr-Carthage et la lutte grecque contre l'altérité barbare -- Le dénouement et les leçons de l'histoire -- Observatoires et champs d'expérience : l'émergence de nouveaux paysages -- Arados et sa Pérée -- La Phénicie, entre lagides et séleucides -- Etat des lieux : le. Paysage physique et politique -- Le paysage religieux avant l'arrivée des grecs -- La nouvelle donne hellénistique -- Le sanctuaire de baitocécé -- L'apport de la numismatique -- Byblos, entre Égypte et Grèce -- Une cité-sanctuaire vouée au couple tutélaire -- Le consensus autour d'Alexandre -- Les multiples visages de la maîtresse de Byblos -- L'implantation et le rayonnement du culte d'adonis -- L'arrière-pays et son insertion dans le paysage religieux -- Les dieux de SidOn, "mère des Phéniciens, père des Thébains" -- Sidon, l'éternelle rivale de Tyr -- Sidon avant Alexandre -- Histoire et territoire -- Structure socio-politique et organisation du panthéon -- La conquête d'Alexandre -- Sidon et le monde grec -- Reconfigurations territoriales et institutionnelles -- Le sanctuaire de Bostan esh-Sheikh -- Latribune d'Eshmoun ou comment "entrer dans la danse" -- Kharayeb, un sanctuaire rural entre Sidon et Tyr -- La mer et le paysage cultuel Sidonien -- Eshmoun en Palestine ? -- L'inscription de diotimos, ou comment jouer avec les identités -- En guise de conclusion : excursion dans l'au-delà -- Tyr après la conquête : un paysage paradoxal -- La métropole soumise en quête d'autonomie -- Le roi est mort, vive le roi -- Melqart et Héraclès -- Tyr et les nouveaux réseaux cultuels -- Oumm el-Amed, un sanctuaire de frontière ? -- Un site rural aux confins du territoire tyrien -- Archéologie du paysage culturel et cultuel -- Milkashtart, un "avatar" de Melqart ? -- Le Dieu et son messager, ou l'évolution de la représentation du divin -- Recomposer les paysages : cohabitations, médiations, stratégies -- Parentés mythiques, diplomatie religieuse -- Le calumet de la paix -- Le fabuleux destin de la maison des Agénorides -- L'implantation en Phénicie de Leucothéa et de Mélicerte -- De l'Arcadie en Phénicie ? -- La diplomatie religieuse -- Stratégies iconographiques : représenter les dieux dans le middle ground phénicien -- Medium is the message -- L'art des cours et le "style international" -- De la cour aux arrière-pays : la culture figurative d'Oumm el-Amed -- Présences et absences divines : la question de l'aniconisme
  • Apollon et Héraclès à Tyr : l'interpretatio en question -- Quelques considérations numismatiques -- Les prolongements diasporiques -- Athènes et "ses" Phéniciens -- Nouveaux regards sur la cité et ses associations -- Sidon -Athènes : un axe privilégié -- Une aphrodite chypro-phénicienne s'installe au Piree -- Quand les phéniciens squattent le sanctuaire de Poséidon au phalère -- La communauté des sidoniens du Pirée regroupée autour de son baal -- Parva sedapta -- Antipatros l'ascalonite face au lion -- "Les parlers et les rythmes de tous les hommes" : le carrefour délien -- Les phéniciens à Délos -- Les Héracléistes de Tyr -- Les Poséidoniastes de Berytos -- Les interactions entre cultes phéniciens et cultes déliens -- Quelle koinè cultuelle ? Le cas d'astarté -- Outils et stratégies d'un polythéisme multiculturel -- Conclusions "More is different" : ta Phénicie hellénistique et ses paysages émergents.
"En écho à Nicole Loraux qui, en 1984, dans Les enfants d'Athéna, lisait "en historien les mythes dans leur ancrage civique", les enracinant, tel l'olivier don d'Athéna, dans le paysage de la cité, Corinne Bonnet explore, avec Les enfants de Cadmos, le paysage religieux de la Phénicie tel qu'il se redessine de la conquête d'Alexandre à l'aube de la domination romaine. Entre appropriation territoriale et tissage de réseaux de parenté, entre mobilité et intégration, entre hégémonie et ruses culturelles, la Phénicie hellénistique se complexifie bien plus que le concept d'"hellénisation" ne le donne à penser. Par l'analyse minutieuse des dossiers documentaires issus des cités phéniciennes - Arados, Byblos, Sidon et Tyr - et des milieux diasporiques - Athènes et Délos -, l'enquête poursuivie dans le sillage de ceux qui se revendiquent du prestigieux Cadmos recourt aux outils issus de l'anthropologie et de la sociologie. Elle fait émerger, pour l'interpréter, un middle ground caractérisé par diverses formes de négociation entre Grecs et Phéniciens. En dépit de la morsure de l'impérialisme grec, c'est une Phénicie en marche que l'on observe, nullement figée dans la nostalgie du passé ni arc-boutée sur un patrimoine identitaire menacé, une Phénicie ouverte depuis longtemps aux transactions et aux métissages. Les enfants de Cadmos entend suggérer que seule une approche résolument décloisonnée des études phéniciennes permettra aux sémitisants et aux hellénistes de dialoguer, aux historiens, aux anthropologues et aux sociologues de s'interpeller, aux spécialistes du Liban et de la Tunisie d'hier et d'aujourd'hui de se rencontrer."--P. [4] of cover.
  • Introduction : Explorer les paysages culturels d'une rive à l'autre de la Méditerranée -- Des enfants d'Athéna aux enfants de Cadmos -- Le "travail culturel"au sein de la Phénicie hellénistique -- L'hellénisation en question -- Un terrain d'enquête particulier -- Paysages -- Espaces et temps -- Un détour par le Mexique et le Canada -- L'itinéraire -- La colonisation de l'imaginaire -- Dans les pas d'Alexandre en Phénicie : ta mémoire des vainqueurs, le silence des vaincus -- Le projet d'Alexandre et ses enjeux mémoriels -- La Phénicie : une longue histoire entre pragmatisme et aspiration à l'autonomie -- La conquête et ses récits -- Tyr, le fier rocher de Melqart, une nouvelle Troie ? -- La solidarité Tyr-Carthage et la lutte grecque contre l'altérité barbare -- Le dénouement et les leçons de l'histoire -- Observatoires et champs d'expérience : l'émergence de nouveaux paysages -- Arados et sa Pérée -- La Phénicie, entre lagides et séleucides -- Etat des lieux : le. Paysage physique et politique -- Le paysage religieux avant l'arrivée des grecs -- La nouvelle donne hellénistique -- Le sanctuaire de baitocécé -- L'apport de la numismatique -- Byblos, entre Égypte et Grèce -- Une cité-sanctuaire vouée au couple tutélaire -- Le consensus autour d'Alexandre -- Les multiples visages de la maîtresse de Byblos -- L'implantation et le rayonnement du culte d'adonis -- L'arrière-pays et son insertion dans le paysage religieux -- Les dieux de SidOn, "mère des Phéniciens, père des Thébains" -- Sidon, l'éternelle rivale de Tyr -- Sidon avant Alexandre -- Histoire et territoire -- Structure socio-politique et organisation du panthéon -- La conquête d'Alexandre -- Sidon et le monde grec -- Reconfigurations territoriales et institutionnelles -- Le sanctuaire de Bostan esh-Sheikh -- Latribune d'Eshmoun ou comment "entrer dans la danse" -- Kharayeb, un sanctuaire rural entre Sidon et Tyr -- La mer et le paysage cultuel Sidonien -- Eshmoun en Palestine ? -- L'inscription de diotimos, ou comment jouer avec les identités -- En guise de conclusion : excursion dans l'au-delà -- Tyr après la conquête : un paysage paradoxal -- La métropole soumise en quête d'autonomie -- Le roi est mort, vive le roi -- Melqart et Héraclès -- Tyr et les nouveaux réseaux cultuels -- Oumm el-Amed, un sanctuaire de frontière ? -- Un site rural aux confins du territoire tyrien -- Archéologie du paysage culturel et cultuel -- Milkashtart, un "avatar" de Melqart ? -- Le Dieu et son messager, ou l'évolution de la représentation du divin -- Recomposer les paysages : cohabitations, médiations, stratégies -- Parentés mythiques, diplomatie religieuse -- Le calumet de la paix -- Le fabuleux destin de la maison des Agénorides -- L'implantation en Phénicie de Leucothéa et de Mélicerte -- De l'Arcadie en Phénicie ? -- La diplomatie religieuse -- Stratégies iconographiques : représenter les dieux dans le middle ground phénicien -- Medium is the message -- L'art des cours et le "style international" -- De la cour aux arrière-pays : la culture figurative d'Oumm el-Amed -- Présences et absences divines : la question de l'aniconisme
  • Apollon et Héraclès à Tyr : l'interpretatio en question -- Quelques considérations numismatiques -- Les prolongements diasporiques -- Athènes et "ses" Phéniciens -- Nouveaux regards sur la cité et ses associations -- Sidon -Athènes : un axe privilégié -- Une aphrodite chypro-phénicienne s'installe au Piree -- Quand les phéniciens squattent le sanctuaire de Poséidon au phalère -- La communauté des sidoniens du Pirée regroupée autour de son baal -- Parva sedapta -- Antipatros l'ascalonite face au lion -- "Les parlers et les rythmes de tous les hommes" : le carrefour délien -- Les phéniciens à Délos -- Les Héracléistes de Tyr -- Les Poséidoniastes de Berytos -- Les interactions entre cultes phéniciens et cultes déliens -- Quelle koinè cultuelle ? Le cas d'astarté -- Outils et stratégies d'un polythéisme multiculturel -- Conclusions "More is different" : ta Phénicie hellénistique et ses paysages émergents.
"En écho à Nicole Loraux qui, en 1984, dans Les enfants d'Athéna, lisait "en historien les mythes dans leur ancrage civique", les enracinant, tel l'olivier don d'Athéna, dans le paysage de la cité, Corinne Bonnet explore, avec Les enfants de Cadmos, le paysage religieux de la Phénicie tel qu'il se redessine de la conquête d'Alexandre à l'aube de la domination romaine. Entre appropriation territoriale et tissage de réseaux de parenté, entre mobilité et intégration, entre hégémonie et ruses culturelles, la Phénicie hellénistique se complexifie bien plus que le concept d'"hellénisation" ne le donne à penser. Par l'analyse minutieuse des dossiers documentaires issus des cités phéniciennes - Arados, Byblos, Sidon et Tyr - et des milieux diasporiques - Athènes et Délos -, l'enquête poursuivie dans le sillage de ceux qui se revendiquent du prestigieux Cadmos recourt aux outils issus de l'anthropologie et de la sociologie. Elle fait émerger, pour l'interpréter, un middle ground caractérisé par diverses formes de négociation entre Grecs et Phéniciens. En dépit de la morsure de l'impérialisme grec, c'est une Phénicie en marche que l'on observe, nullement figée dans la nostalgie du passé ni arc-boutée sur un patrimoine identitaire menacé, une Phénicie ouverte depuis longtemps aux transactions et aux métissages. Les enfants de Cadmos entend suggérer que seule une approche résolument décloisonnée des études phéniciennes permettra aux sémitisants et aux hellénistes de dialoguer, aux historiens, aux anthropologues et aux sociologues de s'interpeller, aux spécialistes du Liban et de la Tunisie d'hier et d'aujourd'hui de se rencontrer."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
BL1660 .B66 2015 Unavailable On order Request
Book
320 p. ; 21 cm.
  • Introduction : Penser la danse -- Qu'est-ce que l'art de la danse ? -- Définitions -- Peut-on définir la danse ? -- L'essentialisme -- La théorie esthétique de l'art : empirisme, formalisme, structuralisme -- Bilan -- Anti-essentialisme, théorie de l'usage et airs de famille -- Avantages -- Objections -- Bilan -- Le contextualisme -- Le rejet des conditions nécessaires et suffisantes -- Danse ou non-danse? Les critères de Noel Carroll et Sally Balles -- Les objections de Gregory Scott -- Bilan -- Théories disjonctives de l'art -- OEuvres, paradigmes et prototypes -- Objections -- La théorie "cluster" -- Supériorité du cluster sur les ressemblances, les paradigmes et les prototypes -- Avantage du cluster sur les définitions institutionnelles et historiques -- Bilan -- Les propriétés chorégraphiques : fonctionnement et réalité -- Le fonctionnalisme -- Symboles et symptômes -- Forme et contenu -- Propriétés intrinsèques et extrinsèques -- Bilan -- Le réalisme esthétique -- Contre le subjectivisme et le relativisme -- La "survenance" des propriétés esthétiques -- "Monisme anomal" et physicalisme non-réductionniste -- Survenance explicative ou descriptive ? -- Bilan -- Les propriétés spatiales -- Qu'est-ce que l'espace ? -- La conception kantienne -- La conception de Henri Poincaré -- Rudolf Laban -- Bilan : science et art, expérience et libre convention -- Les oeuvres de danse : troubles d'identité et défis ontologiques -- Les oeuvres chorégraphiques : un défi pour l'ontologie -- Instanciations multiples, identité indéterminée -- Partition préalable ou création par l'action -- Le pouvoir normatif de la partition -- La relation type/occurrences -- Objet abstrait, instanciations concrètes -- Limites de la distinction type/occurrences -- Danse et transcendance : les objections de David Carr -- Danse et immanence : les réponses de Graham McFee -- OEuvres et processus : réflexions sur la de David Davies -- De la création à l'interprétation : une "oeuvre-processus"? -- La primauté du processus de création -- Objections à la thèse de l'"oeuvre-processus" -- La thèse des "deux oeuvres" -- Bilan -- Proposition d'une définition "cluster" de la danse -- L'expression chorégraphique : danse vécue et danse vue -- Mouvement, émotion et expressivité -- Mouvement dansé et expression des émotions -- Introduction des problèmes -- La rationalité de la danse : une mise en question des antinomies philosophiques traditionnelles -- Expression et signification chorégraphiques, entre dualisme et monisme -- La théorie classique de l'expression -- L'expression corporelle comme extériorisation d'états mentaux -- Y a-t-il une relation logique entre l'émotion de l'artiste et son expression dansée? -- Problèmes d'une conception moniste de l'expression -- Le geste expressif -- L'expressivité des danseurs : naturelle ou conventionnelle ? -- Expressivité naturelle, technique et style -- Problèmes de l'approche stylistique -- Intention, action et signification -- Exposition des problèmes -- La quête excessive des intentions des artistes -- La rareté de la réflexion sur les mouvements formant l'action
  • Causalisme et dichotomies problématiques -- Objections à la théorie mentaliste, internaliste et causaliste de l'intention et de l'action -- La scission entre le sujet et le monde -- Intention préalable, intention en action -- Bilan -- Remèdes au désintérêt pour l'action et à l'excessive quête des intentions des artistes -- La création dans l'action : réfutation de l'intention préalable comme cause mentale, interne et séparée de l'action -- La théorie inversée : l'intention comme résultat de l'action -- La théorie locale : l'autonomie des propriétés expressives -- Une théorie naturaliste de l'action inspirée de Fred Dretske -- Un antidote externaliste au problème de la scission sujet/monde -- Action intentionnelle, action consciente, action volontaire -- Le nécessaire observateur : critique des distinctions entre intériorité et extériorité, connaissance directe et indirecte -- Bilan : les propriétés expressives sont doublement extrinsèques -- L'expressivité, entre déterminisme et liberté -- La liberté des artistes est-elle sans bornes ? -- L'indéterminisme -- Objections à l'indéterminisme fort et modéré -- Le mouvement dansé comme manifestation de puissances, capacités et dispositions physiques et esthétiques -- Puissances actives et passives -- Dispositions naturelles du corps et propriétés expressives -- Orientation conative et cognitive, perception active et passive -- Dispositions et propriétés "doublement" extrinsèques -- L'action dansée, entre contingence et nécessité -- Contre l'idée d'une cause unique et absolue de l'expressivité -- Expression et liberté -- Éthique de la danse : l'équilibre ou la justesse des relations à un contexte -- Bilan -- Conclusion : Pratique et ajustements théoriques.
"Paradoxale combinaison de simplicité et de complexité, le mouvement dansé soulève des défis philosophiques que ce livre tente de relever en examinant les différentes définitions de l'art, le fonctionnement et le statut ontologique des propriétés chorégraphiques, des processus l'émotion et la compréhension, la spontanéité et la délibération, la contrainte et la liberté. Manifestation éphémère de la complexité physique et rationnelle de l'homme, la danse témoigne de cette nature qui fait de nous ce que nous sommes mais que nous ne possédons pas créatifs, de la notation, des représentations scéniques. La danse est-elle une expression naturelle ou un art hermétique recouvrant une déconcertante diversité d'oeuvres ? Existe-t-il une frontière indépassable entre la danse vécue par le danseur et la danse vue par le spectateur? L'oeuvre de danse, unique malgré ses multiples interprétations, est-elle une entité abstraite ou une incarnation concrète? Un produit fini ou un processus jamais achevé? Peut-on la comprendre sons explication? Nos émotions répondent-elles à sa beauté? Par une analyse approfondie du concept d'expression et des notions de technique, de style, d'interprétation juste et de signification, l'ouvrage tente de répondre à ces questions en défendant la thèse selon laquelle la danse est faite d'extériorité" ; elle résulte moins d'une intention intérieure et mystérieuse que d'une série d'actions et d'interactions conciliant la réceptivité et l'activité."--P. [4] of cover.
  • Introduction : Penser la danse -- Qu'est-ce que l'art de la danse ? -- Définitions -- Peut-on définir la danse ? -- L'essentialisme -- La théorie esthétique de l'art : empirisme, formalisme, structuralisme -- Bilan -- Anti-essentialisme, théorie de l'usage et airs de famille -- Avantages -- Objections -- Bilan -- Le contextualisme -- Le rejet des conditions nécessaires et suffisantes -- Danse ou non-danse? Les critères de Noel Carroll et Sally Balles -- Les objections de Gregory Scott -- Bilan -- Théories disjonctives de l'art -- OEuvres, paradigmes et prototypes -- Objections -- La théorie "cluster" -- Supériorité du cluster sur les ressemblances, les paradigmes et les prototypes -- Avantage du cluster sur les définitions institutionnelles et historiques -- Bilan -- Les propriétés chorégraphiques : fonctionnement et réalité -- Le fonctionnalisme -- Symboles et symptômes -- Forme et contenu -- Propriétés intrinsèques et extrinsèques -- Bilan -- Le réalisme esthétique -- Contre le subjectivisme et le relativisme -- La "survenance" des propriétés esthétiques -- "Monisme anomal" et physicalisme non-réductionniste -- Survenance explicative ou descriptive ? -- Bilan -- Les propriétés spatiales -- Qu'est-ce que l'espace ? -- La conception kantienne -- La conception de Henri Poincaré -- Rudolf Laban -- Bilan : science et art, expérience et libre convention -- Les oeuvres de danse : troubles d'identité et défis ontologiques -- Les oeuvres chorégraphiques : un défi pour l'ontologie -- Instanciations multiples, identité indéterminée -- Partition préalable ou création par l'action -- Le pouvoir normatif de la partition -- La relation type/occurrences -- Objet abstrait, instanciations concrètes -- Limites de la distinction type/occurrences -- Danse et transcendance : les objections de David Carr -- Danse et immanence : les réponses de Graham McFee -- OEuvres et processus : réflexions sur la de David Davies -- De la création à l'interprétation : une "oeuvre-processus"? -- La primauté du processus de création -- Objections à la thèse de l'"oeuvre-processus" -- La thèse des "deux oeuvres" -- Bilan -- Proposition d'une définition "cluster" de la danse -- L'expression chorégraphique : danse vécue et danse vue -- Mouvement, émotion et expressivité -- Mouvement dansé et expression des émotions -- Introduction des problèmes -- La rationalité de la danse : une mise en question des antinomies philosophiques traditionnelles -- Expression et signification chorégraphiques, entre dualisme et monisme -- La théorie classique de l'expression -- L'expression corporelle comme extériorisation d'états mentaux -- Y a-t-il une relation logique entre l'émotion de l'artiste et son expression dansée? -- Problèmes d'une conception moniste de l'expression -- Le geste expressif -- L'expressivité des danseurs : naturelle ou conventionnelle ? -- Expressivité naturelle, technique et style -- Problèmes de l'approche stylistique -- Intention, action et signification -- Exposition des problèmes -- La quête excessive des intentions des artistes -- La rareté de la réflexion sur les mouvements formant l'action
  • Causalisme et dichotomies problématiques -- Objections à la théorie mentaliste, internaliste et causaliste de l'intention et de l'action -- La scission entre le sujet et le monde -- Intention préalable, intention en action -- Bilan -- Remèdes au désintérêt pour l'action et à l'excessive quête des intentions des artistes -- La création dans l'action : réfutation de l'intention préalable comme cause mentale, interne et séparée de l'action -- La théorie inversée : l'intention comme résultat de l'action -- La théorie locale : l'autonomie des propriétés expressives -- Une théorie naturaliste de l'action inspirée de Fred Dretske -- Un antidote externaliste au problème de la scission sujet/monde -- Action intentionnelle, action consciente, action volontaire -- Le nécessaire observateur : critique des distinctions entre intériorité et extériorité, connaissance directe et indirecte -- Bilan : les propriétés expressives sont doublement extrinsèques -- L'expressivité, entre déterminisme et liberté -- La liberté des artistes est-elle sans bornes ? -- L'indéterminisme -- Objections à l'indéterminisme fort et modéré -- Le mouvement dansé comme manifestation de puissances, capacités et dispositions physiques et esthétiques -- Puissances actives et passives -- Dispositions naturelles du corps et propriétés expressives -- Orientation conative et cognitive, perception active et passive -- Dispositions et propriétés "doublement" extrinsèques -- L'action dansée, entre contingence et nécessité -- Contre l'idée d'une cause unique et absolue de l'expressivité -- Expression et liberté -- Éthique de la danse : l'équilibre ou la justesse des relations à un contexte -- Bilan -- Conclusion : Pratique et ajustements théoriques.
"Paradoxale combinaison de simplicité et de complexité, le mouvement dansé soulève des défis philosophiques que ce livre tente de relever en examinant les différentes définitions de l'art, le fonctionnement et le statut ontologique des propriétés chorégraphiques, des processus l'émotion et la compréhension, la spontanéité et la délibération, la contrainte et la liberté. Manifestation éphémère de la complexité physique et rationnelle de l'homme, la danse témoigne de cette nature qui fait de nous ce que nous sommes mais que nous ne possédons pas créatifs, de la notation, des représentations scéniques. La danse est-elle une expression naturelle ou un art hermétique recouvrant une déconcertante diversité d'oeuvres ? Existe-t-il une frontière indépassable entre la danse vécue par le danseur et la danse vue par le spectateur? L'oeuvre de danse, unique malgré ses multiples interprétations, est-elle une entité abstraite ou une incarnation concrète? Un produit fini ou un processus jamais achevé? Peut-on la comprendre sons explication? Nos émotions répondent-elles à sa beauté? Par une analyse approfondie du concept d'expression et des notions de technique, de style, d'interprétation juste et de signification, l'ouvrage tente de répondre à ces questions en défendant la thèse selon laquelle la danse est faite d'extériorité" ; elle résulte moins d'une intention intérieure et mystérieuse que d'une série d'actions et d'interactions conciliant la réceptivité et l'activité."--P. [4] of cover.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Stacks
GV1588.3 .B43 2015 Unavailable On order Request

18. Évariste : roman [2015]

Book
164, [3] p. ; 21 cm.
"À quinze ans, Évariste Galois découvre les mathématiques ; à dix-huit, il les révolutionne ; à vingt, il meurt en duel. Il a connu Raspail, Nerval, Dumas, Cauchy, les Trois Glorieuses et la prison, le miracle de la dernière nuit, l'amour et la mort à l'aube, sur le pré. C'est cette vie fulgurante, cette vie qui fut un crescendo tourmenté, au rythme marqué par le tambour de passions frénétiques, qui nous est ici racontée."--P. [4] of cover.
"À quinze ans, Évariste Galois découvre les mathématiques ; à dix-huit, il les révolutionne ; à vingt, il meurt en duel. Il a connu Raspail, Nerval, Dumas, Cauchy, les Trois Glorieuses et la prison, le miracle de la dernière nuit, l'amour et la mort à l'aube, sur le pré. C'est cette vie fulgurante, cette vie qui fut un crescendo tourmenté, au rythme marqué par le tambour de passions frénétiques, qui nous est ici racontée."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2704 .E838 E93 2015 Unavailable On order Request
Book
197 p. ; 21 cm.
"C'était un des petits plaisirs ménagés par la guerre, à sa périphérie, que de pouvoir emprunter le boulevard de Sébastopol pied au plancher, à contresens et sur toute sa longueur. En dépit de la vitesse élevée que je parvins à maintenir sans interruption, entre les parages de la gare de l'Est et la place du Châtelet, j'entendais éclater ou crisser sous mes pneus tous les menus débris que les combats avaient éparpillés : verre brisé, matériaux de construction hachés en petits morceaux, branchettes de platane, boîtes de bière ou étuis de munitions. Ici et là se voyaient également quelques voitures détruites, parmi d'autres dégâts plus massifs. Sur le terre-plein central de la place du Châtelet, à côté de la fontaine, des militaires en treillis, mais désarmés, en application des clauses du cessez-le-feu, montaient la garde, ou plutôt allaient et venaient, autour de l'épave calcinée d'un véhicule blindé de transport de troupes."--P. [4] of cover.
"C'était un des petits plaisirs ménagés par la guerre, à sa périphérie, que de pouvoir emprunter le boulevard de Sébastopol pied au plancher, à contresens et sur toute sa longueur. En dépit de la vitesse élevée que je parvins à maintenir sans interruption, entre les parages de la gare de l'Est et la place du Châtelet, j'entendais éclater ou crisser sous mes pneus tous les menus débris que les combats avaient éparpillés : verre brisé, matériaux de construction hachés en petits morceaux, branchettes de platane, boîtes de bière ou étuis de munitions. Ici et là se voyaient également quelques voitures détruites, parmi d'autres dégâts plus massifs. Sur le terre-plein central de la place du Châtelet, à côté de la fontaine, des militaires en treillis, mais désarmés, en application des clauses du cessez-le-feu, montaient la garde, ou plutôt allaient et venaient, autour de l'épave calcinée d'un véhicule blindé de transport de troupes."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2678 .O4153 E84 2015 Unavailable On order Request
Book
170 p. ; 21 cm.
""Quand Ravel leva la tête, il aperçut, à distance, debout dans l'entrée et sur les marches de l'escalier, une assistance muette. Elle ne bougeait ni n'applaudissait, dans l'espoir peut-être que le concert impromptu se prolongeât Ils étaient ainsi quelques médecins, infirmiers et convalescents, que la musique, traversant portes et cloisons, avait un à un silencieusement rassemblés. Le pianiste joua encore la Mazurka en ré majeur, puis une pièce délicate et lente que personne n'identifia. Son doigt pressant la touche de la note ultime la fit longtemps résonner." En mars 96, peu après avoir achevé son Trio en la majeur, Maurice Ravel rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun. Il a quarante et un ans. Engagé volontaire, conducteur d'ambulance, il est chargé de transporter jusqu'aux hôpitaux de campagne des hommes broyés par l'offensive allemande. Michel Bernard le saisit à ce tournant de sa vie, l'accompagne dans son difficile retour à la vie civile et montre comment, jusqu'à son dernier soupir, "l'énorme concerto du front" n'a cessé de résonner dans l'âme de Ravel."--P. [4] of cover.
""Quand Ravel leva la tête, il aperçut, à distance, debout dans l'entrée et sur les marches de l'escalier, une assistance muette. Elle ne bougeait ni n'applaudissait, dans l'espoir peut-être que le concert impromptu se prolongeât Ils étaient ainsi quelques médecins, infirmiers et convalescents, que la musique, traversant portes et cloisons, avait un à un silencieusement rassemblés. Le pianiste joua encore la Mazurka en ré majeur, puis une pièce délicate et lente que personne n'identifia. Son doigt pressant la touche de la note ultime la fit longtemps résonner." En mars 96, peu après avoir achevé son Trio en la majeur, Maurice Ravel rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun. Il a quarante et un ans. Engagé volontaire, conducteur d'ambulance, il est chargé de transporter jusqu'aux hôpitaux de campagne des hommes broyés par l'offensive allemande. Michel Bernard le saisit à ce tournant de sa vie, l'accompagne dans son difficile retour à la vie civile et montre comment, jusqu'à son dernier soupir, "l'énorme concerto du front" n'a cessé de résonner dans l'âme de Ravel."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2662 .E6913 F67 2015 Unavailable On order Request