Search results

53,546 results

View results as:
Number of results to display per page
Music score
1 score (liii, 209 pages) ; 31 cm.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Stacks (Limited loan)
(no call number) Unavailable In process
Music score
1 vocal score (viii, 98 pages) ; 31 cm.
  • Se di lauri il crine adorno : aria for tenor (second draft), no. 8 in Mitridate, re di Ponto, K. 87/74a
  • Lungi da te, mio bene : aria for soprano (first draft), no. 13 in Mitridate, re di Ponto, K. 87/74a
  • Nel grave tormento : aria for soprano (first draft), no. 14 in Mitridate, re di Ponto, K. 87/74a
  • Der Liebe himmlisches Gefühl : aria for soprano, K. 119/382h
  • In te spero, o sposo amato : aria for soprano, K. 440/383h
  • Müsst ich auch durch tausend Drachen : aria for tenor, K. 435/416b
  • Ah! spiegarti, oh Dio, vorrei : rejected insertion aria for soprano, K. 178/417e, written for Pasquale Anfossi's Il curioso indiscreto
  • Giunse il momento alfine-- Non tardar, amato bene : rejected act-4 scena for soprano, written for Le nozze di Figaro, K. 492
  • Schon lacht der holde Frühling : insertion aria for soprano, K. 580, written for Giovanni Paisiello's Der Barbier von Seviglia (Il barbiere di Siviglia).
  • Se di lauri il crine adorno : aria for tenor (second draft), no. 8 in Mitridate, re di Ponto, K. 87/74a
  • Lungi da te, mio bene : aria for soprano (first draft), no. 13 in Mitridate, re di Ponto, K. 87/74a
  • Nel grave tormento : aria for soprano (first draft), no. 14 in Mitridate, re di Ponto, K. 87/74a
  • Der Liebe himmlisches Gefühl : aria for soprano, K. 119/382h
  • In te spero, o sposo amato : aria for soprano, K. 440/383h
  • Müsst ich auch durch tausend Drachen : aria for tenor, K. 435/416b
  • Ah! spiegarti, oh Dio, vorrei : rejected insertion aria for soprano, K. 178/417e, written for Pasquale Anfossi's Il curioso indiscreto
  • Giunse il momento alfine-- Non tardar, amato bene : rejected act-4 scena for soprano, written for Le nozze di Figaro, K. 492
  • Schon lacht der holde Frühling : insertion aria for soprano, K. 580, written for Giovanni Paisiello's Der Barbier von Seviglia (Il barbiere di Siviglia).
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Stacks (Limited loan)
(no call number) Unavailable In process
Book
236 p. ; 21 cm.
"Une farandole silencieuse au clair de lune accueille Fennella pour son arrivée à Wannock Manor, cette vaste demeure aristocratique où elle débutera dès le lendemain matin, à six heures, comme domestique. Pendant ce temps, Jeanette pleure rageusement sur le cadavre d'une mouche dans une suite du Grand Hôtel de Brighton, où elle est femme de chambre. Deux scènes de la vie quotidienne, en Angleterre, en 1947. Deux existences que tout semble séparer, dans ce pays où les différences de classe sont encore un obstacle infranchissable entre les êtres. Fennella a perdu la parole à la suite d'un traumatisme. Jeanette est une jeune veuve de guerre qui a perdu tout espoir dans la vie. Une lettre mal adressée et une passion commune pour l'opéra vont provoquer leur rencontre et bouleverser leurs destins. Le cheminement intérieur de deux femmes en quête d'absolu et d'émancipation, c'est ce que raconte ce roman sombre comme le monde dans lequel elles semblent enfermées, et lumineux comme l'amour qui les pousse à s'en libérer."--P. [4] of cover.
"Une farandole silencieuse au clair de lune accueille Fennella pour son arrivée à Wannock Manor, cette vaste demeure aristocratique où elle débutera dès le lendemain matin, à six heures, comme domestique. Pendant ce temps, Jeanette pleure rageusement sur le cadavre d'une mouche dans une suite du Grand Hôtel de Brighton, où elle est femme de chambre. Deux scènes de la vie quotidienne, en Angleterre, en 1947. Deux existences que tout semble séparer, dans ce pays où les différences de classe sont encore un obstacle infranchissable entre les êtres. Fennella a perdu la parole à la suite d'un traumatisme. Jeanette est une jeune veuve de guerre qui a perdu tout espoir dans la vie. Une lettre mal adressée et une passion commune pour l'opéra vont provoquer leur rencontre et bouleverser leurs destins. Le cheminement intérieur de deux femmes en quête d'absolu et d'émancipation, c'est ce que raconte ce roman sombre comme le monde dans lequel elles semblent enfermées, et lumineux comme l'amour qui les pousse à s'en libérer."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PQ2703 .H49 D36 2015 Unavailable At bindery Request
Book
300 p. ; 22 cm.
  • Avant-propos -- Du "local" au "global" -- Tous les présents du monde -- Une scène sans histoire ? -- Les traces du temps -- Post Tenebras Lux -- Les pirates de l'Amazone -- "Comment faire la classe ?" -- Des passés à revendre -- Une ère amnésique? -- Les petits plaisirs du passé -- Si Versailles m'était conté -- La manie des commémorations -- Une histoire mondialisée -- La Chine et le monde -- Il était une fois dans l'Est -- Confucius contre Avatar -- Rome n'est plus dans Rome -- "L'avenir est un miroir où se reflète le passé" -- L'illusion de la transparence -- L'histoire selon Sokourov -- L'histoire est une arche -- Un nouveau film d'histoire -- Une tétralogie -- La fabrique des détails -- Les apprentis sorciers -- L'opéra n'est pas un livre d'histoire -- Le Trouvère de Bruxelles -- Les avatars du Ring -- Les temps mouvants de l'oeuvre d'art -- L'histoire, à quoi bon ? -- À monde globalisé, histoire globale ? -- Trois mondes au lieu d'un -- Décloisonner -- Recadrer -- Reconnecter -- Un Indien à la Scala -- Le local : impasse ou carrefour? -- "De la taille du monde" -- L'or noir de Salinas -- Quelle heure est-il là-bas? -- Vertus de l'anachronisme -- Naissance de l'Europe -- Cap sur le XVIe siècle -- Le virage vers l'Ouest -- Un monde en mouvement -- Prise de risque et démesure -- L'appropriation du monde -- L'émergence du local -- La peur du contact -- Ouvrir l'histoire européenne -- L'Europe hors d'elle-même -- Quand les mondes ont commencé à se mêler -- La première mondialisation européenne -- Opaques ou perméables ? -- L'intrusion européenne -- Qu'est-ce qu'être métis? -- Tout ne se métisse pas -- L'étape américaine -- Les maillons humains -- Les maillons humains -- Les germes d'une "conscience-monde" -- Échapper à la mondialisation ? -- Epilogue : Quelle histoire enseigner ? -- Une histoire globale de l'Amazonie -- Roubaix, ville métisse -- La leçon du Nouveau Monde -- Appendice : L'historien et les lycéens, par Laurent Guitton.
"Comment intéresser les nouvelles générations à l'histoire ? Le récit de notre épopée nationale ne dit pas grand-chose sur les racines de notre monde globalisé. Pas plus que les produits dérivés de l'histoire fabriqués par des industries culturelles : des jeux vidéo aux reconstructions historiques à grand spectacle, le passé recyclé donne rarement des clefs pour comprendre le présent. Quant aux diverses commémorations orchestrées ici ou là, elles privilégient trop souvent la scène nationale, sans apporter de réponse aux préoccupations d'aujourd'hui. Alors quelle histoire enseigner? Comment construire une mémoire critique face à tous ces passés reconstruits selon les intérêts des uns et des autres, voire face à l'histoire virtuelle ? "L'avenir est un miroir où se reflète le passé." Serge Gruzinski se fait ici l'avocat d'une histoire qui permet de faire dialoguer le passé et le présent. Une histoire globale donc, qui décentre notre regard et se focalise sur une étape cruciale pour l'humanité : la Renaissance. Avec la conquête des océans, l'Europe découvre qu'il existe des mondes différents et prend ainsi conscience d'elle-même. Soudain, tout change d'échelle. Les horizons s'élargissent, des sociétés qui s'ignoraient entrent en contact, parfois au prix d'affrontements d'une extrême violence. Mais les hommes et les idées commencent à circuler, voire à se mêler, tandis que les premiers réseaux commerciaux se tissent autour du globe. Un immense bouleversement pour les contemporains dont l'histoire éclaire, par bien des situations concrètes, les mondes mêlés dans lesquels nous vivons."--P. [4] of cover.
  • Avant-propos -- Du "local" au "global" -- Tous les présents du monde -- Une scène sans histoire ? -- Les traces du temps -- Post Tenebras Lux -- Les pirates de l'Amazone -- "Comment faire la classe ?" -- Des passés à revendre -- Une ère amnésique? -- Les petits plaisirs du passé -- Si Versailles m'était conté -- La manie des commémorations -- Une histoire mondialisée -- La Chine et le monde -- Il était une fois dans l'Est -- Confucius contre Avatar -- Rome n'est plus dans Rome -- "L'avenir est un miroir où se reflète le passé" -- L'illusion de la transparence -- L'histoire selon Sokourov -- L'histoire est une arche -- Un nouveau film d'histoire -- Une tétralogie -- La fabrique des détails -- Les apprentis sorciers -- L'opéra n'est pas un livre d'histoire -- Le Trouvère de Bruxelles -- Les avatars du Ring -- Les temps mouvants de l'oeuvre d'art -- L'histoire, à quoi bon ? -- À monde globalisé, histoire globale ? -- Trois mondes au lieu d'un -- Décloisonner -- Recadrer -- Reconnecter -- Un Indien à la Scala -- Le local : impasse ou carrefour? -- "De la taille du monde" -- L'or noir de Salinas -- Quelle heure est-il là-bas? -- Vertus de l'anachronisme -- Naissance de l'Europe -- Cap sur le XVIe siècle -- Le virage vers l'Ouest -- Un monde en mouvement -- Prise de risque et démesure -- L'appropriation du monde -- L'émergence du local -- La peur du contact -- Ouvrir l'histoire européenne -- L'Europe hors d'elle-même -- Quand les mondes ont commencé à se mêler -- La première mondialisation européenne -- Opaques ou perméables ? -- L'intrusion européenne -- Qu'est-ce qu'être métis? -- Tout ne se métisse pas -- L'étape américaine -- Les maillons humains -- Les maillons humains -- Les germes d'une "conscience-monde" -- Échapper à la mondialisation ? -- Epilogue : Quelle histoire enseigner ? -- Une histoire globale de l'Amazonie -- Roubaix, ville métisse -- La leçon du Nouveau Monde -- Appendice : L'historien et les lycéens, par Laurent Guitton.
"Comment intéresser les nouvelles générations à l'histoire ? Le récit de notre épopée nationale ne dit pas grand-chose sur les racines de notre monde globalisé. Pas plus que les produits dérivés de l'histoire fabriqués par des industries culturelles : des jeux vidéo aux reconstructions historiques à grand spectacle, le passé recyclé donne rarement des clefs pour comprendre le présent. Quant aux diverses commémorations orchestrées ici ou là, elles privilégient trop souvent la scène nationale, sans apporter de réponse aux préoccupations d'aujourd'hui. Alors quelle histoire enseigner? Comment construire une mémoire critique face à tous ces passés reconstruits selon les intérêts des uns et des autres, voire face à l'histoire virtuelle ? "L'avenir est un miroir où se reflète le passé." Serge Gruzinski se fait ici l'avocat d'une histoire qui permet de faire dialoguer le passé et le présent. Une histoire globale donc, qui décentre notre regard et se focalise sur une étape cruciale pour l'humanité : la Renaissance. Avec la conquête des océans, l'Europe découvre qu'il existe des mondes différents et prend ainsi conscience d'elle-même. Soudain, tout change d'échelle. Les horizons s'élargissent, des sociétés qui s'ignoraient entrent en contact, parfois au prix d'affrontements d'une extrême violence. Mais les hommes et les idées commencent à circuler, voire à se mêler, tandis que les premiers réseaux commerciaux se tissent autour du globe. Un immense bouleversement pour les contemporains dont l'histoire éclaire, par bien des situations concrètes, les mondes mêlés dans lesquels nous vivons."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
D16.8 .G788 2015 Unavailable On order Request
Book
xlviii, 331 pages ; 24 cm
  • Situating Holbrooke in British musical history / Paul Watt and Anne-Marie Forbes
  • Joseph Holbrooke : a life in outline / Rob Barnett
  • Friendship with Granville Bantock / David Craik
  • Celtic connections and T.E. Ellis / Anne-Marie Forbes
  • Holbrooke's chamber music and the specter of mass culture / Paul Hopwood
  • Holbrooke and chamber opera : Pierrot and Pierrette and The enchanted garden / Paul Rodmell
  • Holbrooke and Poe revisited : refiguring The raven as the musical uncanny / Michael Allis
  • A "nationalist in art" : Holbrooke's Contemporary British composers / Paul Watt.
  • Situating Holbrooke in British musical history / Paul Watt and Anne-Marie Forbes
  • Joseph Holbrooke : a life in outline / Rob Barnett
  • Friendship with Granville Bantock / David Craik
  • Celtic connections and T.E. Ellis / Anne-Marie Forbes
  • Holbrooke's chamber music and the specter of mass culture / Paul Hopwood
  • Holbrooke and chamber opera : Pierrot and Pierrette and The enchanted garden / Paul Rodmell
  • Holbrooke and Poe revisited : refiguring The raven as the musical uncanny / Michael Allis
  • A "nationalist in art" : Holbrooke's Contemporary British composers / Paul Watt.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Stacks
ML410 .H743 J73 2015 Unavailable In process Request
Book
126 p. ; 21 cm.
"Le mal n'est pas un sujet exclusivement moral pour dénoncer des comportements abusifs. Il est au coeur du théâtre, de l'opéra, du cinéma, de la littérature où il montre des figures ultimes, supérieures, qui ne vont pas sans vertus. Le mal est vécu comme l'intrusion démoniaque de forces qui ne sont pas reconnaissables, des forces qui échappent au quotidien et avec lesquelles il s'agira de composer sans disposer de règles. Autant de transgressions dont la philosophie a traité sous le nom de passion. Le mal n'est pas simplement une mauvaise conduite réprouvée par une société aux valeurs relatives et changeantes. Il fait l'expérience d'une rencontre terrible, bouleversante, qui va au coeur des ténèbres, là où défaille notre propre limite, où s'éveillent angoisse et stupeur devant tout ce qui conteste notre pouvoir d'agir. Le mal dessine une frontière, une ligne d'affrontement pour celui qui va au bout de ce qu'il peut. Il y découvre des mondes impossibles à évaluer de manière empirique, placés hors de nos maximes étriquées. Il s'agira donc d'une approche ontologique, élaborée "par-delà le bien et le mal", loin de tout manichéisme. Ce livre vaut ainsi comme une Critique de la raison pathétique s'ouvrant à des vertus prises forcément a priori ne disposant d'aucune règle antérieure. L'opinion ne permet pas d'en juger et le tribunal des moeurs ne saurait en mesurer la justesse. Se rencontrent ainsi des monstres et des terreurs dont l'imagination rend l'affrontement accessible par des recours au mythe ou encore à des personnages dont la grandeur dépasse toute interprétation moralisante comme le montre Flaubert mis en procès pour sa version d'Emma Bovary."--P. [4] of cover.
"Le mal n'est pas un sujet exclusivement moral pour dénoncer des comportements abusifs. Il est au coeur du théâtre, de l'opéra, du cinéma, de la littérature où il montre des figures ultimes, supérieures, qui ne vont pas sans vertus. Le mal est vécu comme l'intrusion démoniaque de forces qui ne sont pas reconnaissables, des forces qui échappent au quotidien et avec lesquelles il s'agira de composer sans disposer de règles. Autant de transgressions dont la philosophie a traité sous le nom de passion. Le mal n'est pas simplement une mauvaise conduite réprouvée par une société aux valeurs relatives et changeantes. Il fait l'expérience d'une rencontre terrible, bouleversante, qui va au coeur des ténèbres, là où défaille notre propre limite, où s'éveillent angoisse et stupeur devant tout ce qui conteste notre pouvoir d'agir. Le mal dessine une frontière, une ligne d'affrontement pour celui qui va au bout de ce qu'il peut. Il y découvre des mondes impossibles à évaluer de manière empirique, placés hors de nos maximes étriquées. Il s'agira donc d'une approche ontologique, élaborée "par-delà le bien et le mal", loin de tout manichéisme. Ce livre vaut ainsi comme une Critique de la raison pathétique s'ouvrant à des vertus prises forcément a priori ne disposant d'aucune règle antérieure. L'opinion ne permet pas d'en juger et le tribunal des moeurs ne saurait en mesurer la justesse. Se rencontrent ainsi des monstres et des terreurs dont l'imagination rend l'affrontement accessible par des recours au mythe ou encore à des personnages dont la grandeur dépasse toute interprétation moralisante comme le montre Flaubert mis en procès pour sa version d'Emma Bovary."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
BJ1402 .M374 2015 Unavailable On order Request

7. Opera [2015]

Book
112 pages : illustrations ; 18 cm.
Stanford University Libraries
Status of items at Stanford University Libraries
Stanford University Libraries Status
On order
(no call number) Unavailable On order Request
Book
191 p. : ill. (chiefly col.) ; 31 cm.
  • Avant-propos / Delphine Pinasa -- Éditorial / Jérôme Deschamps -- Introduction / Agnès Terrier -- Costume, répertoire et société à l'Opéra Comique -- Les spectacles de la Foire et l'Opéra-Comique, pionniers de la réforme du costume au premier XVIIIe siècle -- Les sabots de Justine Favart -- "Un habit d'homme pour une bête ?" -- 36 Le costume d'opéra-comique pendant la Révolution et le début du Consulat (1789-1801) -- L'atelier de costumes - sa politique et son organisation (1801-1832) -- Costume, répertoire et société à l'Opéra-Comique (1801-1848) -- "Une affaire de la plus haute importance", le costume et la pose chez la créatrice de -- Les costumes de l'Opéra Comique sous la direction d'Albert Carré (1898-194) -- Trésors, secrets et patrimoine -- La renaissance des ateliers de couture de l'Opéra Comique -- Cinq créateurs costumes à la Salle Favart.
"En 2015, l'Opéra Comique célèbre son tricentenaire au Centre national du costume de scène, dans la ville natale de l'un de ses premiers compositeurs, Antoine Dauvergne. Dernier né des plus anciennes institutions théâtrales de France, après l'Opéra de Paris et la Comédie-Française, l'Opéra Comique a toujours conjugué création et tradition à travers les métamorphoses de son genre éminemment populaire, l'opéra-comique. Son histoire mouvementée, son art du spectacle et les chefs-d'oeuvre de son répertoire, emblèmes de notre patrimoine musical, revivent à travers une centaine de costumes, des plus anciens du CNCS aux plus récemment produits par le Central Costumes du théâtre, dont les savoir-faire et les réalisations sous la direction de Jérôme Deschamps sont aussi à l'honneur dans cet ouvrage. Dès le XVIIIe siècle se dessinent les trois spécificités de cet art tricentenaire : la vérité, le caractère et la fantaisie."--P. [4] of cover.
  • Avant-propos / Delphine Pinasa -- Éditorial / Jérôme Deschamps -- Introduction / Agnès Terrier -- Costume, répertoire et société à l'Opéra Comique -- Les spectacles de la Foire et l'Opéra-Comique, pionniers de la réforme du costume au premier XVIIIe siècle -- Les sabots de Justine Favart -- "Un habit d'homme pour une bête ?" -- 36 Le costume d'opéra-comique pendant la Révolution et le début du Consulat (1789-1801) -- L'atelier de costumes - sa politique et son organisation (1801-1832) -- Costume, répertoire et société à l'Opéra-Comique (1801-1848) -- "Une affaire de la plus haute importance", le costume et la pose chez la créatrice de -- Les costumes de l'Opéra Comique sous la direction d'Albert Carré (1898-194) -- Trésors, secrets et patrimoine -- La renaissance des ateliers de couture de l'Opéra Comique -- Cinq créateurs costumes à la Salle Favart.
"En 2015, l'Opéra Comique célèbre son tricentenaire au Centre national du costume de scène, dans la ville natale de l'un de ses premiers compositeurs, Antoine Dauvergne. Dernier né des plus anciennes institutions théâtrales de France, après l'Opéra de Paris et la Comédie-Française, l'Opéra Comique a toujours conjugué création et tradition à travers les métamorphoses de son genre éminemment populaire, l'opéra-comique. Son histoire mouvementée, son art du spectacle et les chefs-d'oeuvre de son répertoire, emblèmes de notre patrimoine musical, revivent à travers une centaine de costumes, des plus anciens du CNCS aux plus récemment produits par le Central Costumes du théâtre, dont les savoir-faire et les réalisations sous la direction de Jérôme Deschamps sont aussi à l'honneur dans cet ouvrage. Dès le XVIIIe siècle se dessinent les trois spécificités de cet art tricentenaire : la vérité, le caractère et la fantaisie."--P. [4] of cover.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Stacks
ML1727.8 .P37 O587 2015 Unavailable On order Request
Book
pages cm
Stanford University Libraries
Status of items at Stanford University Libraries
Stanford University Libraries Status
On order
(no call number) Unavailable On order Request
Book
470 pages, 16 unnumbered pages of plates : illustrations ; 25 cm
  • The first encounter
  • Coming of age
  • The women
  • Moon of Alabama
  • Off to Mahagonny
  • The beggar's opera
  • Le lavandou
  • The bourgeois bandit
  • The threepenny opera
  • Grotesque and protest
  • The beginning of the end
  • If someone's getting kicked, it'll be you
  • Last time in Germany
  • Exile
  • When the shark bites.
"The first book to tell the full story of Brecht and Weill's impulsive, combustible partnership, the compelling psychological drama of one of the most important creative collaborations of the past century. It is also the first book to give full credit where it is richly due to the three women--[actresses Lotte Lenya and Helene Weigel and writer Elizabeth Hauptmann]--whose creative gifts contributed enormously to their masterworks. And it tells the thrilling and iconic story of artistic daring entwined with sexual freedom during the Weimar Republic's most fevered years, a time when art and politics and society were inextricably mixed"--Amazon.com.
  • The first encounter
  • Coming of age
  • The women
  • Moon of Alabama
  • Off to Mahagonny
  • The beggar's opera
  • Le lavandou
  • The bourgeois bandit
  • The threepenny opera
  • Grotesque and protest
  • The beginning of the end
  • If someone's getting kicked, it'll be you
  • Last time in Germany
  • Exile
  • When the shark bites.
"The first book to tell the full story of Brecht and Weill's impulsive, combustible partnership, the compelling psychological drama of one of the most important creative collaborations of the past century. It is also the first book to give full credit where it is richly due to the three women--[actresses Lotte Lenya and Helene Weigel and writer Elizabeth Hauptmann]--whose creative gifts contributed enormously to their masterworks. And it tells the thrilling and iconic story of artistic daring entwined with sexual freedom during the Weimar Republic's most fevered years, a time when art and politics and society were inextricably mixed"--Amazon.com.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
ML410 .W395 K38 2015 Unknown
Book
ix, 269 pages ; 22 cm
"Replay: Classic Modern Drama Reimagined spans over a century of great theatre to explore how iconic plays have been adapted and versioned by later writers to reflect or dissect the contemporary zeitgeist. Starting with A Doll's House, Ibsen's much-reprised masterpiece of marital relations from 1879, Toby Zinman explores what made the play so controversial and shocking in its day before tracing how later reimaginings have reworked Ibsen's original. The spine of plays then includes such landmark works as Strindberg's Miss Julie, Oscar Wilde's comic The Importance of Being Earnest, Chekhov's Three Sisters and Uncle Vanya, Hansberry's A Raisin in the Sun, the Rattigan centenary revivals, Thornton Wilder's Our Town, ultimately arriving at Beckett's Waiting for Godot. Taking each modern play as the starting point, Zinman explores the diverse renderings and reworkings by subsequent playwrights and artists -including prominent directors and their controversial productions as well as acknowledging reworkings in film, opera and ballet. Through the course of this groundbreaking study we discover not only how theatrical styles have changed but how society's attitude towards politics, religion, money, gender, sexuality and race have radically altered over the course of the century. In turn Replay reveals how theatre can serve as both a reflection of our times and a provocation to them"-- Provided by publisher.
"A study of the many reworkings and adaptations of classic plays on the modern stage which illuminates how each is shaped by or reacts against the prevailing mores of the day"-- Provided by publisher.
"Replay: Classic Modern Drama Reimagined spans over a century of great theatre to explore how iconic plays have been adapted and versioned by later writers to reflect or dissect the contemporary zeitgeist. Starting with A Doll's House, Ibsen's much-reprised masterpiece of marital relations from 1879, Toby Zinman explores what made the play so controversial and shocking in its day before tracing how later reimaginings have reworked Ibsen's original. The spine of plays then includes such landmark works as Strindberg's Miss Julie, Oscar Wilde's comic The Importance of Being Earnest, Chekhov's Three Sisters and Uncle Vanya, Hansberry's A Raisin in the Sun, the Rattigan centenary revivals, Thornton Wilder's Our Town, ultimately arriving at Beckett's Waiting for Godot. Taking each modern play as the starting point, Zinman explores the diverse renderings and reworkings by subsequent playwrights and artists -including prominent directors and their controversial productions as well as acknowledging reworkings in film, opera and ballet. Through the course of this groundbreaking study we discover not only how theatrical styles have changed but how society's attitude towards politics, religion, money, gender, sexuality and race have radically altered over the course of the century. In turn Replay reveals how theatre can serve as both a reflection of our times and a provocation to them"-- Provided by publisher.
"A study of the many reworkings and adaptations of classic plays on the modern stage which illuminates how each is shaped by or reacts against the prevailing mores of the day"-- Provided by publisher.
SAL3 (off-campus storage)
Status of items at SAL3 (off-campus storage)
SAL3 (off-campus storage) Status
Stacks Request
PN1655 .Z56 2015 Available
Book
373 p. ; 21 cm.
  • 1978 -- La torture par les femmes et le triomphe de l'athéisme -- L'École des femmes, Le Tartuffe ou L'Imposteur, Dom juan, Le Misanthrope de Molière, mise en scène Antoine Vitez -- 1979 -- Théâtre péripatéticien -- Faust de Christopher Marlowe, Rodogune de Pierre Corneille, mise en scène Jean-Marie Patte -- Mesures, mesure -- Le Dépeupleur de Samuel Beckett, mise en scène Pierre Tabard -- Mesure pour mesure de Shakespeare, mise en scène Peter Brook -- Le triomphe de Strehler par Goldoni -- La Villégiature, Baroufe à Chioggia, Il Campiello de Carlo Goldoni, mise en scène Giorgio Strehler -- D'après -- Diderot à corps perdu d'après Diderot, par Élisabeth de Fontenay, mise en scène Jean-Louis Barrault -- L'Embranchement de Mugby ou Le voyageur de nulle part d'après Charles Dickens, par Brigitte Jaques et François Regnault, mise en scène Brigitte Jaques -- Graal Massacre -- Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud, mise en scène Marcel Maréchal et Bernard Ballet -- Un doute d'ordre général -- Le Navire Night, texte et film de Marguerite Duras, mise en scène Claude Régy -- Ateliers de la création -- L'Atelier de Jean-Claude Grumberg, mise en scène Maurice -- Bénichou, Jean-Claude Grumberg et Jacques Rosner -- La Famille Deschien de et par Jérôme Deschamps -- La Ballade de Mister Punch de Paul Eloi, mise en scène -- Antoine Vitez -- Circuit alternatif -- L'Enterrement du patron de Dario Fo, mise en scène Mehmet Ulusoy -- Autour de Mortin de Robert Pinget, mise en scène Jacques Seiler -- Salles d'attente -- Muscles d'amour, Jeux de dames, et alii -- Épopée d'un totalitaire éventuel -- Tête d'Or de Paul Claudel, mise en scène Dominique Leverd Amour du père, amour de la mère -- OEdipe de Sophocle, mise en scène Jean-Marie Patte -- La Mère confidente de Marivaux, mise en scène Caroline Huppert -- 1980 -- Le théâtre fait sa médecine -- Wings d'Arthur Kopit, mise en scène Claude Régy -- No man's land de Harold Pinter, mise en scène Roger Planchon -- Un roi qu'a des malheurs de Remo Forlani -- Des éclairs aux nuages -- Edison de et par Bob Wilson -- Apparences d'après Henry James, mise en scène Simone Benmussa -- La Petite Catherine de Heilbronn de Kleist, mise en scène Éric Rohmer -- Absences -- La Tour de Babel de Fernando Arrabal, mise en scène Jorge Lavelli -- Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë, mise en scène Robert Hossein -- Les Noces de Figaro de Mozart et Da Ponte, mise en scène Antoine Vitez -- Refaire le tour du monde ? -- Le Soulier de satin de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault -- Tête d'Or de Paul Claudel, mise en scène Daniel Mesguich Isma, C'est beau, Elle est là de Nathalie Sarraute, mise en scène Claude Régy -- Le sens de la "forme pure" -- La Poule d'eau de Witkiewicz, mise en scène Philippe Adrien Ils de Witkiewicz, mise en scène Andrzej Wajda -- Côté cinéma, côté cirque -- Du côté des îles de et par Pierre Laville Mélodies du bonheur de et par Jérôme Savary -- XIVe festival de Nancy -- Prométhée porte-feu de et par André Engel et Bernard Pautrat -- L'aperitiu d'Albert Vidal -- Woyzeck de Büchner, mise en scène André Ligeon Ligeonnet -- "Café Müller", chorégraphie de Pina Bausch
  • "Hommage à la Argentina" de Kazuo Ohno -- Ibsen revient. Et Raymond Queneau -- Rosmerholm d'Ibsen, mise en scène Jean Bollery -- Exercices de style de Raymond Queneau, mise en scène -- Jacques Seiler -- 1981 -- Du Temple de Jérusalem à Wielopole -- Athalie de Racine, Dom juan de Molière, mise en scène -- Roger Planchon -- Wielopole Wielopole de et par Tadeusz Kantor -- Du théâtre aventureux -- Parcours d'après Werner Herzog, mise en scène Richard Demarcy -- Mais on doit tout oser puisque de François Regnault, mise en scène Brigitte Jaques -- La Trilogie du revoir de Botho Strauss, mise en scène Claude Régy -- Un roi, une jeune femme pauvre, un président -- Britannicus de Racine, mise en scène Gildas Bourdet -- Édouard II de Marlowe, mise en scène Bernard Sobel -- La Culotte d'une jeune femme pauvre de Carl Sternheim, mise en scène Roland Dubillard -- Le Président de Thomas Bernhard, mise en scène Roger Blin -- Ouverture de la Criée -- Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène Marcel Maréchal -- La Mort d'Ivan Ilitch de Tolstoï, mise en scène Simone Ben-mussa -- Les femmes du boulevard -- L'Intoxe de Françoise Dorin, Le Charimari de Pierrette Bruno, Le Jardin d'Éponine de Maria Pacôme -- Je te le dis, Jeanne, c'est pas une vie, la vie qu'on vit ! des trois Jeanne, Commissaire Nicole Bouton de Dominique Lavanant -- 1982 -- Pacte avec le diable Chaillot -- Faust de Goethe, Britannicus de Racine, mise en scène Antoine Vitez -- Compagnie, le Songe, un Roi -- Compagnie de Samuel Beckett, mise en scène Daniel Zerki Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare, mise en scène Stuart Seide -- Richard II de Shakespeare, mise en scène Ariane Mnouchkine -- Les maisons abominables -- Hippolyte de Robert Garnier et Orfeo de Monteverdi, mise en scène Antoine Vitez -- La Tragédie de Carmen d'après Bizet et Mérimée, par Peter Brook -- Portraits d'Yvonne, de Montaigne et de Schliemann -- Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, mise en scène Jacques Rosner -- Le Rocher, la Lande, la Librairie d'après Montaigne, par Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret -- Schliemann, épisodes ignorés de Bruno Bayen, mise en scène Antoine Vitez -- Victors -- La Vallée de l'ombre de la mort d'après Malcolm Lowry, mise en scène Aurélien Recoing -- Au bois lacté de Dylan Thomas, mise en scène Stephan Meldegg -- L'union ne fait pas la force de et par Victor Lazarus -- Calderôn, mise en scène Victor Garcia -- 1983 -- Stein, Strauss -- Faust ou La fête électrique de Gertrude Stein, mise en scène -- Richard Foreman -- Grand et Petit de Botho Strauss, mise en scène Claude Régy -- Shakespearomanie -- Coriolan de Shakespeare, mise en scène Bernard Sobel Hamlet de Shakespeare, mise en scène Antoine Vitez -- Première et Seconde Surprise -- La Seconde Surprise de l'amour de Marivaux, mise en scène Jean-Pierre Miguel -- La Surprise de l'amour de Marivaux, mise en scène Brigitte Jaques -- Entremets cervantin -- Intermèdes de Cervantès, mise en scène Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret -- 1984 -- D'une Félicité à l'autre -- Félicité de Jean Audureau, mise en scène Jean-Pierre Vincent -- Passages -- Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo, mise en scène Jean-Louis Barrault
  • Intermezzo de Jean Giraudoux, mise en scène Jacques Sereys Minna von Barnhelm de Lessing, mise en scène Giorgio Strehler -- Passage Perec de et par Daniel Zerki -- Été -- Terre étrangère d'Arthur Schnitzler, mise en scène Luc Bondy La Mouette d'Anton Tchekhov, mise en scène Antoine Vitez -- Écharpe bleue, écharpe rouge -- Frédéric, prince de Hombourg de Kleist, mise en scène Manfred Karge et Matthias Langhoff -- L'Écharpe rouge, roman-opéra d'Alain Badiou, mise en scène Antoine Vitez -- Avec Pétrarque et Leopardi -- Detti memorabili di Filippo Ottonieri de Leopardi, mise en scène Ruggero Sani -- 1985 -- Zénith et nadir.
"Festival d'Automne : Johnny Hallyday au Zénith, mise en scène Hilton McConnico ; le Katajjaq des femmes inuites, Les Nègres de Jean Genet, mise en scène Peter Stein, Sur la grand-route de Tchekhov, mise en scène Klaus Michael Grüber. De 1978 à 1985, Florence Delay a tenu la chronique théâtrale de la Nouvelle Revue Française. L'écrivain, qui est aussi dramaturge et comédienne, y relate avec passion et raison le travail des metteurs en scène et des interprètes d'une grande époque créative. On y croise, entre autres, Antoine Vitez, Giorgio Strehler, Claude Régy, Roger Planchon, Bob Wilson, Peter Brook, Bruno Bayer, Brigitte Jaques ou Jorge Lavelli. Le plaisir du théâtre, c'est aussi bien la surprise pouvant surgir des classiques revisités que la découverte des contemporains. C'est encore la curiosité d'aller voir ce que font "Les femmes du boulevard", ou ce qui se trame dans les "Salles d'attente" du théâtre dit érotique. Au-delà de l'interprétation et de la mise en scène, Florence Delay conduit au coeur des oeuvres et communique au lecteur le sens et l'émotion qu'une génération d'artistes fait naître de nouveau ou pour la première fois."--P. [4] of cover.
  • 1978 -- La torture par les femmes et le triomphe de l'athéisme -- L'École des femmes, Le Tartuffe ou L'Imposteur, Dom juan, Le Misanthrope de Molière, mise en scène Antoine Vitez -- 1979 -- Théâtre péripatéticien -- Faust de Christopher Marlowe, Rodogune de Pierre Corneille, mise en scène Jean-Marie Patte -- Mesures, mesure -- Le Dépeupleur de Samuel Beckett, mise en scène Pierre Tabard -- Mesure pour mesure de Shakespeare, mise en scène Peter Brook -- Le triomphe de Strehler par Goldoni -- La Villégiature, Baroufe à Chioggia, Il Campiello de Carlo Goldoni, mise en scène Giorgio Strehler -- D'après -- Diderot à corps perdu d'après Diderot, par Élisabeth de Fontenay, mise en scène Jean-Louis Barrault -- L'Embranchement de Mugby ou Le voyageur de nulle part d'après Charles Dickens, par Brigitte Jaques et François Regnault, mise en scène Brigitte Jaques -- Graal Massacre -- Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud, mise en scène Marcel Maréchal et Bernard Ballet -- Un doute d'ordre général -- Le Navire Night, texte et film de Marguerite Duras, mise en scène Claude Régy -- Ateliers de la création -- L'Atelier de Jean-Claude Grumberg, mise en scène Maurice -- Bénichou, Jean-Claude Grumberg et Jacques Rosner -- La Famille Deschien de et par Jérôme Deschamps -- La Ballade de Mister Punch de Paul Eloi, mise en scène -- Antoine Vitez -- Circuit alternatif -- L'Enterrement du patron de Dario Fo, mise en scène Mehmet Ulusoy -- Autour de Mortin de Robert Pinget, mise en scène Jacques Seiler -- Salles d'attente -- Muscles d'amour, Jeux de dames, et alii -- Épopée d'un totalitaire éventuel -- Tête d'Or de Paul Claudel, mise en scène Dominique Leverd Amour du père, amour de la mère -- OEdipe de Sophocle, mise en scène Jean-Marie Patte -- La Mère confidente de Marivaux, mise en scène Caroline Huppert -- 1980 -- Le théâtre fait sa médecine -- Wings d'Arthur Kopit, mise en scène Claude Régy -- No man's land de Harold Pinter, mise en scène Roger Planchon -- Un roi qu'a des malheurs de Remo Forlani -- Des éclairs aux nuages -- Edison de et par Bob Wilson -- Apparences d'après Henry James, mise en scène Simone Benmussa -- La Petite Catherine de Heilbronn de Kleist, mise en scène Éric Rohmer -- Absences -- La Tour de Babel de Fernando Arrabal, mise en scène Jorge Lavelli -- Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë, mise en scène Robert Hossein -- Les Noces de Figaro de Mozart et Da Ponte, mise en scène Antoine Vitez -- Refaire le tour du monde ? -- Le Soulier de satin de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault -- Tête d'Or de Paul Claudel, mise en scène Daniel Mesguich Isma, C'est beau, Elle est là de Nathalie Sarraute, mise en scène Claude Régy -- Le sens de la "forme pure" -- La Poule d'eau de Witkiewicz, mise en scène Philippe Adrien Ils de Witkiewicz, mise en scène Andrzej Wajda -- Côté cinéma, côté cirque -- Du côté des îles de et par Pierre Laville Mélodies du bonheur de et par Jérôme Savary -- XIVe festival de Nancy -- Prométhée porte-feu de et par André Engel et Bernard Pautrat -- L'aperitiu d'Albert Vidal -- Woyzeck de Büchner, mise en scène André Ligeon Ligeonnet -- "Café Müller", chorégraphie de Pina Bausch
  • "Hommage à la Argentina" de Kazuo Ohno -- Ibsen revient. Et Raymond Queneau -- Rosmerholm d'Ibsen, mise en scène Jean Bollery -- Exercices de style de Raymond Queneau, mise en scène -- Jacques Seiler -- 1981 -- Du Temple de Jérusalem à Wielopole -- Athalie de Racine, Dom juan de Molière, mise en scène -- Roger Planchon -- Wielopole Wielopole de et par Tadeusz Kantor -- Du théâtre aventureux -- Parcours d'après Werner Herzog, mise en scène Richard Demarcy -- Mais on doit tout oser puisque de François Regnault, mise en scène Brigitte Jaques -- La Trilogie du revoir de Botho Strauss, mise en scène Claude Régy -- Un roi, une jeune femme pauvre, un président -- Britannicus de Racine, mise en scène Gildas Bourdet -- Édouard II de Marlowe, mise en scène Bernard Sobel -- La Culotte d'une jeune femme pauvre de Carl Sternheim, mise en scène Roland Dubillard -- Le Président de Thomas Bernhard, mise en scène Roger Blin -- Ouverture de la Criée -- Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène Marcel Maréchal -- La Mort d'Ivan Ilitch de Tolstoï, mise en scène Simone Ben-mussa -- Les femmes du boulevard -- L'Intoxe de Françoise Dorin, Le Charimari de Pierrette Bruno, Le Jardin d'Éponine de Maria Pacôme -- Je te le dis, Jeanne, c'est pas une vie, la vie qu'on vit ! des trois Jeanne, Commissaire Nicole Bouton de Dominique Lavanant -- 1982 -- Pacte avec le diable Chaillot -- Faust de Goethe, Britannicus de Racine, mise en scène Antoine Vitez -- Compagnie, le Songe, un Roi -- Compagnie de Samuel Beckett, mise en scène Daniel Zerki Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare, mise en scène Stuart Seide -- Richard II de Shakespeare, mise en scène Ariane Mnouchkine -- Les maisons abominables -- Hippolyte de Robert Garnier et Orfeo de Monteverdi, mise en scène Antoine Vitez -- La Tragédie de Carmen d'après Bizet et Mérimée, par Peter Brook -- Portraits d'Yvonne, de Montaigne et de Schliemann -- Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, mise en scène Jacques Rosner -- Le Rocher, la Lande, la Librairie d'après Montaigne, par Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret -- Schliemann, épisodes ignorés de Bruno Bayen, mise en scène Antoine Vitez -- Victors -- La Vallée de l'ombre de la mort d'après Malcolm Lowry, mise en scène Aurélien Recoing -- Au bois lacté de Dylan Thomas, mise en scène Stephan Meldegg -- L'union ne fait pas la force de et par Victor Lazarus -- Calderôn, mise en scène Victor Garcia -- 1983 -- Stein, Strauss -- Faust ou La fête électrique de Gertrude Stein, mise en scène -- Richard Foreman -- Grand et Petit de Botho Strauss, mise en scène Claude Régy -- Shakespearomanie -- Coriolan de Shakespeare, mise en scène Bernard Sobel Hamlet de Shakespeare, mise en scène Antoine Vitez -- Première et Seconde Surprise -- La Seconde Surprise de l'amour de Marivaux, mise en scène Jean-Pierre Miguel -- La Surprise de l'amour de Marivaux, mise en scène Brigitte Jaques -- Entremets cervantin -- Intermèdes de Cervantès, mise en scène Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret -- 1984 -- D'une Félicité à l'autre -- Félicité de Jean Audureau, mise en scène Jean-Pierre Vincent -- Passages -- Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo, mise en scène Jean-Louis Barrault
  • Intermezzo de Jean Giraudoux, mise en scène Jacques Sereys Minna von Barnhelm de Lessing, mise en scène Giorgio Strehler -- Passage Perec de et par Daniel Zerki -- Été -- Terre étrangère d'Arthur Schnitzler, mise en scène Luc Bondy La Mouette d'Anton Tchekhov, mise en scène Antoine Vitez -- Écharpe bleue, écharpe rouge -- Frédéric, prince de Hombourg de Kleist, mise en scène Manfred Karge et Matthias Langhoff -- L'Écharpe rouge, roman-opéra d'Alain Badiou, mise en scène Antoine Vitez -- Avec Pétrarque et Leopardi -- Detti memorabili di Filippo Ottonieri de Leopardi, mise en scène Ruggero Sani -- 1985 -- Zénith et nadir.
"Festival d'Automne : Johnny Hallyday au Zénith, mise en scène Hilton McConnico ; le Katajjaq des femmes inuites, Les Nègres de Jean Genet, mise en scène Peter Stein, Sur la grand-route de Tchekhov, mise en scène Klaus Michael Grüber. De 1978 à 1985, Florence Delay a tenu la chronique théâtrale de la Nouvelle Revue Française. L'écrivain, qui est aussi dramaturge et comédienne, y relate avec passion et raison le travail des metteurs en scène et des interprètes d'une grande époque créative. On y croise, entre autres, Antoine Vitez, Giorgio Strehler, Claude Régy, Roger Planchon, Bob Wilson, Peter Brook, Bruno Bayer, Brigitte Jaques ou Jorge Lavelli. Le plaisir du théâtre, c'est aussi bien la surprise pouvant surgir des classiques revisités que la découverte des contemporains. C'est encore la curiosité d'aller voir ce que font "Les femmes du boulevard", ou ce qui se trame dans les "Salles d'attente" du théâtre dit érotique. Au-delà de l'interprétation et de la mise en scène, Florence Delay conduit au coeur des oeuvres et communique au lecteur le sens et l'émotion qu'une génération d'artistes fait naître de nouveau ou pour la première fois."--P. [4] of cover.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PN2635 .D455 2015 Unavailable On order Request

13. Tolstoy on screen [2015]

Book
344 pages : illustrations ; 24 cm
  • Introduction / Michael A. Denner
  • Part One. "Father Sergius"
  • The swansong of early Russian cinema: Iakov Protazanov's Father Sergius (1918) / Denise J. Youngblood
  • Part Two. Resurrection
  • "A free adaptation of Leo Tolstoy's powerful novel": D. W. Griffith's Resurrection (1909) and American commercial cinema / Vance Kepley
  • Beyond the melodrama of Kachūsha-mono: Mizoguchi Kenji's Straits of love and hate (Aien kyō, 1937) / Rie Karatsu
  • Mikhail Shveitser's Resurrection (1960, 1962): film adaptation as thaw narrative / David Gillespie
  • Part Three. A living corpse
  • When we dead awaken: A living corpse as a moving picture / William Nickell
  • Part Four. War and peace
  • Natasha at the opera: cinematic treatments of performance in Tolstoy's War and peace / Sharon Marie Carnicke
  • Tolstoy's comrades: Sergei Bondarchuk's War and peace (1966-67) and the origins of Brezhnev culture / Stephen M. Norris
  • Tolstoy transnational: Dornhelm's adaptation of War and peace for television (2007) / Christine Engel
  • Part Five. The Kreutzer sonata
  • Visualizing ambiguity: two Italian adaptations of the Kreutzer sonata / Paolo Noto
  • Part Six. "The death of Ivan Il'ich"
  • Out of breath: Bernard Rose's Ivans xtc. (2000) and Tolstoy's "The death of Ivan Il'ich" / Amy Mandelker
  • Part Seven. "A prisoner of the Caucasus"
  • Inverting the imperial dyad: post-Soviet screen adaptations of Tolstoy's "A prisoner of the Caucasus" / Vlad Strukov and Sarah Hudspith
  • Part Eight. Anna Karenina
  • Screening Anna Karenina: myth via novel or novel via myth / Irina Makoveeva
  • Anna in Almaty: Darezhan Omirbaev's Shuga (2007) / Alyssa DeBlasio
  • Adaptation in contexts: a tale of two Annas / Catharine Theimer Nepomnyashchy.
  • Introduction / Michael A. Denner
  • Part One. "Father Sergius"
  • The swansong of early Russian cinema: Iakov Protazanov's Father Sergius (1918) / Denise J. Youngblood
  • Part Two. Resurrection
  • "A free adaptation of Leo Tolstoy's powerful novel": D. W. Griffith's Resurrection (1909) and American commercial cinema / Vance Kepley
  • Beyond the melodrama of Kachūsha-mono: Mizoguchi Kenji's Straits of love and hate (Aien kyō, 1937) / Rie Karatsu
  • Mikhail Shveitser's Resurrection (1960, 1962): film adaptation as thaw narrative / David Gillespie
  • Part Three. A living corpse
  • When we dead awaken: A living corpse as a moving picture / William Nickell
  • Part Four. War and peace
  • Natasha at the opera: cinematic treatments of performance in Tolstoy's War and peace / Sharon Marie Carnicke
  • Tolstoy's comrades: Sergei Bondarchuk's War and peace (1966-67) and the origins of Brezhnev culture / Stephen M. Norris
  • Tolstoy transnational: Dornhelm's adaptation of War and peace for television (2007) / Christine Engel
  • Part Five. The Kreutzer sonata
  • Visualizing ambiguity: two Italian adaptations of the Kreutzer sonata / Paolo Noto
  • Part Six. "The death of Ivan Il'ich"
  • Out of breath: Bernard Rose's Ivans xtc. (2000) and Tolstoy's "The death of Ivan Il'ich" / Amy Mandelker
  • Part Seven. "A prisoner of the Caucasus"
  • Inverting the imperial dyad: post-Soviet screen adaptations of Tolstoy's "A prisoner of the Caucasus" / Vlad Strukov and Sarah Hudspith
  • Part Eight. Anna Karenina
  • Screening Anna Karenina: myth via novel or novel via myth / Irina Makoveeva
  • Anna in Almaty: Darezhan Omirbaev's Shuga (2007) / Alyssa DeBlasio
  • Adaptation in contexts: a tale of two Annas / Catharine Theimer Nepomnyashchy.
Green Library
Status of items at Green Library
Green Library Status
Stacks Find it
PG3415 .F54 T69 2015 Unknown
Book
309 p. : ill., facsims. ; 22 cm
  • Les artistes et leur contexte -- Fritz Warmbrodt artiste lyrique et l'Ars latina -- Le cercle intérieur -- Les engagements définitifs -- Fritz Warmbrodt tel qu'en la mémoire -- Arthur Schmitt pianiste et le Romantisme allemand . -- Nina Markianovitch pianiste et l'Art russe -- L'art musical dans l'histoire de l'homme -- Les origines de la musique -- Les substrats anatomique et physiologique de la musique -- La musique et la santé mentale -- Le modernisme -- Du déclin de l'art -- Un nouveau langage musical -- Le grand tournant -- La France après 1870: vaincue mais brillante -- Le contexte allemand: impérial et romantique -- Vanishing Russia mais des courants novateurs -- Suisse et monde slave: un vieux couple déjà -- Un monde si nécessaire qui s'éloigne -- La naissance d'un monde nouveau -- L'identité nationale comme drapeau de combat -- Une société toute entière qui change -- La place de l'Homme revue -- Des sciences qui explosent -- Le bouleversement des arts -- L'écriture -- La peinture -- Les arts plastiques -- Architecture : un art nouveau pour un nouvel âge -- La musique -- La France en quête de renouveau musical -- Les salons de musique -- Les acteurs du renouveau -- Un Opéra qui peine à se trouver -- Faut-il jouer ou bannir Wagner -- Des changements s'annoncent -- L'Opéra en difficulté -- L'opérette en France -- Du cabaret au café-concert puis au music-hall -- Les années folles -- La danse revisitée -- Marius Petipa -- Serge de Diaghilev -- Nijinski et les autres -- Serge Lifar -- Georges Balanchine -- La musique sacrée -- Art religieux en Suisse romande -- La recherche d'un psautier commun -- Art religieux en France 1880-1920 -- La Schola cantorum -- La musique du renouveau catholique -- Ecole Niedermeyer -- La Nativité : pastorale en trois parties de l'Abbé Jouin (1893) -- Les années de guerre et d'après-guerre -- Inter arma silent musae -- Le contexte suisse -- La Suisse romande -- Emile Jaques-Dalcroze -- Jean et René Morax -- Arthur Honegger (1892-1955) -- Fête des narcisses -- La Fêtes des Vignerons -- Une tentative de synthèse -- ...et la tentation de tout vouloir expliquer -- L'arc jurasssien -- Musique au cinéma -- De quelques acteurs du renouveau musical -- Ignace Paderewski (1860-1941) -- Claude Achille Debussy (1862-1918) -- Charles Koechlin (1867-1950) -- Igor Stravinsky (1882-1971) -- Une rencontre qui marque le pays ramuz-stravinsky: une improbable amitié -- Proches mais dissemblables -- Stravinsky -- La rencontre -- L'Histoire du Soldat -- Des familles proches -- Une distance s'établit -- Ramuz et la musique -- Ramuz et la Fête des vignerons 1927 -- Ramuz dans la mémoire de quelques amis -- Destins croisés: les montagnes neuchâteloises et l'arc lémanique -- L'art musical dans une famille neuchâteloise au tournant du siècle -- La Suisse romande entre recherche et rejet d'une identité -- Aloys Fornerod (1890-1965) -- Gustave Doret (1866-1943) -- Ernest Ansermet (1883-1969) -- L'école française et ses courants -- La rencontre avec Stravinsky --
  • La musique symphonique -- La musique de chambre -- Le chant choral -- Les oeuvres chorales avec orchestre -- L'Association musicale suisse -- Les sociétés musicales -- Les fanfares et les orphéons -- L'enseignement musical, l'art lyrique, le Festspiel, la musique d'église, les compositeurs de passage -- La musique populaire -- Le canton de Fribourg et l'abbé Bovet (1979-1951). -- La musique de Jazz -- La musique dans l'arc jurassien neuchâtelois -- Le particularisme chaux-de-fonnier -- Fritz Warmbrodt et la Chaux-de-Fonds -- Les sociétés de musique de la cité jurassienne -- Fritz Warmbrodt entre Suisse et Paris.
"La Suisse romande entre 1880 et 1920 va-t-elle suivre les courants musicaux qui bouleversent l'Europe, créant une nouvelle renaissance ? Comment La Chaux-de-Fonds peut-elle devenir un pôle musical et pourquoi l'arc lémanique s'impose-t-il comme creuset d'un renouveau? Sans le bref passage de Stravinsky dans le canton de Vaud, ce pays aurait-il pu développer l'intérêt qu'il portera dès lors à la musique tout au long du XXe siècle ? En raison de goûts musicaux assez proches, mais aussi à cause d'une taille insuffisante, la compétition entre les cinq grands centres musicaux romands leur est plutôt défavorable. Comment demain faudra-t-il repenser l'art musical dans ce pays pour qu'il conserve son aura, comment apprendra-t-on alors la musique? Existera-t-il encore une musique dite européenne ? Voici quelques questions auxquelles l'auteur tente de répondre en s'appuyant sur les données historiques, comme sur les projets des jeunes générations ou les réalisations faites ailleurs."--P. [4] of cover.
  • Les artistes et leur contexte -- Fritz Warmbrodt artiste lyrique et l'Ars latina -- Le cercle intérieur -- Les engagements définitifs -- Fritz Warmbrodt tel qu'en la mémoire -- Arthur Schmitt pianiste et le Romantisme allemand . -- Nina Markianovitch pianiste et l'Art russe -- L'art musical dans l'histoire de l'homme -- Les origines de la musique -- Les substrats anatomique et physiologique de la musique -- La musique et la santé mentale -- Le modernisme -- Du déclin de l'art -- Un nouveau langage musical -- Le grand tournant -- La France après 1870: vaincue mais brillante -- Le contexte allemand: impérial et romantique -- Vanishing Russia mais des courants novateurs -- Suisse et monde slave: un vieux couple déjà -- Un monde si nécessaire qui s'éloigne -- La naissance d'un monde nouveau -- L'identité nationale comme drapeau de combat -- Une société toute entière qui change -- La place de l'Homme revue -- Des sciences qui explosent -- Le bouleversement des arts -- L'écriture -- La peinture -- Les arts plastiques -- Architecture : un art nouveau pour un nouvel âge -- La musique -- La France en quête de renouveau musical -- Les salons de musique -- Les acteurs du renouveau -- Un Opéra qui peine à se trouver -- Faut-il jouer ou bannir Wagner -- Des changements s'annoncent -- L'Opéra en difficulté -- L'opérette en France -- Du cabaret au café-concert puis au music-hall -- Les années folles -- La danse revisitée -- Marius Petipa -- Serge de Diaghilev -- Nijinski et les autres -- Serge Lifar -- Georges Balanchine -- La musique sacrée -- Art religieux en Suisse romande -- La recherche d'un psautier commun -- Art religieux en France 1880-1920 -- La Schola cantorum -- La musique du renouveau catholique -- Ecole Niedermeyer -- La Nativité : pastorale en trois parties de l'Abbé Jouin (1893) -- Les années de guerre et d'après-guerre -- Inter arma silent musae -- Le contexte suisse -- La Suisse romande -- Emile Jaques-Dalcroze -- Jean et René Morax -- Arthur Honegger (1892-1955) -- Fête des narcisses -- La Fêtes des Vignerons -- Une tentative de synthèse -- ...et la tentation de tout vouloir expliquer -- L'arc jurasssien -- Musique au cinéma -- De quelques acteurs du renouveau musical -- Ignace Paderewski (1860-1941) -- Claude Achille Debussy (1862-1918) -- Charles Koechlin (1867-1950) -- Igor Stravinsky (1882-1971) -- Une rencontre qui marque le pays ramuz-stravinsky: une improbable amitié -- Proches mais dissemblables -- Stravinsky -- La rencontre -- L'Histoire du Soldat -- Des familles proches -- Une distance s'établit -- Ramuz et la musique -- Ramuz et la Fête des vignerons 1927 -- Ramuz dans la mémoire de quelques amis -- Destins croisés: les montagnes neuchâteloises et l'arc lémanique -- L'art musical dans une famille neuchâteloise au tournant du siècle -- La Suisse romande entre recherche et rejet d'une identité -- Aloys Fornerod (1890-1965) -- Gustave Doret (1866-1943) -- Ernest Ansermet (1883-1969) -- L'école française et ses courants -- La rencontre avec Stravinsky --
  • La musique symphonique -- La musique de chambre -- Le chant choral -- Les oeuvres chorales avec orchestre -- L'Association musicale suisse -- Les sociétés musicales -- Les fanfares et les orphéons -- L'enseignement musical, l'art lyrique, le Festspiel, la musique d'église, les compositeurs de passage -- La musique populaire -- Le canton de Fribourg et l'abbé Bovet (1979-1951). -- La musique de Jazz -- La musique dans l'arc jurassien neuchâtelois -- Le particularisme chaux-de-fonnier -- Fritz Warmbrodt et la Chaux-de-Fonds -- Les sociétés de musique de la cité jurassienne -- Fritz Warmbrodt entre Suisse et Paris.
"La Suisse romande entre 1880 et 1920 va-t-elle suivre les courants musicaux qui bouleversent l'Europe, créant une nouvelle renaissance ? Comment La Chaux-de-Fonds peut-elle devenir un pôle musical et pourquoi l'arc lémanique s'impose-t-il comme creuset d'un renouveau? Sans le bref passage de Stravinsky dans le canton de Vaud, ce pays aurait-il pu développer l'intérêt qu'il portera dès lors à la musique tout au long du XXe siècle ? En raison de goûts musicaux assez proches, mais aussi à cause d'une taille insuffisante, la compétition entre les cinq grands centres musicaux romands leur est plutôt défavorable. Comment demain faudra-t-il repenser l'art musical dans ce pays pour qu'il conserve son aura, comment apprendra-t-on alors la musique? Existera-t-il encore une musique dite européenne ? Voici quelques questions auxquelles l'auteur tente de répondre en s'appuyant sur les données historiques, comme sur les projets des jeunes générations ou les réalisations faites ailleurs."--P. [4] of cover.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Stacks
ML240.5 .P45 2014 Unavailable In process Request
Video
1 videodisc (96 min.) : DVD video, sound, color ; 4 3/4 in. Sound: PCM mono; DTS 5.1. Video: DVD video; NTSC. Digital: DVD; Region 0.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Recordings
MDVD 1770 Unavailable In process
Music score
1 score (50 p.) + 3 parts ; 31 cm.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Scores
(no call number) Unavailable In process Request
Music recording
1 online resource (1 sound file)
  • Ariadne auf Naxos, op. 60, TrV 228a. Grossmächtige Prinzessin, wer verstunde nicht / Richard Strauss (Ilse Hollweg, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Arnold Quennet, conductor) (11:18)
  • Rigoletto. Pari siamo! (Anneliese Rothenberger, soprano ; Heinz Imdahl, bass-baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Duisburger Philharmoniker ; Alberto Erede, conductor) (14:25) ; Macbeth. Den vollen Becher lasst froh uns heben (Astrid Varnay, soprano ; Heinz Imdahl, bass-baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Alberto Erede, conductor) (8:18) / Giuseppe Verdi
  • Der Rosenkavalier, op. 59, TrV 227. Sei er doch gut, Quinquin ; Mein schöner Schatz / Richard Strauss (Hanna Ludwig, contralto ; Hilde Zadek, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Arnold Quennet, conductor) (9:16)
  • Aida. Als Sieger kehre heim! / Giuseppe Verdi (Ingrid Bjoner, soprano ; Duisburger Philharmoniker ; Arnold Quennet, conductor) (5:53)
  • Boris Godunov. Funeral bell and death of Boris / Modest Petrovich Mussorgsky (Brigitte Durrler, soprano ; Martti Talvela, bass ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Arnold Quennet, conductor) (9:18)
  • Tosca. Ah! Franchigia a Floria Tosca ; Com'e lunga l'attesa! / Giacomo Puccini (Hana Janku, soprano ; William Holley, Wolf Appel, tenors ; Karl Vullings, vocals ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Giuseppe Patane, conductor) (14:09).
  • La cenerentola. Nacqui all'affano/ Non piu mesta / Gioachino Rossini (Julia Hamari, contralto ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Deutschen Oper am Rhein Chorus ; Alberto Erede, conductor) (6:42)
  • Rusalka, op. 114, B. 203. Mesicku na nebi hlubokem / Antonin Dvorak (Hildegard Behrens, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Peter Schneider, conducto) (5:32)
  • Pagliacci. Si puo? Si puo? / Ruggero Leoncavallo (Eugene Holmes, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Hector Urbon, conductor) (6:07)
  • La boheme. D'onde lieta usci/Dunque e proprio finita! / Giacomo Puccini (Lilian Sukis, Nassrin Azarmi, sopranos ; Georgi Tscholakoff, tenor ; Eugene Holmes, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Alberto Erede, conductor) (8:23)
  • Bluthochzeit. Dein Vater nahm mich mit / Wolfgang Fortner (Martha Modl, mezzo-soprano ; Udo Bodnik, vocals ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Hans Wallat, conductor) (2:20)
  • Tosca. Tre sbirri, una carrozza/Te Deum / Giacomo Puccini (Wilhelm Richter, tenor ; Zenon Kosnowski, bass ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Duisburger Philharmoniker ; Janos Kulka, conductor) (3:55)
  • Manon. Toi!-- vous!-- Oui, c'est moi! / Jules Massenet (Alexandra von der Weth, soprano ; Serghei Khomov, tenor ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Baldo Podic, conductor) (8:23)
  • Il ritorno d'Ulisse in patria. Io viddi per vendetta / Claudio Monteverdi (Mariselle Martinez, mezzo-soprano ; Tassis Christoyannis, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Andreas Stoehr, conductor) (6:02)
  • Pagliacci. Qual fiamma avea nel guardo/Stridono lassu / Ruggero Leoncavallo (Nataliya Kovalova, soprano ; Duisburger Philharmoniker ; John Fiore, conductor) (5:01)
  • Il tabarro. Nulla! Silenzio! / Giacomo Puccini (Therese Waldner, soprano ; Angelo Simos, tenor ; Gordon Hawkins, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; John Fiore, conductor) (7:29)
  • Hamlet. A vos jeux, mes amis/Et maintenant ecoutez ma chanson! / Ambroise Thomas (Marlis Petersen, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Alexander Joel, conductor).
  • Ariadne auf Naxos, op. 60, TrV 228a. Grossmächtige Prinzessin, wer verstunde nicht / Richard Strauss (Ilse Hollweg, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Arnold Quennet, conductor) (11:18)
  • Rigoletto. Pari siamo! (Anneliese Rothenberger, soprano ; Heinz Imdahl, bass-baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Duisburger Philharmoniker ; Alberto Erede, conductor) (14:25) ; Macbeth. Den vollen Becher lasst froh uns heben (Astrid Varnay, soprano ; Heinz Imdahl, bass-baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Alberto Erede, conductor) (8:18) / Giuseppe Verdi
  • Der Rosenkavalier, op. 59, TrV 227. Sei er doch gut, Quinquin ; Mein schöner Schatz / Richard Strauss (Hanna Ludwig, contralto ; Hilde Zadek, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Arnold Quennet, conductor) (9:16)
  • Aida. Als Sieger kehre heim! / Giuseppe Verdi (Ingrid Bjoner, soprano ; Duisburger Philharmoniker ; Arnold Quennet, conductor) (5:53)
  • Boris Godunov. Funeral bell and death of Boris / Modest Petrovich Mussorgsky (Brigitte Durrler, soprano ; Martti Talvela, bass ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Arnold Quennet, conductor) (9:18)
  • Tosca. Ah! Franchigia a Floria Tosca ; Com'e lunga l'attesa! / Giacomo Puccini (Hana Janku, soprano ; William Holley, Wolf Appel, tenors ; Karl Vullings, vocals ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Giuseppe Patane, conductor) (14:09).
  • La cenerentola. Nacqui all'affano/ Non piu mesta / Gioachino Rossini (Julia Hamari, contralto ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Deutschen Oper am Rhein Chorus ; Alberto Erede, conductor) (6:42)
  • Rusalka, op. 114, B. 203. Mesicku na nebi hlubokem / Antonin Dvorak (Hildegard Behrens, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Peter Schneider, conducto) (5:32)
  • Pagliacci. Si puo? Si puo? / Ruggero Leoncavallo (Eugene Holmes, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Hector Urbon, conductor) (6:07)
  • La boheme. D'onde lieta usci/Dunque e proprio finita! / Giacomo Puccini (Lilian Sukis, Nassrin Azarmi, sopranos ; Georgi Tscholakoff, tenor ; Eugene Holmes, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Alberto Erede, conductor) (8:23)
  • Bluthochzeit. Dein Vater nahm mich mit / Wolfgang Fortner (Martha Modl, mezzo-soprano ; Udo Bodnik, vocals ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Hans Wallat, conductor) (2:20)
  • Tosca. Tre sbirri, una carrozza/Te Deum / Giacomo Puccini (Wilhelm Richter, tenor ; Zenon Kosnowski, bass ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Duisburger Philharmoniker ; Janos Kulka, conductor) (3:55)
  • Manon. Toi!-- vous!-- Oui, c'est moi! / Jules Massenet (Alexandra von der Weth, soprano ; Serghei Khomov, tenor ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Baldo Podic, conductor) (8:23)
  • Il ritorno d'Ulisse in patria. Io viddi per vendetta / Claudio Monteverdi (Mariselle Martinez, mezzo-soprano ; Tassis Christoyannis, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Andreas Stoehr, conductor) (6:02)
  • Pagliacci. Qual fiamma avea nel guardo/Stridono lassu / Ruggero Leoncavallo (Nataliya Kovalova, soprano ; Duisburger Philharmoniker ; John Fiore, conductor) (5:01)
  • Il tabarro. Nulla! Silenzio! / Giacomo Puccini (Therese Waldner, soprano ; Angelo Simos, tenor ; Gordon Hawkins, baritone ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; John Fiore, conductor) (7:29)
  • Hamlet. A vos jeux, mes amis/Et maintenant ecoutez ma chanson! / Ambroise Thomas (Marlis Petersen, soprano ; Dusseldorf Symphony Orchestra ; Alexander Joel, conductor).
Music score
1 score (74 p.) + 2 parts ; 31 cm.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Scores
(no call number) Unavailable In process Request

19. Abandoned [2014]

Music score
1 score (21 pages) + 3 parts ; 30 cm
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Scores
M1500 .I36 A1 2014 Unavailable In transit Request

20. Adriana Lecouvreur [2014]

Music recording
2 audio discs (132:23) ; 4 3/4 in. Sound: digital; mono. Digital: audio file; CD audio.
Music Library
Status of items at Music Library
Music Library Status
Recordings
(no call number) Unavailable In process